Victor du Hamel

homme politique français

André Guy Victor du Hamel, né le [1] et mort en 1838, est un vicomte français. Il commande la garde d'honneur du duc d'Angoulême, puis est maire de Bordeaux de 1824 à 1830[2].

Victor du Hamel
Fonction
Maire de Bordeaux
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Blason Le Hamel.svg
Blason de la famille de Hamel : d'argent à la bande de sable chargée de trois flanchis d'or.

BiographieModifier

André Guy Victor du Hamel est maréchal des Logis et chef des Volontaires Royaux en 1814 pendant l'Empire. Il devient chef de la Garde Nationale de Bazas et est nommé en membre du Conseil départemental de Gironde, gentilhomme de la Chambre du Roi Charles X en 1825[3].

Il est fait chevalier (1814) puis officier (1825) de la Légion d’Honneur.

Il épouse successivement Victoire d’Ornano en 1793, qui meurt en 1796 en prison pendant la Terreur, puis en 1814 Octavie de Fréteau de Saint-Just (dont postérité).

MandatureModifier

Le vicomte du Hamel est nommé maire de Bordeaux le par Louis XVIII, et confirmé dans sa charge par Charles X en septembre de la même année. Il exercera cette fonction jusqu'au .

Les royalistes et les Ultras sont largement majoritaires. La ville s'endette lourdement, notamment pour terminer la destruction du château Trompette. La municipalité se livre à des dépenses excessives, en négligeant l'investissement industriel. L'économie va mal, avec de nombreuses faillites et une forte poussée de la pauvreté.

Sous son mandat les premiers équipements d'éclairage au gaz (hydrogène) sont installés. Les abattoirs de la ville, qui empestent sur l'actuel cours Alsace-Lorraine, sont éloignés et transférés sur l'actuel cours de la Marne. L'hôpital Saint-André actuel (1826-1829) est construit, et la fontaine d'Audège inaugurée (1827).

Les 29 et , à l'annonce des événements qui secouent Paris, la population bordelaise s'insurge et envahit la mairie. Du Hamel et son équipe se sont enfuis : une commission municipale provisoire de douze membres[Note 1] est mise en place par le préfet le , qui officiera jusqu'au 10, date à laquelle le nouveau roi Louis-Philippe investit maire de Bordeaux Charles Raymond Alphonse, marquis de Bryas.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Nommés Roullet, Loriague, Galos, Portal, Maillieres, Rodrigues, Guestier junior, Wustenberg, Mathieu, Brun, de Bryas et Duffaure.

RéférencesModifier

  1. « Famille du Hamel »
  2. Histoire des maires de Bordeaux, Les Dossiers d'Aquitaine, , 523 p. (lire en ligne), pages 295-298
  3. Généalogie de la maison Du Hamel, dressée sur titres originaux et monuments historiques,