Selon le système de castes en Inde, les vaishya ou vaiśya (वैश्य, lié au clan, aussi - ârya) sont les membres du troisième (après les brahmanes et les kshatriyas et avant les shudras) des quatre varnas (varṇa, वर्ण, « couleur »). Elle se compose d'artisans, commerçants, hommes d'affaires, agriculteurs et bergers[1].

Le sage Jajali est honoré par le vaishya Tuladhara.

Les quatre varnas (parfois assimilés à des castes, ce qui est réducteur[2]) se divisent en 4000 ou 5000 jatis (communautés de référence).

Rôle traditionnelModifier

Les textes sacrés hindous attribuent aux vaishyas les activités d'élevage et d'agriculture. Cependant, une diversification des activités s'opère : des vaishyas deviennent propriétaires terriens, prêteurs ou commerçants[3]. Dans une perspective liée au système de castes, il incombe aux vaishyas de nourrir les classes supérieures, eux étant inférieurs[4]. Comme les Brahmanes et les Kshatriyas, les Vaishyas revendiquent le statut de "djiva" (deux fois nés, après une naissance spirituelle), obtenu grâce à un sacrement d'initiation[5]. Les marchands indiens diffusèrent la culture indienne dans des régions allant jusqu'en Asie du Sud Est[6].

Historiquement, le rôle des vaishyas ne se limite pas aux métiers cités au-dessus : par exemple, selon l'historien R.S.Sharma, l'Empire Gupta est une dynastie de vaishyas, qui "a pu apparaître comme une réaction contre des dirigeants oppressifs"[7].

Communautés modernesModifier

Le varna vaishya se divise en jatis (que l'on pourrait appeler "sous-caste"). Il comprend ainsi (liste non-exhaustive): les Agrahari[8], les Sunar, les Agrawal (en), les Baranwal (en), les Kasuashan, les Khandelwal (en), les Kongu Vallalar (en), les Lohana, les Maheshwari (en), les Oswals, les Komati et les Vaishya Vani (en) de Konkan et de Goa.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Dictionary of Hinduism par W. J. Johnson, publié par Oxford University Press, page 339 (ISBN 9780198610250)
  2. Sylviane Tabarly, « Les castes en Inde, un millefeuille social entre mythes et réalités », sur geoconfluences.ens-lyon.fr, (consulté le )
  3. Roger Boesche, The First Great Political Realist, (ISBN 978-0-73910-607-5, lire en ligne), p. 24
  4. Pollard. E., Roserngerg. C., Tignor, R. L., Worlds together Worlds Apart Volume 1, New York, NY, W.W. Norton &Company, Inc., , 142 p. (ISBN 978-0-393-91847-2)
  5. Gurmukh Ram Madan, Western Sociologists on Indian Society: Marx, Spencer, Weber, Durkheim, Pareto, Taylor & Francis, (ISBN 978-0-71008-782-9, lire en ligne), p. 112
  6. Ainslie Thomas Embree et Carol Gluck, Asia in western and world history, M.E. Sharpe, (ISBN 978-1-56324-265-6, lire en ligne), 361
  7. Ram Sharan Sharma, Early medieval Indian society: a study in feudalisation, Orient Blackswan, (1re éd. 2001) (ISBN 978-8-12502-523-8, lire en ligne), p. 69
  8. Amir Hasan, Baqr Raza Rizvi et J. C. Das, People of India: Uttar Pradesh , Volume 42, Part ?, Anthropological Survey of India, (ISBN 978-81-73041-14-3), p. 66

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :