Ouvrir le menu principal

Viatcheslav Bykov

joueur et entraîneur de hockey sur glace russe et suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bykov.
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Viatcheslav Bykov
Description de l'image Slava Bykov.jpg.
Surnom(s) Slava
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance ,
Tcheliabinsk (URSS)
Entraîneur chef
A entraîné International
Équipe de Russie
Superliga
HK CSKA Moscou
KHL
HK CSKA Moscou
Salavat Ioulaïev Oufa
Activité Depuis 2006
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la gauche
A joué pour Championnat d'URSS
Metallourg Tcheliabinsk
Traktor Tcheliabinsk
HK CSKA Moscou
LNA
HC Fribourg-Gottéron
LNB
Lausanne HC
Repêc. LNH 169e choix au total, 1989
Nordiques de Québec
Carrière pro. 1979-2000
Poste
Titre Consultant de l’équipe de Pologne
Activité Depuis 2012

Temple de la renommée de l'IIHF : 2014

Temple de la renommée russe : 2004

Viatcheslav Arkadievitch Bykov (russe : Вячеслав Аркадьевич БыковVâčeslav Arkad’evič Bykov), surnommé Slava Bykov, est un joueur professionnel russe naturalisé suisse de hockey sur glace, devenu entraineur. Il est né le à Tcheliabinsk en URSS (aujourd'hui ville de Russie).

En URSSModifier

Bykov entre dans l'équipe de hockey de l'Institut d'agriculture de Tcheliabinsk, où il étudie dès 1976 afin de devenir ingénieur agronome. À 18 ans pourtant, il prend la décision d'abandonner ses études pour devenir hockeyeur professionnel et intègre l'équipe du Metallourg Tcheliabinsk (club de deuxième division soviétique). L'année suivante, il est remarqué par les dirigeants du Traktor de Tcheliabinsk, club de première division au sein duquel il joue durant deux ans.

Dès 1982, Viatcheslav Bykov rejoint le HK CSKA Moscou (club de première division de l'armée soviétique). Il y rejoint des vedettes telles que la ligne d'attaque « KLM » : Kroutov - Larionov - Makarov. Force, endurance et résistance sont les leitmotiv de l'entraîneur Victor Tikhonov, et la souffrance de la vie en caserne est permanente.

Au sein de ce prestigieux club, il gagne sept fois le championnat d'URSS. Au niveau international, il remporte des titres de champion du monde avec l'équipe d'URSS (1983, 1986, 1989 et 1990) puis de Russie (1993), de champion olympique avec l'URSS à Calgary (1988) et est élu meilleur centre du championnat du monde à Stockholm (1989).

C'est également en 1982 qu'il épouse Nadia, avec laquelle il a deux enfants (Masha, née en 1983 et Andreï, né en 1988).

En 1989 il est choisi au cours du repêchage d'entrée de la Ligue nationale de hockey par les Nordiques de Québec en 9e ronde, 169e position.

Les Dragons de GottéronModifier

L'aventure fribourgeoise débute en 1990. Accompagné de sa famille et de son compatriote Andreï Khomutov, il s'installe en Suisse et rejoint les rangs du HC Fribourg-Gottéron. Il y joue durant sept saisons avec le maillot n°90. Il est reconnu par ses équipiers comme étant un partenaire privilégiant le contact humain, le jeu d'équipe et l'audace. Il participe aux Jeux d'Albertville en 1992 sous les couleurs de la CEI, et décroche ainsi le titre de champion olympique pour la seconde fois. Slava Bykov joue 302 matches pour l'équipe fribourgeoise, marque 611 points (226 buts et 385 assistances), pour une moyenne de 2,02 points par match. Il est sacré meilleur marqueur de la Ligue Nationale A au terme des saisons 1992, 1993 et 1994.

À l'expiration de son contrat avec Fribourg-Gottéron, Slava Bykov décide de rester en Suisse, au Lausanne Hockey Club, afin de préserver sa vie de famille. Il joue deux saisons sur les bords du lac Léman.

Cinq fois champion du monde, sept fois champion d'URSS, sept fois champion d'Europe, deux fois champion olympique, l'attaquant n'est jamais champion suisse.

Il a obtenu la nationalité suisse en 2003.

Carrière comme entraineurModifier

De 2004 à 2009, il entraîne le HK CSKA Moscou dans la Superliga avant de rejoindre le Salavat Ioulaïev Oufa dans la nouvelle Ligue continentale de hockey.

De 2006 à mai 2011, il prend la tête de l'équipe nationale de Russie. Il est assisté par Igor Zakharkine. Le , il dispute son centième match à ce poste contre l'équipe nationale du Canada. Le duo est remplacé en juin 2011 par Zinetoula Bilialetdinov. Il remporte la Coupe Gagarine 2011 avec le Salavat Ioulaïev Oufa. Bykov et Zakharkine quittent le Salavat à l'intersaison 2011, le poste d'entraîneur étant confié à Sergueï Mikhaliov. Il devient, en 2012, consultant de Zakharine, qui est lui nommé entraîneur en chef de l’équipe nationale polonaise[1].

Carrière internationaleModifier

Il représente l'URSS au cours des compétitions suivantes :

Il représente l'Équipe unifiée de l’ex-URSS au cours des compétitions suivantes :

Il représente la Russie au cours des compétitions suivantes :

Trophées et honneurs personnelsModifier

Palmarès comme joueurModifier

  • Septuple Champion d'URSS en 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1988, 1989 avec le CSKA Moscou
  • Vainqueur Coupe d'URSS en 1988 avec le CSKA Moscou
  • Vainqueur Coupe d'Europe en 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1988 et 1990 avec le CSKA Moscou
  • Quintuple   médaillé d'or Championnat du monde en 1983, 1986, 1989 et 1990 avec l'URSS et en 1993 avec la Russie
  •   Médaillé d'argent Championnat du monde en 1987 avec l'URSS
  •   Médaillé de bronze Championnat du monde en 1985 avec l'URSS
  • Double   médaillé d'or Jeux olympiques d'hiver en 1988 avec l'URSS et 1992 avec l'Équipe unifiée d'ex URSS
  •   Médaillé d'argent Coupe du Canada en 1987 avec l'URSS

HonneursModifier

  • Élu meilleur centre au Championnat du Monde en 1989
  • Nommé dans l'Équipe d'étoiles LNA saison 1991-1992, 1992-1993 et 1993-1994
  • Meilleur buteur LNA saison régulière en 1990-1991, 1991-1992 et 1993-1994
  • Meilleur buteur LNA Play-off 1993-1994

Palmarès comme entraineurModifier

  •   Médaille de bronze Championnat du monde en 2007 avec la Russie
  •   Médaille d'or Championnat du monde en 2008 avec la Russie
  •   Médaille d'or Championnat du monde en 2009 avec la Russie
  •   Médaille d'argent Championnat du monde en 2010 avec la Russie

Famille dans le sportModifier

Il est le père d'Andreï Bykov, joueur de Fribourg-Gottéron

Sa famille s'est installée à Marly (canton de Fribourg, Suisse).

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2],[3],[4]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1979-1980 Traktor Tcheliabinsk URSS 3 2 0 2 0
1980-1981 Traktor Tcheliabinsk URSS 48 26 16 36 14 - - - - -
1981-1982 Traktor Tcheliabinsk URSS 44 22 22 44 10 - - - - -
1982-1983 CSKA Moscou URSS 44 22 22 44 10 - - - - -
1983-1984 CSKA Moscou URSS 44 22 11 33 12 - - - - -
1984-1985 CSKA Moscou URSS 36 21 14 35 4 - - - - -
1985-1986 CSKA Moscou URSS 36 10 10 20 6 - - - - -
1986-1987 CSKA Moscou URSS 40 18 15 33 10 - - - - -
1987-1988 CSKA Moscou URSS 47 17 30 47 26 - - - - -
1988-1989 CSKA Moscou URSS 40 16 20 36 10 - - - - -
1989-1990 CSKA Moscou URSS 48 21 16 37 16 - - - - -
1990-1991 HC Fribourg-Gottéron LNA 36 35 49 84 18 9 7 16 23 10
1992-1993 HC Fribourg-Gottéron LNA 35 25 50 75 14 9 10 12 22 4
1993-1994 HC Fribourg-Gottéron LNA 36 30 44 74 6 11 11 20 31 2
1994-1995 HC Fribourg-Gottéron LNA 30 24 51 75 35 8 6 4 10 4
1995-1996 HC Fribourg-Gottéron LNA 28 10 25 35 8 4 2 1 3 0[Note 1]
1996-1997 HC Fribourg-Gottéron LNA 46 23 45 68 16 3 0 3 3 2
1997-1998 HC Fribourg-Gottéron LNA 18 14 18 32 4 12 2 6 8 6
1998-1999 Lausanne HC LNB 24 19 21 40 40 3 2 4 6 2
1999-2000 Lausanne HC LNB 6 2 9 11 2 - - - - -
Totaux URSS 430 195 170 365 112 - - - - -
Totaux LNA 263 200 330 530 121 69 42 79 121 38
Totaux LNB 30 21 30 51 42 3 2 4 6 2

