The Velvet Mafia

film sorti en 2006
(Redirigé depuis Velvet mafia 1)

The Velvet Mafia
Réalisation Chris Steele
Scénario Austin Deeds
Acteurs principaux
Sociétés de production Falcon Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Pornographie gay
Durée 120 + 125 min.
Première diffusion 2006 Drapeau des États-Unis États-Unis


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Velvet Mafia est un film pornographique gay en deux parties, réalisé par les studios Falcon, en 2006. Il a reçu plusieurs prix en 2007 (un GayVN Awards et 4 Grabby Awards).

SynopsisModifier

Deux familles de la mafia gay s'opposent. Les Avalon de San Francisco ont pour atout Fox Ryder, une nouvelle star du porno. Les Starr à West Hollywood veulent enlever l'acteur afin qu'il travaille pour eux. Une bataille entre les deux familles s'ensuit pour s'emparer du jeune homme.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  • Trent Atkins : Warren Starr jeune
  • Paul Barresi : Mason Avalon
  • Rod Barry : Leroy Avalon
  • Tommy Blade
  • Cory Bolton
  • Talvin Demachio : Ace Avalon
  • Richie Fine
  • Roman Heart : Cory Starr
  • Chi Chi LaRue : Mason Starr
  • Brent Corrigan : Fox Ryder
  • Chad Hunt : Jordan Starr
  • Andy Hunter
  • Doug Jeffries : Grant Avalon
  • Trevor Knight
  • Antonio Madeira (Antonio Madiera)
  • Omer : Brandon Avalon
  • Brock Pen : Mason Avalon jeune
  • Erik Rhodes : Tony Avalon
  • Jason Ridge
  • Antonio Roca
  • Matthew Rush : Cassio Starr
  • Derrick Vyniard : Duke Starr

ContexteModifier

Après avoir travaillé pour Cobra Studio en-dessous de l'âge légal, l'acteur Brent Corrigan tourne avec The Velvet Mafia son premier film pour Falcon Studios[1]. Cependant, en raison d'une bataille judiciaire avec Cobra Studio et son patron Bryan Kocis, il ne pouvait pas utiliser le pseudonyme qui l'a fait connaître[2]. Pour The Velvet Mafia, il est donc présenté sous le nom de son personnage Fox Ryder.[3]

Brent Corrigan a reçu 10 000 dollars pour ses deux scènes pornographiques[2].

Le scénario du film, signé Austin Deeds, est en fait écrit par la mère du réalisateur Chris Steele[4].

RécompensesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Brent Corrigan talks early porn experiences », sur Attitude, (consulté le 18 septembre 2020).
  2. a et b (en) « Death of a Porn King », sur Rolling Stone, (consulté le 18 septembre 2020).
  3. (en) « Who is Brent Corrigan? The gay pornstar at the heart of the King Cobra murder », sur Pink News, (consulté le 18 septembre 2020).
  4. (en) « Chris Steele joins Centaur as new VP », sur Dallas Voice, (consulté le 18 septembre 2020).
  5. a et b The Velvet Mafia: Part 1 - Awards, Internet Movie Database.
  6. (en) « Gay Industry Awards », sur XBiz.com, (consulté le 18 septembre 2020).

Lien externeModifier