Victor Depaz

Victor Depaz, né le à Saint-Pierre (Martinique) et mort le à Paris (Seine), est un homme politique et industriel français. Il crée et dirige la distillerie éponyme où est produit le rhum Depaz.

Victor Depaz
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Victor Depaz est un blanc créole (béké), né à Saint-Pierre (habitation Périnelle), de Pierre-François Raoul Depaz (1836-1902) et de Yolande Jouque (1858-1888), au sein d'une fratrie de quatre garçons. Sa famille, d'origine israélite puis convertie au catholicisme, arrive sur l'île en 1770[1].

Victor est étudiant à Bordeaux lorsque survient l'éruption de la montagne Pelée, le , qui décime toute sa famille, ainsi que la distillerie de l'habitation Périnelle, où son père est contre-maître. À 16 ans, il est orphelin et ruiné, mais revient à Saint-Pierre[2].

Devenu industriel, il rachète les 521 hectares en friche de l'habitation La Montagne à la famille Pécoul, et le , il met en route la nouvelle distillerie Depaz, où est produit depuis lors le célèbre rhum Depaz.

 
Le château Depaz, à Saint-Pierre en Martinique.

Il fait construire également à Saint-Pierre le château Depaz, réplique de l’habitation Périnelle où il a passé son enfance[2]. et s'y installe avec sa femme. Le couple aura onze enfants dont les jumeaux Henri et André qui reprennent la succession paternelle.

Victor Depaz, avec le concours de Monseigneur Lequien, est encore à l'initiative de la reconstruction, entre 1923 et 1929, de la cathédrale de Notre Dame de l’Assomption, détruite en 1902.

Victor Depaz est en outre maire de Saint-Pierre, désigné par le gouvernement du maréchal Pétain représenté à la Martinique par l'amiral Robert, du au .

Il meurt à Paris, le .

Notes et référencesModifier

  1. William F. S. Miles, « La créolité et les Juifs de la Martinique », Pouvoirs dans la Caraïbe. Revue du CRPLC, no 16,‎ , p. 129–162 (ISSN 1279-8657, DOI 10.4000/plc.823, lire en ligne, consulté le 13 mars 2020)
  2. a et b « L'histoire des rhums Depaz », sur www.depaz.fr (consulté le 13 mars 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier