Vaikom Muhammad Basheer

Vaikom Muhammad Basheer
Description de cette image, également commentée ci-après
Vaikom Muhammad Basheer
Naissance
Thalayolaparambu, Drapeau de l'Inde Inde
Décès (à 86 ans)
Beypore, Drapeau de l'Inde Inde
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture malayalam
Genres

Œuvres principales

  • Grand-père avait un éléphant

Vaikom Muhammad Basheer, né le à Thalayolaparambu (en), dans le district du Kottayam de l'État du Kerala au sud-ouest de l'Inde, et mort le à Beypore, au Kerala, est un écrivain indien de langue malayalam et un militant indépendantiste.

BiographieModifier

Basheer abandonne le domicile familial à 16 ans pour s'engager dans la lutte pour l'indépendance. Il travaille comme journaliste et participe à la marche du sel en 1931. Après la répression britannique et un bref emprisonnement, Basheer abandonne le mouvement de la non-violence. Recherché par la police, il entre en clandestinité. Il voyage dans tout le pays et exerce divers métiers pour vivre. Vers 1937, il retourne au Kerala et commence à écrire des nouvelles pour gagner sa vie. Il parvient tout juste à vivre et ses écrits politiques sont interdits. Surveillé par la police, il est de nouveau incarcéré entre 1941 et 1944.

Après l'indépendance de l'Inde (1947), Basheer cesse de s'intéresser à la politique pour se consacrer à l'écriture. Il est cependant interné à deux reprises pour confusion mentale.

En 1982, il reçoit la Padma Shri[1].

La plupart des écrits de Basheer sont des romans et des nouvelles qui reprennent ses expériences vécues : la « prison, les relations amoureuses contrariées par les codes sociaux, les musulmans de la campagne keralaise »[2]».

ŒuvreModifier

RomansModifier

Recueils de nouvellesModifier

  • Janmadinam (1945)
  • Ormakkurippu (1946)
  • Anargha Nimisham (en) (1946)
  • Viddikalude Swargam (en) (1948)
  • Pavappettavarude Veshya (1952)
  • Vishwavikhyathamaya Mookku(1954)
  • Visappu (en) (1954)
    Publié en français sous le titre Le Talisman, traduit par Dominique Vitalyos (recueil incluant les nouvelles Tankam, Au paradis des nigauds, L'Empreinte, Pour une patte de bananes-coq, La Faim, Par une nuit de lune, Le Premier Baiser, La Maison vide, Shashinâs, Le Remède, Les Cœurs accordés, Paris, Éditions Zulma, 2012 (ISBN 978-2-84304-577-6)
  • Oru Bhagavad Gitayum Kure Mulakalum (1967)
  • Anappooda (1975)
  • Chirikkunna Marappava (1975)
  • Bhoomiyude Avakashikal (1977)
    Publié en français sous le titre Les Héritiers légitimes de la Terre, traduit par Dominique Vitalyos, revue Jentayu no 8, "Animal", éd. Jérôme Bouchaud, 2018
  • Shinkidimunkan (1991)

Autres publicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Vaikom Muhammad Basheer » sur le site des éditions Zulma
  2. Préface de Dominique Vitalyos à « Les Murs et autres histoire (d'amour) », Zulma, 2007.

Liens externesModifier