Ouvrir le menu principal

Variante di Valico
Le tunnel Sparvo sur la variante di valico.
Le tunnel Sparvo sur la variante di valico.

Historique
Ouverture
Caractéristiques
Longueur 32,5 km
Extrémité Nord La Quercia
Extrémité Sud Aglio
Territoires traversés
Région Flag of Emilia-Romagna.svg Émilie-Romagne
Drapeau de la Toscane Toscane
Exploitation
Gestionnaire Autostrade per l'Italia

L'autoroute A1 var, également appelé variante di valico, est un tronçon de l'autoroute italienne A1 traversant les Apennins entre les villes de La Quercia et Aglio, inauguré le .

Le tronçon initial traverse la région des Apennins toscan-émilien avec un tracé particulièrement riche de tunnels et viaducs. Afin de faciliter le trafic quotidien de 90 000 véhicules par jour, Autostrade S.p.A. a commencé le doublement par la variante di valico de cette section par la construction d'un nouveau tracé, à plus basse altitude (226 mètres de moins), d'une longueur de 32,5 km.

Une fois la totalité des travaux effectués (vers 2019), la durée du trajet entre Bologne et Florence sera réduite de 50 minutes[1].

GéologieModifier

La nouvelle autoroute traverse l'une des zones géologiques les plus complexes d'Europe, avec la présence de gaz explosifs dans le sol, ainsi que d'eaux de surface et souterraines dans une zone à fort risque sismique. Le secteur présente également le niveau de risque de glissements de terrains le plus élevé d'Italie. Dans ces zones, les ponts reposent sur des fondations de plus de 30 m de profondeur. Tous les viaducs sont équipés de dispositifs d'isolation sismique spéciaux pour réduire le plus possible les mouvements des structures en cas de tremblement de terre. Mais la composante la plus complexe du projet est le creusement des tunnels et des galeries[2].

ParcoursModifier

 
Tracé de la variante di valico (en bleu) de l'autoroute A1 (en vert).

La variante se compose de deux sections différentes : Sasso Marconi-La Quercia et La Quercia-Aglio-Barberino. La première section consiste à l'extension et à la modernisation de l'autoroute, tandis que la seconde se construit sur un nouveau tracé.

ModernisationModifier

  • Casalecchio-Sasso Marconi: long de 4,1 km, ouvert à la circulation vers la fin de l'année 2009. Travaux d'élargissement à 3 voies de l'ancienne chaussée et construction de barrières acoustiques.
  • Sasso Marconi-La Quercia: long de 19,4 km, ouvert à la circulation en juillet 2006, après 4 ans de travaux. Élargissement à 3 voies sur l'ancienne route existante, comprenant quelques modifications de tracés.
  • Ail-Barberino: les deux chaussées d'origine sont dédiés uniquement au trafic se dirigeant vers le nord tandis que la route vers le sud est ouverte à la circulation le 5 décembre 2015, comprenant une nouvelle route à trois voies, plus une d'urgence. Le choix entre les deux sentiers se fait à environ 500 mètres avant la sortie de Barberino di Mugello. Les automobilistes sortant de Mugello et voulant aller à Bologne sont obligés de prendre la variante di valico. En outre, la station service Aglio ovest a été fermée.

Nouvelle autoroute A1Modifier

 
Construction du viaduc Aglio, le .
  • La Quercia-Ail: variante composée de 2 voies plus une d'urgence longue d'environ 37 km, quasi totalement réalisée en tunnel. Deux nouvelles jonctions ont été construits: Badia Nuova et Firenzuola (le dernier tronçon a été ouvert à la circulation le ). L'ouvrage d'art majeur de cette variante est le tunnel de Base, long de 8 703 m, traversant les Apennins à une altitude de 490 m (contre 700 m pour l'ancienne route). Pour fluidifier le trafic, l'ancien tronçon est resté ouvert à la circulation, laissant le choix aux automobilistes de choisir l'ancienne ou la nouvelle route. La plupart des poids lourds prennent dorénavant la nouvelle route, l'ancienne comportant notamment des virages serrés qui rendent le trajet particulièrement dangereux. L'ancien tronçon connaissait un trafic deux fois plus dense que celui pour lequel il a été conçu à l'origine, et le nombre d'accidents y était le plus élevé d'Italie (plus de 2 000 sur la décennie écoulée)[1]. Au sud de la jonction Badia Nuova, une aire de service a été ouverte le en direction de Florence, celle en direction de Bologne étant actuellement en construction. Une fois achevé en totalité, la nouvelle route fera partie d'un réseau autoroutier innovant et plus sûr qui pourra supporter des volumes de trafic jusqu'à quatre fois supérieurs à ceux de l'actuelle A1, avec des pentes et des virages moins raides, ainsi que des systèmes modernes de contrôle du trafic et de sécurité routière. Elle se situe à environ 225 m au-dessous du niveau de l'A1 existante, en passant par 44 tunnels et plus de 40 viaducs et ponts[2].

Description du tracéModifier

  Variante di valico
Type Indication ↓km↓ ↑km↑ Prov. Route européenne
    Milan - Napleo

Échangeur "La Quercia"

0 32,5 BO  
  Badia 17,5 15
  Aires de services "Badia Nuova" ouest & est 18 14,5
  Firenzuola - Mugello 28 4,5 FI
    Milan - Naple

Échangeur "Aglio"

32,5 0

 Coûts de la constructionModifier

Les travaux ont un coût de 4,1 milliards d'euros, contre 2.521.000.000 euros estimé précédemment.

Institutions et entités concernées par le projetModifier

Toutes les entités impliquées dans le projet ont exprimé un avis favorable à la réalisation de la variante lors de la conférence des services:

S'y ajoutent: Les communautés de montagne compétentes et des agences régionales pour la prévention et l'environnement en Toscane et en Émilie-Romagne.

Construction du tunnel SparvoModifier

La construction du tunnel Sparvo a nécessité l'intervention de Martina, le plus grand tunnelier jamais construit en Europe. Après un investissement de 53.000.000 euros, le tunnelier est plus haut qu'un bâtiment de cinq étages, plus long qu'un terrain de football et plus lourd que neuf avions de type Boeing 747Martina peut creuser jusqu'à 22 m de galerie par jour, une performance remarquable si on la compare au 80 à 90 cm creusés sur une journée en utilisant des méthodes d'excavation classiques[2]. Ses caractéristiques sont les suivantes: diamètre d'excavation: 15,62 m, longueur hors-tout: 130 m, aire excavation: 192 m2, valeur de poussée: 39.485 t, poids total: 4.500 t, puissance totale: 18 MW.

Mais le tunnel n'est que l'un des 44 tunnels du projet, et ce record ne tiendra que pendant un temps car un autre tunnel, le Santa Lucia, long de 7,7 km, soit trois fois plus que le Sparvo, sera construit sur le tronçon final de l'autoroute, non loin de Florence, suivant la même technique[2].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Les états financiers de Atlantia S. p.unA. 31.12.2008, page 80.

Liens externesModifier