Viktor Lutze

militaire allemand

Viktor Lutze
Viktor Lutze

Naissance
Bevergen (Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand)
Décès (à 52 ans)
près de Potsdam (Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand)
Origine Allemand
Allégeance NSDAP
Arme SA
Grade SA Obergruppenführer puis SA-Stabschef (chef d'état-major)
Années de service 1922-1943
Commandement SA (1934-1943)
Conflits Première Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale
Distinctions Deutsche Orden
Autres fonctions Oberpräsident de la province de Hanovre

Viktor Lutze, né le à Bevergen et mort le près de la ville de Potsdam, était un officier (Obergruppenführer) de la SA dont il prit le commandement après la nuit des Longs Couteaux comme SA-Stabschef, c'est-à-dire chef d'état-major de la SA, Adolf Hitler restant nominalement le chef de la SA comme Oberster SA-Führer.

BiographieModifier

Engagement dans la SAModifier

Il s’engage dans l’armée allemande en 1912 et combat pendant la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il perd l'œil gauche. Il quitte l’armée en 1919 avec le rang d’officier.

Il s’affilie au Parti nazi dès 1922 et rejoint la SA l’année suivante.

Aux côtés d’autres militants nationalistes comme Albert Leo Schlageter, il participe au Ruhrkampf, la lutte armée contre les troupes belges et françaises qui occupent la Ruhr à la suite du retard apporté par la République de Weimar pour payer les réparations imposées à l’Allemagne par le traité de Versailles.

En 1928, il est nommé SA-Oberfhürer pour la Ruhr, et en 1930, il est élu député au Reichstag. Sa carrière progresse au sein de la SA : en 1933 il est promu SA Obergruppenführer et organise à Hanovre la terreur à l’égard des opposants politiques. Après l’accession des nazis au pouvoir, il accède au poste de chef de la police de Hanovre, puis, le à celui d’Oberpräsident de la province prussienne de Hanovre.

Chef des SAModifier

Après l’assassinat d’Ernst Röhm lors de la nuit des Longs Couteaux, Viktor Lutze lui succède en tant que chef d’état-major de la SA, notamment pour le récompenser d’avoir rapporté les propos séditieux de Röhm à Rudolf Hess puis au général Walter von Reichenau. Lutze dirige une SA marginalisée au profit de la SS et qui a perdu toute indépendance et toute influence politique.

En novembre 1938, sous les ordres de Lutze, la SA fait preuve, pour la dernière fois, de capacité à faire régner la terreur en prenant part aux pogroms contre la population juive d’Allemagne lors de la nuit de Cristal.

En avril 1941, à sa demande, il est déchargé de sa fonction d’Oberpräsident.

DécèsModifier

Il trouve la mort dans un accident de la route près de Potsdam, le . La théorie selon laquelle son véhicule aurait été saboté n’est étayée par aucune source.

Ses funérailles ont lieu à la chancellerie du Reich, en présence d’Adolf Hitler qui lui décerne l'Ordre allemand à titre posthume le .

Son successeur est Wilhelm Schepmann.

RéférencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Viktor Lutze » (voir la liste des auteurs).

Sur les autres projets Wikimedia :