Ouvrir le menu principal
Valentin Gaft
Description de cette image, également commentée ci-après
Valentin Gaft en 2005.
Naissance (83 ans)
Moscou,
RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité soviétique puis russe
Profession acteur
Films notables Bonjour, je suis votre tante !
Perdu en Sibérie

Valentin Iossifovitch Gaft (en russe : Валенти́н Ио́сифович Гафт), né le à Moscou, est un acteur soviétique de théâtre et cinéma. Il travaille aussi dans le doublage des films. Il est distingué artiste du Peuple de la RSFS de Russie en 1984[1],[2].

Sommaire

BiographieModifier

 
Gaft aux Turandot de cristal en 2012.

Fils d'avocat Iossif Rufimovitch Gaft (1907-1969) et de Guita Davydovna Gaft (1908-1993), femme au foyer, Valentin est passionné de théâtre depuis son enfance. Après les études secondaires, à l'insu de ses parents, il s'inscrit au concours d'entée de l'Institut d'art dramatique Boris Chtchoukine et celui de l'École-studio du Théâtre d'Art académique de Moscou. Il est admis dans la classe de Vassili Toporkov de l'école du Théâtre d'Art. Diplômé en 1957, il devient acteur du Théâtre Mossovet qu'il quitte quelque temps plus tard pour le Théâtre sur Malaïa Bronnaïa. Le vrai succès lui vient sous la direction d'Anatoli Efros d'abord au Théâtre sur Malaïa Bronnaïa, puis au Théâtre du Lenkom entre 1964 et 1967. À partir de 1970, Gaft fait partie de la troupe de Théâtre Sovremennik. Il y remonte en 2001, avec Igor Kvacha, la pièce de Sergueï Mikhalkov Balalaïkine et C° inspirée du roman de Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine Une idylle contemporaine. En 1995, il est le premier lauréat du prix théâtral Innokenti Smoktounovski. En 2012, on lui remet le prix pour l'ensemble de sa carrière aux Turandot de cristal.

Sa carrière cinématographique commence en 1956, avec une petite apparition dans le film Meurtre dans la rue Dante de Mikhaïl Romm. Au cinéma, Gaft incarne principalement les personnages maléfiques et les antihéros, tel Lavrenti Beria dans les Perdu en Sibérie (1991) ou Woland dans Le Maître et Marguerite (1994). Un Aigle d'or récompensant sa contribution au cinéma national lui est décerné en 2012[2].

ThéâtreModifier

Théâtre MossovetModifier

Théâtre sur Malaïa BronnaïaModifier

Théâtre du LenkomModifier

Théâtre de la SatireModifier

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Гафт Валентин Иосифович. », sur russiancinema.ru (consulté le 28 septembre 2015)
  2. a et b (ru) « Биография Валентина Гафта. », sur ria.ru,‎ (consulté le 6 janvier 2016)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :