Vilayet de Beyrouth

Vilayet de Beyrouth
(ota) ولايت بيروت / Vilayet-i Beyrut

18881917

Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du vilayet de Beyrouth au sein de l'Empire ottoman dans ses frontières de 1900.
Informations générales
Statut Vilayet de l'Empire ottoman
Capitale Beyrouth
Démographie
Population ((1885)) 533 500 hab.
Superficie
Superficie 30 490 km2

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le vilayet de Beyrouth (en turc ottoman : ولايت بيروت, Vilâyet-i Beyrut) est un vilayet de l'Empire ottoman. Créé en 1888, il disparaît en 1917. Sa capitale est Beyrouth.

HistoireModifier

 
Banque impériale ottomane à Beyrouth, 1920

Le vilayet de Beyrouth est détaché en 1888 du vilayet de Syrie. Il couvre toute la région côtière de Lattaquié à Akka sauf le moutassarifat du Mont-Liban qui constitue un territoire autonome. Il constitue un carrefour de communications important avec l'ouverture du chemin de fer de Beyrouth à Damas en 1895 et de la ligne de Tripoli (Liban) à Homs en 1911 (voir Transport ferroviaire au Liban). Le vilayet disparaît en 1917-1918 devant l'avance des armées de l'Entente lors de la Première Guerre mondiale en Orient.

En 1920, sous le mandat français, le moutassarifat du Mont-Liban est réuni aux sandjaks de Beyrouth et Tripoli pour former l'État du Grand Liban sous tutelle française.

SubdivisionsModifier

Le vilayet est divisé en cinq sandjaks :

En 1872, les sandjaks d'Acre et Naplouse sont rattachés pendant deux mois à la province de Jérusalem mais Jérusalem redevient ensuite un sandjak séparé dépendant directement de Constantinople.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :