Vilayet d'Andrinople

Vilayet d'Andrinople
(turc) Vilayet-i Edirne

18671922

Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du vilayet d'Andrinople au sein de l'Empire ottoman dans ses frontières de 1900.
Informations générales
Statut Vilayet de l'Empire ottoman
Capitale Andrinople
Démographie
Population ((1876)) 1 307 000 hab.
Superficie
Superficie ((1876)) 67 800 km2

Entités précédentes :

Le vilayet d'Andrinople (en turc ottoman : ولايت ادرنه, Vilâyet-i Edirne) est un vilayet de l'Empire ottoman. Créé en 1867, il disparaît en 1922. Sa capitale est Andrinople (aujourd'hui Edirne).

HistoireModifier

 
Réfugiés turcs à Choumen pendant la guerre de 1877-1878, The Illustrated London News, 17 septembre 1877

Pendant la guerre russo-turque de 1877-1878, la province est envahie par l'armée russe et celle de la principauté de Roumanie. Les Russes prennent Andrinople le . Au traité de Berlin (), l'Empire ottoman doit céder le nord du vilayet (Plovdiv et Sliven) à la principauté de Bulgarie, alliée des Russes.

En juillet -, le vilayet d'Andrinople est agité par un soulèvement bulgare, l'insurrection de Preobrazhenie (Transfiguration), prolongement de l'insurrection d'Ilinden en Macédoine. Les insurgés forment une éphémère "république de Strandja" dans le massif montagneux de ce nom.

Le vilayet est disputé pendant la Première (1912-1913) et la Seconde guerre balkanique (1913), avec le siège d'Andrinople (1912-1913) suivi de la deuxième bataille d'Andrinople (en) () et perd une grande partie de son territoire au profit du royaume de Bulgarie et du royaume de Grèce.

Pendant la Première Guerre mondiale en Orient, les Ottomans repoussent une tentative d'invasion britannique lors de la bataille de Gallipoli en 1915.

Le traité de Sèvres cède à la Grèce la partie restante du vilayet, la Thrace orientale (Doğu Trakya en turc), qui sera reprise par la Turquie à l'issue de la Guerre gréco-turque de 1919-1922.

SubdivisionsModifier

 
Costumes musulmans et bulgares du vilayet d'Andrinople, pavillon ottoman de l'exposition universelle de Vienne, 1873

Le vilayet est divisé en sandjaks :

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :