Valgerður Sverrisdóttir

femme politique islandaise

Valgerður Sverrisdóttir
Illustration.
Valgerður Sverrisdóttir au Pentagone, en 2006.
Fonctions
Présidente du Parti du progrès
(intérim)

(2 mois et 1 jour)
Prédécesseur Guðni Ágústsson
Successeur Sigmundur Davíð Gunnlaugsson
Ministre islandaise des Affaires étrangères

(11 mois et 9 jours)
Premier ministre Geir Haarde
Gouvernement Haarde I
Prédécesseur Geir Haarde
Successeur Ingibjörg Sólrún Gísladóttir
Ministre de l'Industrie et du Commerce

(6 ans, 5 mois et 15 jours)
Premier ministre Davíð Oddsson
Halldór Ásgrímsson
Gouvernement Oddson III et IV
Ásgrímsson
Prédécesseur Finnur Ingólfsson
Successeur Jón Sigurðsson
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Grýtubakkahreppur (Islande)
Nationalité Islandaise
Parti politique Fram

Valgerður Sverrisdóttir, née le à Grýtubakkahreppur, est une femme d'État islandaise membre du Parti du progrès (Fram). Elle est ministre des Affaires étrangères entre 2006 et 2007[1].

BiographieModifier

Formation et vie professionnelleModifier

Débuts en politiqueModifier

Elle est élue en 1987 députée à l'Althing, à l'âge de 37 ans. Première vice-présidente du Parlement entre 1992 et 1995, elle occupe pendant les quatre années qui suivent la présidence du groupe parlementaire du Fram.

Carrière ministérielleModifier

Le , Valgerður Sverrisdóttir est nommé ministre de l'Industrie et du Commerce dans le troisième gouvernement de coalition du conservateur Davíð Oddsson. Elle est confirmée dans son quatrième cabinet le , puis dans l'exécutif formé le par le président du Fram Halldór Ásgrímsson.

Après la démission d'Ásgrímsson et son remplacement par le conservateur Geir Haarde, elle est choisie le pour prendre la suite de ce dernier aux fonctions de ministre des Affaires étrangères. À 56 ans, elle devient la première femme à diriger la diplomatie islandaise.

Vice-présidente du Parti du progrèsModifier

Elle est remplacée par la sociale-démocrate Ingibjörg Sólrún Gísladóttir le , et est nommée vice-présidente du Fram le suivant par le nouveau président du parti, Guðni Ágústsson. Première femme à exercer cette responsabilité, elle prend l'intérim de la présidence le , après le retrait de la vie politique d'Ágústsson. Elle ne se présente pas à l'élection du , qui consacre la victoire de Sigmundur Davíð Gunnlaugsson. Birkir Jón Jónsson lui succède ensuite à la vice-présidence.

Elle ne postule pas aux législatives anticipées convoquées peu après et met alors un terme à sa carrière politique.

Notes et référencesModifier

  1. (en) List of former foreign ministers of Iceland, site Internet du ministère islandais des Affaires étrangères, consulté le .

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier