Ouvrir le menu principal

Vallée Étroite
Vue de la vallée Étroite
Vue de la vallée Étroite
Massif Massif des Cerces (Alpes)
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Région française
Région italienne
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Piémont
Département
Ville métropolitaine
Hautes-Alpes
Turin
Commune française
Commune italienne
Névache
Bardonnèche
Coordonnées géographiques 45° 04′ nord, 6° 38′ est

Géolocalisation sur la carte : Piémont

(Voir situation sur carte : Piémont)
Vallée Étroite

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Vallée Étroite

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Vallée Étroite

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Vallée Étroite
Orientation sud-est puis nord-est
Longueur
Type Vallée glaciaire
Écoulement Ruisseau de la vallée Étroite, Rio Guiau
Voie d'accès principale D 1t, chemin forestier

La vallée Étroite (Valle Stretta en italien) est une vallée franco-italienne, située pour sa partie supérieure sur la commune de Névache dans le département français des Hautes-Alpes, et pour sa partie inférieure sur la commune de Bardonnèche dans la ville métropolitaine de Turin (Italie). La vallée est reliée au village de Névache (vallée de la Clarée, France) par le col de l'Échelle (1 762 mètres d'altitude).

Le hameau des Granges.

La partie française de la vallée Étroite ne comporte qu'un hameau habité, Les Granges (1 765 m d'altitude), où se trouvent deux refuges : le refuge des Rois Mages (I Re Magi) et le refuge Terzo Alpini. Elle est très fréquentée en été par les randonneurs et les promeneurs, surtout italiens.

En haut de la vallée, le col de la Vallée Étroite, à 2 434 m d'altitude, marque la limite entre les départements français des Hautes-Alpes et de la Savoie (vallée de la Maurienne), à proximité du refuge du Mont Thabor.

Sommaire

AccèsModifier

 
Un bâtiment dans la vallée et la vue vers le Mont Thabor en arrière-plan.

Depuis l'Italie, l'accès routier à la vallée Étroite se fait par le val de Suse, Bardonnèche et Mélezet.

L'accès routier depuis la France se fait par Briançon, la vallée de la Clarée (Hautes-Alpes) et le col de l'Échelle (1 762 m). Il n'est possible qu'en été, la route étant fermée l'hiver.

HydrographieModifier

La vallée est parcourue par le ruisseau de la Vallée Étroite et son affluent de rive droite, le Rio Guiau, celui-ci entièrement en territoire italien. Le ruisseau de la Vallée Étroite rejoint la Doire de Bardonnèche (rive droite) en aval de cette ville.

 
Vue panoramique sur la vallée étroite, depuis la roche du Chardonnet.

HistoireModifier

La vallée a longtemps été italienne en application de la ligne de partage des eaux comme frontière entre les deux pays. En 1947, par le traité de Paris, la partie amont est devenue française et a été rattachée à la commune de Névache. Avant ce traité, la frontière suivait la ligne de partage des eaux jusqu'à la roche du Chardonnet ; toute la vallée était donc italienne, reliée au village de Melezet, qui fait maintenant partie de la municipalité de Bardonnèche. En effet, seule la partie la plus haute de la vallée est française, la partie en aval est restée en territoire italien.

Le refuge Terzo Alpini, passé aux CAF de Briançon en 1947, a ensuite été rendu au CAI de Turin, en 1970, pour un acte symbolique ; les terres communales ont également été restituées à la municipalité de Bardonnèche en 1954, alors que toutes les terres privées appartiennent à des propriétaires italiens[1].

Lieux et monumentsModifier

 
Vue du lac Vert.

La vallée est peu habitée mais compte des sentiers de randonnée et des refuges, qui permettent d'accéder à de nombreux sites de haute montagne. Parmi les lieux marquants :

Réseau téléphoniqueModifier

Bien qu'étant sur le territoire français, la vallée a toutefois conservé une partie de sa signalisation en italien. Les maisons et les abris sont ainsi encore connectés au réseau téléphonique italien, préservant ainsi les préfixes international (+39) et local (0122) des communes italiennes adjacentes, étant trop onéreux d'établir une connexion avec la commune française de Névache[4].

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) CAI valle de Susa - val Sangone, « Valle Stretta », (consulté en avril 2019)
  2. « Refuge I Re Magi » (consulté en avril 2019)
  3. « Refuge Terzo Alpini » (consulté en avril 2019)
  4. (it) Avondo, Gian Vittorio,, Frontiere contese tra Italia e Francia : 1947 : le valli perdute del Piemonte (ISBN 9788877071606 et 8877071605, OCLC 841182086, lire en ligne), p. 120