Vassili III

Vassili III
Illustration.
Vassili III de Russie
Titre
Grand-prince de Moscou

28 ans, 1 mois et 6 jours
Couronnement
Prédécesseur Ivan III de Russie
Successeur Ivan IV de Russie
Biographie
Dynastie Dynastie des Riourikides
Nom de naissance Vassili Ivanovitch
Date de naissance
Lieu de naissance Moscou
Date de décès (à 54 ans)
Lieu de décès Moscou
Sépulture Cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou
Père Ivan III de Russie
Mère Sophie Paléologue
Conjoint Solomonia Iourievna Sabourova
Héléna Glinska
Enfants Ivan IV de Russie
Iouri Vassilievitch
Religion Chrétien orthodoxe russe
Monarques de Russie

Vassili III Ivanovitch (en russe : Василий III Иванович) ou Vassili III le Grand[1], né le et mort le , est grand-prince de Vladimir et Moscou de 1505 à 1533.

BiographieModifier

Premier mariage (1505) sans descendanceModifier

Fils d'Ivan III le Grand (1440-1505) et de Sophie Paléologue, Vassili épouse Solomonia Iourievna Sabourova le .

Aucune naissance n'ayant lieu, Vassili, qui ne veut pas que ses frères héritent du trône s'il meurt sans héritiers, leur interdit de se marier avant que lui-même ait eu un fils et les incarcère[réf. nécessaire] (cette décision aboutira à l'extinction de la dynastie des Riourikides en 1584 et à une crise de succession connue sous le nom de Temps des troubles).

En 1525, au bout de 20 ans, il décide de divorcer. Il obtient l'accord du métropolite de Moscou Daniel et des boyards, mais pas celui de certaines autorités religieuses, dont les starets de la Trans-Volga, qui considèrent le divorce comme illégal.

Le mariage est annulé en .

Second mariage (1526) et naissance d'un héritierModifier

Le , Vassili épouse Héléna Glinska (1506/1507-1538), qui, réfugiée à la cour de Russie, a suscité son intérêt matrimonial.

Le cérémonial vise à assurer la fécondité de la jeune épouse. Avant de se marier, ils sont aspergés de houblon, gage de fertilité, et éventés avec des fourrures de zibeline, symbole de longue vie. Après la cérémonie, ils se couchent en public sur un matelas posé sur vingt-sept gerbes de seigle. Une femme s'avance alors, portant deux manteaux de fourrure dont l'un est tourné à l'envers et les asperge de nouveau avec du houblon.

Malgré cela, Héléna ne tombe pas très vite enceinte. Son premier fils, Ivan (futur Ivan IV), naît seulement le , après les prières assidues du moine Paphnouti pour obtenir le miracle tant attendu (ce qui lui vaudra d'être canonisé).

Trois ans plus tard, elle a un autre fils : Iouri (1533-1563), né sourd-muet.

Exercice du pouvoirModifier

La politique de ce prince fut à peu de chose près la même que celle de son père : la concentration du pouvoir entre les mains du souverain et le rassemblement des terres russes. En 1510, il rattache la république de Pskov au grand-duché de Moscou. Trois cents familles de la ville, supposées hostiles à Vassili sont alors chassées de leurs maisons et déportées en Oural. C'est la même politique qu'Ivan III avait adoptée envers Novgorod lors de son rattachement à la Moscovie en 1478. En 1517, la ville de Riazan est annexée à son tour.

Le règne de Vassili est marqué par deux guerres contre l'Union polono-lituanienne. En 1507, Vassili III rompt la trêve instaurée par Ivan III en 1503. Un seigneur lituanien, Michel Glinski, s'est révolté contre le nouveau roi Sigismond Ier et a demandé l'aide du souverain russe. Sigismond parvient cependant à repousser les troupes moscovites et à chasser Glinski. Une « paix éternelle » est signée en 1508.

La guerre reprend en et, cette fois, elle a comme principal terrain d'opérations la région de Smolensk. Par trois fois, Vassili va assiéger la ville qui se rend en . L'armée polono-lituanienne obtient une grande victoire à Orcha en septembre de la même année, mais Smolensk n'est pas reprise. Une trêve de cinq ans est signée en 1522 sur la base des territoires acquis de part et d'autre. Elle est prolongée pour six ans en 1526 et en 1532 pour un an. Le grand-duc moscovite meurt à la veille de reprendre la guerre. Il est inhumé dans la cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou.

Pendant le règne d'Ivan III, le grand-duché de Moscou était allié avec le khanat de Crimée. À l'avènement de Vassili III, le khan Mengli Giray rompt l'alliance à cause de leur rivalité pour la possession de Kazan, annexée par la Russie en 1487. La Crimée s'allie avec la Lituanie. Les Tatars organisent des raids en Russie et Vassili III est obligé de renforcer sa frontière sud par l'envoi de régiments de surveillance et la construction de forteresses militaires : Zaraïsk, Toula, Kalouga.

Vassili III continue, comme son père, à renforcer le pouvoir du souverain. Les boyards qui osent se plaindre de sa politique sont décapités. Le métropolite Féodor Jareny, qui a osé exprimer son mécontentement, est déchu de ses titres et envoyé dans un monastère. Son successeur, Daniel, est plus soumis. Lorsqu'après vingt ans de mariage, Vassili III décide de divorcer de sa première femme pour cause de stérilité, il le lui permet malgré les lois de l'Église. Il épouse alors Héléna Glinska, nièce de Michel Glinski, qui fut la mère d'Ivan le Terrible.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier