Ouvrir le menu principal
Vattenfall Cyclassics 2010
Généralités
Course
14e Vattenfall Cyclassics
Compétition
Date
15 août
Distance
216,6 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Vitesse moyenne
42,948 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 15e édition de la Vattenfall Cyclassics a eu lieu le . Il s'agit de la douzième épreuve de l'UCI ProTour 2010 et la 20e épreuve du Calendrier mondial UCI 2010.

La victoire revient pour la deuxième année de suite à l'Américain Tyler Farrar à l'issue d'un sprint massif.

Sommaire

ParcoursModifier

La Vattenfall Cyclassics est un circuit de 216,6 km à travers la ville allemande d'Hambourg et sa campagne. Le parcours de la course est accidenté et vallonné. Les coureurs enchainent les petites bosses et les routes planes.

ContexteModifier

UCI ProTour 2010Modifier

La Vattenfall Cyclassics est la douzième épreuve de l'UCI ProTour 2010.

Équipes participantes et leadersModifier

Toutes les équipes ProTour sont présentes. Les équipes continentales invitées sont Vacansoleil et BMC.

Récit de la courseModifier

Cinq coureurs s'échappent rapidement du peloton principal, Nikolai Trusov (Katusha), Sebastian Lang (Omega Pharma-Lotto), Gatis Smukulis (Ag2r-La Mondiale), Anthony Geslin (FDJ) et Robin Chaigneau (Skil-Shimano). L'écart atteindra au cours de la course un avantage maximal de 16 minutes et 30 secondes.

Les échappés passent pour la première fois sur le Waseberg, à 65 km de l'arrivée, avec une avance de 7 minutes et 45 secondes. Après l'ascension, Trusov attaque dans le groupe de tête et il est suivi par Smukulis et Geslin. À trente kilomètres de l'arrivée. l'écart par rapport au peloton n'est plus que de 2 minutes 50 secondes pour les trois hommes de têtes. Les principales équipes des sprinteurs, à savoir Garmin-Transitions, Sky, Lampre-Farnese Vini et Milram gèrent la poursuite derrière les échappées.

Malgré des attaques de Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Filippo Pozzato (Katusha) ou du jeune Peter Sagan (Liquigas-Doimo), la victoire se joue une nouvelle fois au sprint. Au cours du dernier kilomètre, le peloton est emmené à grande vitesse par l'équipe Sky pour lancer le sprint dans les meilleurs conditions pour le Norvégien Edvald Boasson Hagen. Cependant, il lance son sprint trop tôt à 300 mètres de l'arrivée pour être en mesure de gagner, ce qui permet à l'Américain Tyler Farrar (Garmin) et à l'Allemand André Greipel (HTC-Colombia) de revenir dans la partie. C'est finalement Farrar qui remporte le sprint et conserve son titre, tandis que Greipel — qui s'est trouvé bloqué entre les barrières et Boasson Hagen — termine en troisième position.

Farrar devient le premier coureur à réaliser le doublé sur cette course qui avait connu jusqu'alors 14 vainqueurs en autant d'éditions.

Classement finalModifier

Liste des participants[1]Modifier

  Garmin-Transitions 
  Saxo Bank 
  Milram 
  Astana 
  Katusha 
  Liquigas-Doimo 
  Omega Pharma-Lotto 
  Rabobank
  HTC-Columbia 
  RadioShack 
  Caisse d'Épargne 
  Lampre-Farnese Vini 
  Euskaltel-Euskadi 
  Quick Step 
  Sky 
  AG2R La Mondiale 
  FDJ 
  Footon-Servetto 
  BMC Racing 
  Vacansoleil 
  Skil-Shimano 

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier