Ouvrir le menu principal

Vice-chancelier (Allemagne)

fonction du gouvernement allemand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vice-chancelier.

Vice-chancelier d'Allemagne
(de)Vizekanzler
Image illustrative de l’article Vice-chancelier (Allemagne)
Armoiries de l'Allemagne

Image illustrative de l’article Vice-chancelier (Allemagne)
Titulaire actuel
Olaf Scholz
(Ministre fédéral des Finances)

depuis le

Création
Mandant Chancelier fédéral
Durée du mandat 4 ans
Premier titulaire Otto zu Stolberg-Wernigerode

Le suppléant du chancelier fédéral (Stellvertreter des Bundeskanzlers), communément appelé vice-chancelier (Vizekanzler), est un membre du Gouvernement fédéral allemand que le chancelier fédéral charge de le suppléer dans certaines de ses attributions.

L’actuel vice-chancelier est le ministre fédéral des Finances, Olaf Scholz.

NominationModifier

Le suppléant du chancelier fédéral est choisi par le chancelier lui-même, parmi les membres du Gouvernement fédéral (art. 69 al. 1 GG).

Dans un gouvernement de coalition, il est d’usage que le vice-chancelier soit issu du deuxième parti.

FonctionsModifier

Le vice-chancelier peut suppléer le chancelier dans toutes ses attributions, sauf la demande d’une motion de confiance. Il peut par exemple présider une réunion du cabinet si le chancelier est en voyage.

Il n’a aucun avantage par rapport aux autres ministres fédéraux pour assurer l’intérim des fonctions du chancelier fédéral en cas d’empêchement, de décès, de démission ou après la fin de la législature. Dans une telle situation, le président fédéral demande soit au chancelier sortant, soit à un ministre fédéral d’assurer l’intérim (art. 69 al. 2 GG). Le seul cas d’intérim par un ministre fédéral a cependant concerné un vice-chancelier, Walter Scheel, chancelier par intérim du 7 au 16 mai 1974 en raison du souhait de Willy Brandt de ne pas assurer lui-même l’intérim.

ListeModifier

Références et sourcesModifier

SourceModifier