Vige Langevin

peintre, dessinatrice et essayiste française
Vige Langevin
Biographie
Naissance
Décès
199?
Nom de naissance
Edwige Grandjouan
Surnom
Vige
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Bettina Simon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jacques-Olivier Grandjouan
Henri Grandjouan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
A travaillé pour

Vige Langevin, née Edwige Grandjouan, est une artiste peintre, dessinatrice, professeure d'arts plastiques et essayiste française née le et morte dans les années 1990.

BiographieModifier

Vige Langevin est la fille du graveur illustrateur nantais Jules Grandjouan et de Bettina Simon[1]. Elle a été élève de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Elle fut ensuite professeur d'arts plastiques à l'École nationale supérieure des beaux-arts. Elle fut une pionnière dans la technique de la peinture collective[2]. Outre son travail dans le domaine des arts plastiques[3], de la peinture et du dessin[4], elle a publié ou participé à un certain nombre d'ouvrages, notamment consacrés à la peinture et au dessin des enfants[5], mais aussi à la chanson et son histoire. Enseignante et auteure spécialisée dans les arts populaires et la musique, elle a travaillé pour l'Unesco[6] après la guerre, en compagnie de Jean Piaget, au sujet de l'éducation artistique des enfants[7]. Elle a travaillé aussi à la mise en valeur de l'oeuvre de son père, Jules Grandjouan. Elle avait épousé Jean Langevin, le premier fils de Paul Langevin, avec lequel elle eut trois enfants, Bernard, Noémie et Sylvestre, et était proche du cercle de scientifiques établis à l'Arcouest[8],[9],[10].

ParcoursModifier

  • Enseignante en art plastique en écoles élémentaires à Paris, depuis 1921.
  • Artiste et illustratrice professionnelle. Directrice artistique d'un studio d'arts décoratifs, 1918-1925.
  • Secrétaire du comité d'éducation d'une association d'arts visuels, depuis 1944.
  • Organisatrice: Congrès international pour l'éducation artistique, École des Beaux-arts, Paris, 1948.
  • Organisatrice: séminaire d'éducation artistique, Département de la jeunesse du Ministère de l'Éducation ; organisatrice: nombreuses expositions de dessins d'enfants ; lectrice dans l'enseignement de l'art et des arts populaires[11] ; secrétaire générale d'une société d'étude du folklore depuis 1944.
  • Auteure (en collaboration avec Jean Lombard) : Les Peintures collectives d’enfants. Directrice adjointe puis directrice du séminaire de l'Unesco sur les arts visuels dans le domaine de l'éducation, 1951[12].

BibliographieModifier

  • L'enseignement du chant et l'éducation musicale, présenté par Raymond Loucheur, Paris, Editions Bourrelier et Cie, 1947.
  • Kinderlijke expressie in deze tijd, avec Jean Lombard et Pancratius Post, Amsterdam, 1949.
  • Peintures et dessins collectifs des enfants, avec Jean Lombard, Paris, Les éditions du Scarabée, 1950.
  • Le style de la danse populaire en France, article dans la revue Journal of the International Folk Music Council, 1950.
  • Observations on art education for children, Paris, Unesco, 1951.
  • Art education for adults in France, Paris, Unesco, 1951.
  • Collective paintings and drawing by children, Paris, Unesco, 1951.
  • Groepstekeningen van kindezen uit Frankrijk, Amsterdam, Stedelijk Museum Amsterdam, 1956.
  • Patrice Coirault (1875-1959), Arts et traditions populaires, volume 7, 1959.
  • L'enfant et l'art. L'enfant et l'adolescent avec l'éducateur. L'enfant devant l'œuvre d'art, avec Jean Lombard, Paris, 1960.
  • Jules Grandjouan, catalogue par Vige Langevin, introduction par Jean Cassou, Nantes, Musée des beaux-arts de Nantes, 1969.
  • Peinture d'enfants, avec Dor de la Souchère, Boris Rybak, Musée Picasso d'Antibes, Fantino, Antibes, 1972.
  • Élaboration et langage de la chanson traditionnelle, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1985.
  • Les Chansons politiques, avec Claude Flagel, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1986.
  • Les Chansons mécréantes, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1988.

RéférencesModifier

  1. Biographie – Pas à pas – Par Olivier Pagès, sur le site d'Olivier Pagès.
  2. Voir l'ouvrage L'art à l'école, par Robert Gloton, PUF, sur le site Google Books.
  3. Pinturas coletivas de crianças, texte de Vige Langevin traduit en espagnol, École des arts visuels de Parque Lage, Rio de Janeiro.
  4. Moulin de la Belle Etoile, par Vige Langevin, sur Interdisciplinarité, le site de Paul-Éric Langevin.
  5. Vige Langevin, sur le site du Centre Georges Pompidou.
  6. Quatre publications de Vige Langevin, sur la bibliothèque numérique de l'Unesco (version française et version anglaise).
  7. Resistance: Memoirs of Occupied France, par Agnès Humbert, Bloomsbury, 2008, page 22, sur le site Google Books.
  8. Caricature de Frédéric Joliot tête nue par Vige Langevin, vers 1950, photocopie d'un dessin original à l'encre noire, cote MCP4352, Musée Curie.
  9. Caricature de Frédéric Joliot à la casquette par Vige Langevin, vers 1950, photocopie d'un dessin original à l'encre noire, cote MCP4351, Musée Curie.
  10. Caricature d'Irène Joliot par Vige Langevin, vers 1950, Musée Curie.
  11. Madame Vige Langevin, professeur de dessin à Paris, fait au Cercle municipal une conférence intitulée "Peintures et dessins collectifs des enfants", Bulletin d'information du service information et presse du Luxembourg, 30 juin 1951.
  12. Art et éducation, recueil d'essais, dirigé par Edwin Ziegfeld, Unesco, 1954, page 127.

Liens externesModifier