Valle della Luna (Santa Teresa Gallura)

La Valle della Luna (Vallée de la Lune en français, Cala grande en gallurais) est une petite vallée qui se trouve à proximité du littoral sarde, sur le Capo Testa, territoire de Santa Teresa Gallura, en Italie.

Paysage en Sardaigne.
Vue de La Valle della Luna.
Paysage en Sardaigne.
Autre vue de La Valle della Luna.
Campement hippie.
Un campement hippie dans une grotte.

Le nom original du lieu est « Cala grande » tandis que celui de « Valle della Luna » lui a été attribué dans les années 1960 par une communauté hippie[1].

Description et histoireModifier

La Vallée de la Lune est une crique d'environ 500 m de long creusée dans les rochers de granit rose et blanc, formant une petite vallée, qui se trouve dans la partie occidentale du promontoire de Capo Testa.

La valle della Luna est caractérisée par la présence sur les deux versants de roches granitiques de formes insolites, formant dans le promontoire un sillon rectiligne jusqu'à la mer. La partie haute de la vallée comporte un grand rocher granitique culminant à 128 m, fendu en deux, appelé « il teschio »[2] et qui date de l'époque romaine quand la zone était utilisée comme carrière de pierres[3].

On y accède par un chemin difficile d'accès, caché et bien protégé datant des temps préhistoriques. La vallée comporte des grottes et des criques qui sont appelées « cale ». On note trois « cale » principales : Cala grande, Cala di l'ea et Cala di mezzu. Une colline surplombe également la valle della Luna, le mont de La Turri (un des deux sommets de la péninsule de Capo Testa[4]

L'endroit a été fréquenté par les Romains[3], puis au Moyen Âge par une colonie de lépreux avant de devenir aux XVIIIe et XIXe siècles refuge de bandits, de contrebandiers et de fugitifs jusqu'aux années 1960 quand les hippies prennent possession des lieux[5]. Ceux-ci y sont toujours 50 ans plus tard[6].

Depuis les années 1970, capo Testa dont fait partie la valle della Luna est devenu un lieu touristique de la Gallura. Sa situation est très prisée par les plongeurs, l'immersion pouvant atteindre 40 m de profondeur et ses eaux sont riches de mérous[7].

FloreModifier

Une source d'eau douce jaillit d'entre les roches, la végétation est celle typique du capo Testa avec la présence de petites surfaces de maquis et forêt primaire avec chênes, génévrier, arbousiers, myrte commune et bruyères[8].

AccèsModifier

On accède à la valle della Luna depuis sentiers de sable ou de roches balisés en rouge et blanc en provenance des deux différents parkings du Capo Testa. Le premier se situe à Rena di Ponente, au milieu de l'isthme qui relie la Sardaigne à la presqu'île de Capo Testa. On y arrive en suivant la route qui vient du bourg de Santa Teresa Gallura. Le second est au nord de la péninsule de Capo Testa, aux pieds du phare. Pour y accéder il faut continuer de suivre la route en provenance de Santa Teresa et longer les plages de Spiaggia Rosa (la plage rose en français) et de Cala Spinosa à proximité de laquelle se trouve le parking[9]

Notes et référencesModifier

  1. (it) Roberto Rossi, « Valle della Luna: L'ultimo paradiso hippy », Itinerari online (consulté le 21 octobre 2015)
  2. (it) « Valle della luna », sur Ciaosardinia.co (consulté le 21 octobre 2015)
  3. a et b (it) Walter Iwersen et Elisabeth van de Wetering, Sardegna : 63 escursioni selezionate lungo le coste e in montagna, Bergverlag Rother GmbH, , p. 46
  4. Walter Iwersen et Elisabeth van de Wetering, Sardaigne : 63 randonnées choisies sur le littoral et en montagne, Bergverlag Rother GmbH, (lire en ligne), « Tour du Capo Testa », p. 48 et 51
  5. (it) Maria Simonetti, « Il paradiso hippie? E' in Sardegna », sur espresso.repubblica.it, (consulté le 21 octobre 2015)
  6. (it) « Valle della Luna, gli hippies ci sono ancora! », sur La Fucina,
  7. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Petit Futé Sardaigne (lire en ligne), p. 85
  8. (it) « Promontorio di Capo Testa e Valle della Luna », Il Portale Sardo (consulté le 21 octobre 2015)
  9. Walter Iwersen et Elisabeth van de Wetering, Sardaigne : 63 randonnées choisies sur le littoral et en montagne, Bergverlag Rother GmbH, (lire en ligne), « Dans la Valle della Luna jusqu'aux baies du Capo Testa », p. 44 et 46

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Crédits de traductionModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Valle della Luna » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier