Ouvrir le menu principal

Val de Louyre et Caudeau

commune française du département de la Dordogne

Val de Louyre et Caudeau
Val de Louyre et Caudeau
Les vestiges du château de Lostanges à Sainte-Alvère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Périgord central
Intercommunalité Communauté d'agglomération Le Grand Périgueux
Maire
Mandat
Philippe Ducène
2017-2020
Code postal 24510
Code commune 24362
Démographie
Population
municipale
1 607 hab. (2016)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 49″ nord, 0° 48′ 33″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 263 m
Superficie 82,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Val de Louyre et Caudeau

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Val de Louyre et Caudeau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Val de Louyre et Caudeau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Val de Louyre et Caudeau
Liens
Site web www.valdelouyre-et-caudeau.fr

Val de Louyre et Caudeau est, à partir du , une commune nouvelle française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

C'est l'une des communes les plus étendues du département.

Sommaire

GéographieModifier

GénéralitésModifier

La commune nouvelle regroupe les communes de Cendrieux et Sainte-Alvère-Saint-Laurent Les Bâtons. Son chef-lieu se situe à Sainte-Alvère.

Avec plus de 82 km2, c'est en 2019 la cinquième commune la plus étendue du département, après Mareuil en Périgord, Brantôme en Périgord, Bassillac et Auberoche et La Roche-Chalais.

Communes limitrophesModifier

Val de Louyre et Caudeau est limitrophe de quatorze autres communes : Saint-Michel-de-Villadeix, Veyrines-de-Vergt, Salon et Lacropte au nord, Saint-Félix-de-Reillac-et-Mortemart au nord-est, Journiac et Saint-Avit-de-Vialard à l'est, Paunat au sud-est, Pezuls et Sainte-Foy-de-Longas au sud, Saint-Marcel-du-Périgord et Saint-Félix-de-Villadeix au sud-ouest, Fouleix et Saint-Amand-de-Vergt au nord-ouest.

Carte de Val de Louyre et Caudeau.

UrbanismeModifier

Prévention des risquesModifier

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2015 pour le Caudeau et ses rives, concernant l'ouest et toute la bordure nord du territoire communal de Saint-Laurent-des-Bâtons[1],[2].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Val de Louyre et Caudeau est une commune nouvelle créée le pour une prise d'effet au [3].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

En 2017, Val de Louyre et Caudeau est rattachée à l'arrondissement de Périgueux[4],[5], et électoralement au canton du Périgord central.

IntercommunalitéModifier

En 2017, Val de Louyre et Caudeau est intégrée à la communauté d'agglomération Le Grand Périgueux.

Administration municipaleModifier

Pendant une période courant jusqu'au prochain renouvellement des conseils municipaux (prévu en 2020), le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[3] (quinze pour Sainte-Alvère et Cendrieux, et onze pour Saint-Laurent-des-Bâtons, soit un total de 41). Le maire de la nouvelle commune est élu début 2017. Les maires des anciennes communes deviennent maires délégués de celles-ci.

Communes déléguéesModifier

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Sainte-Alvère
(siège)
24362 Le Grand Périgueux 32,42 821 (2015) 25


Cendrieux 24092 Le Grand Périgueux 30,23 581 (2015) 19
Saint-Laurent-des-Bâtons 24435 Le Grand Périgueux 19,47 221 (2015) 11

Liste des mairesModifier

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Philippe Ducène LR ex-maire de Sainte-Alvère (1986-2015)
ex-maire de Sainte-Alvère-Saint-Laurent Les Bâtons (2016)

BudgetModifier

Avant la fusion des trois communes, l'ensemble des dotations de l'État (dont la DGF), qui représentait 447 500 euros en 2015, passe à 620 000 euros en 2019[6]. Par ailleurs, l'intégration en 2017 de la commune nouvelle dans la communauté d'agglomération Le Grand Périgueux a entrainé une baisse des impôts locaux par rapport aux trois anciennes communes : -6,24 % pour Cendrieux, -7,69 % pour Saint-Laurent-des-Bâtons et -3,89 % pour Sainte-Alvère[6].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 1 607 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
1 6231 607
(Sources : Insee à partir de 2015[7].)

Manifestations culturelles et festivitésModifier

À Cendrieux, sur deux semaines en mai-juin, les « Cendriales » proposent un « festival des arts du spectacle en milieu rural » (12e édition en 2019)[8].

ÉconomieModifier

EmploiModifier

En 2016, sur le territoire correspondant à Val de Louyre et Caudeau dans sa configuration de 2017, parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans[9], les actifs représentaient 689 personnes, soit 42,9 % de la population municipale. Il y avait 88 chômeurs, soit un taux de chômage de cette population active de 12,8 %.

ÉtablissementsModifier

Au , sur ce même territoire, il y avait 135 établissements[10], dont soixante-huit au niveau des commerces, transports ou services, vingt-quatre dans la construction, dix-sept dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, seize relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et dix dans l'industrie[11].

EntreprisesModifier

Parmi les entreprises dont le siège social est en Dordogne,la société « Fabrication électronique de Dordogne » (fabrication de cartes électroniques assemblées), implantée à Sainte-Alvère, se classe en 37e position en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2015-2016, avec 28 305 k€[12]. Parmi les mêmes entreprises mais dans le seul secteur industriel, elle se classe en 13e position avec le même bilan[13]. Tous secteurs confondus, elle se classe en 40e position avec 1 042 k€ en termes de chiffre d'affaires à l'exportation en 2015-2016[14].

Culture locale et patrimoineModifier

Pour approfondirModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. PPR inondation - 24DDT20130002 - Le Caudeau, DREAL Aquitaine, consulté le 20 mars 2019.
  2. [PDF] Saint-Laurent-des-Bâtons - Plan de prévention du risque inondation p. 11, DREAL Aquitaine, consulté le 20 mars 2019.
  3. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Val de Louyre et Caudeau », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 6 octobre 2016), p. 139-143
  4. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  5. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  6. a et b Daniel Bozec, « La fusion a été très porteuse », Sud Ouest édition Dordogne, 22 avril 2019, p. 12.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015 et 2016.
  8. « La 12e édition des Cendriales se prépare », Sud Ouest édition Périgueux, 13 mai 2019, p. 18.
  9. Commune de Val de Louyre et Caudeau (24362) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4, sur Insee, consulté le 8 juillet 2019.
  10. « Établissement », sur Insee (consulté le 12 janvier 2019).
  11. Commune de Val de Louyre et Caudeau (24362) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1, sur Insee, consulté le 12 janvier 2019.
  12. « Chiffres d'affaires : les 50 premières », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 28.
  13. « Industrie », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 32.
  14. « Export », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 33.