Vilayet (Empire ottoman)

première ordre de division administrative de l'Empire post-ottoman

Le vilayet est une subdivision administrative de premier ordre de l'Empire ottoman, introduite avec la Loi des Vilayets (tr) (en turc : Teşkil-i Vilayet Nizamnamesi, en arabe : ولاية) le . Cette réforme s'inscrivait dans le cadre des Tanzimat, ordonnées dans l'ensemble de l'Empire par le Hatti-Humayoun de 1856. En premier lieu, la nouvelle entité fut appliquée au vilayet du Danube à titre expérimental, dirigé par le principal réformiste de l'Empire, Midhat Pacha. Elle fut ensuite progressivement mise en œuvre jusqu'à être la norme pour toutes les provinces en 1884.

Loi des vilayets (tr) (1867), Volume II de Legislation ottomane (en), publiée par Grégoire Aristarchi (en) et editée par Démétrius Nicolaïdes (en)
Midhat Pacha, le principal partisan du concept du Vilayet.

Le terme vilayet est dérivé du mot arabe Wilaya.

Fonctionnement

modifier

L'Empire ottoman avait déjà commencé à moderniser son administration et régulariser ses provinces dans les années 1840. La Loi des Vilayets s'est étendue à tout le territoire du Sultan avec une hiérarchie des unités administratives :

  • le vilayet, dirigé par un vali ;
  • le sandjak, dirigé par un mütesarrif ;
  • les districts, sous un kaimakam ;
  • les communes, sous un müdir.

Le vali était le représentant du Sultan dans le vilayet, et par conséquent le responsable suprême de l'administration. Il était aidé de plusieurs secrétaires, chargé des finances (defterdar), de la correspondance et des archives (mektubci), des relations internationales, des travaux publics, de l'agriculture et du commerce, nommés par les ministres respectifs. Avec le président de la Cour Suprême (Mufettis-i hukka-i Seri'a), ces fonctionnaires formaient le conseil exécutif du vilayet. De plus, il y avait un conseil provincial élu de quatre membres : deux musulmans et deux non-musulmans.

Liste des vilayets

modifier
 
Vilayets en 1877.

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction

modifier

Liens externes

modifier