Statistiques internationales[3],[4]
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1983   Union soviétique CM 10 3 2 5 0   Médaille d'or
1985   Union soviétique CM 10 6 3 9 2   Médaille de bronze
1986   Union soviétique CM 10 6 6 12 2   Médaille d'or
1987   Union soviétique CM 10 5 6 11 0   Médaille d'argent
1987   Union soviétique Coupe Canada 9 2 7 9 4   Médaille d'argent
1988   Union soviétique JO 7 2 3 5 2   Médaille d'or
1989   Union soviétique CM 10 6 6 12 2   Médaille d'or
1990   Union soviétique CM 10 3 1 4 4   Médaille d'or
1991   Union soviétique CM 10 4 4 8 0   Médaille de bronze
1992   Équipe unifiée de l’ex-URSS JO 8 4 7 1   Médaille d'or
1993   Russie CM 8 4 3 7 6   Médaille d'or
1995   Russie CM 6 2 2 4 4 5e place
Statistiques d’entraîneur par saison[3],[4]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D  N  Pr Séries éliminatoires
2004-2005 CSKA Moscou Superliga 60 24 24 9 3 Pas qualifié
2005-2006 CSKA Moscou Superliga 51 25 17 8 1 Quart-de-finale
2006-2007 CSKA Moscou Superliga 54 28 20 4 2 Demi-finale
2007-2008 CSKA Moscou Superliga 57 36 15 - 6 Quart-de-finale
2008-2009 CSKA Moscou KHL 56 34 11 - 11 Quart-de-finale
2009-2010 Salavat Ioulaïev Oufa KHL 56 44 8 - 4 Demi-finale
2010-2011 Salavat Ioulaïev Oufa KHL 54 36 12 - 4 Champion
Statistiques d’entraîneur par compétition[3],[4]
Année Équipe Compétition PJ  V   D  Classement final
2007   Russie CM 9 8 1   Médaille de bronze
2008   Russie CM 9 9 0   Médaille d'or
2009   Russie CM 9 9 0   Médaille d'or
2010   Russie JO 4 2 2 6e place
2010   Russie CM 9 8 1   Médaille d'argent
2011   Russie CM 9 4 5 4e place

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les statistiques de ces séries éliminatoires concernent la lutte contre la relégation.

RéférencesModifier

  1. Frédéric Lovis, « Les importantes précisions de Slava Bykov », sur lematin.ch, (consulté le 4 mars 2013).
  2. (en) « Viatcheslav Bykov hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database .
  3. a b c et d (en) « Slava Bykov profile », sur Eurohockey.com (consulté le 4 mars 2013).
  4. a b c et d (en) « Vyacheslav Bykov », sur Eliteprospects.com (consulté le 4 mars 2013)

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Jean Ammann, Slava Bykov : d'un bloc à l'autre, Fribourg, Éditions La Sarine, , 193 p. (ISBN 2883550336)
  • Bernard Heimo et Félix Clément, Bykov - Khomutov : hockey passion, Fribourg, Hockey-Club Fribourg-Gottéron, , 110 p.