Ouvrir le menu principal

VVF Villages
logo de VVF Villages

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Remplacé par Belambra ClubsVoir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs André Guignand et Maurice Cayron
Personnages clés André Guignand, Maurice Cayron et Louis Tissot
Forme juridique Association loi de 1901Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Les vacances partout en France
Siège social Clermont-FerrandVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Martine Pinville (Présidente), Didier Rembert (Délégué Général)
Activité Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée
Produits Villages de vacances, Villages Clubs, Villages Liberté, Okaya
Effectif 1 000 employés en équivalent temps plein, plus de 2 300 collaborateurs en haute saison (2011)
SIREN 775634132
Site web vvf-villages.fr/

Chiffre d'affaires 79.3 millions d'euros en 2017

VVF Villages (anciennement Village Vacances Familles ou VVF) est une association française de tourisme qui a développé en France le principe de l'hôtellerie familiale en village de vacances en location avec services club.

En 2019, l'association « acteur majeur du tourisme social en France » compte 83 villages répartis dans 48 départements.

HistoriqueModifier

En 1956, le cabinet Guy Mollet étend la 3e semaine de congés payés à l'ensemble des salariés. C'est le début du tourisme de masse qui se déploie sur le territoire français. André Guignand et Maurice Cayron, militants de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et de la Fédération française du tourisme populaire (émanant de l'Organisation centrale des camps et activités de jeunesse (OCCAJ) lancent alors l'idée de villages de vacances familiales.

En 1958, avec l'aide de Louis Tissot, de la Caisse des dépôts et consignations, des caisses d'allocations familiales, des comités d'entreprise et des comités d'œuvres sociales, ils créent l'association « Village Vacances Familles » qui a pour vocation première de favoriser le départ en vacances du plus grand nombre.

1959 : L’association Village Vacances Famille (VVF) est créée. Gérée par la Caisse des Dépôts et Consignations, l’ANCOL (Collège des Maires des communes dans lesquelles les villages sont implantés), un collège de comités d’entreprise et de caisses de retraite, l’association innove en créant un nouveau concept de vacances qui traduit l’état d’esprit de l’époque[réf. nécessaire] : des villages pour des vacances familiales. Les deux premiers villages voient le jour en Alsace. Suivront, dans les dix années suivantes, une quarantaine d'autres villages.

Dans les années 1980, VVF est le premier opérateur de tourisme familial en France et gère plus d'une centaine de villages. In fine, 135 villages sont créés entre 1959 et 1989. Les plans de ces villages sont notamment dus à des architectes de renom dans le domaine de l'habitat social, notamment André Gomis. Ils sont construits d’abord en territoire rural, puis de plus en plus souvent à la montagne et en bord de mer[1].

1er novembre 1997 : VVF crée une Société Anonyme qui prend le nom de VVF Vacances.

1er novembre 2001 : Le groupe connaît une scission ; une soixantaine de sites retournent dans le secteur associatif (qui fusionneront en 2006 avec l’association VAL pour constituer l’association VALVVF, désormais VVF Villages) et une cinquantaine d’autres, qui est regroupée dans VVF Vacances.

Juillet 2006 : VVF Vacances est privatisé et se sépare totalement du pôle associatif VALVVF. Acto Finama (filiale de Groupama) en prend le contrôle en acquérant 55 % du capital, sous forme de LBO. Le reste du capital se répartit entre les cadres (5 %) et la Caisse des Dépôts et Consignations (40 %). Elle adhère à l'Union nationale des associations de tourisme et de plein air.

2008 : VALVVF laisse la place à VVF Villages en changeant de nom et de logo, et en reprenant l'exploitation de sa marque VVF Villages et définissant le slogan « Les vacances partout en France »[2]

En 2019, VVF Villages se diversifie et ouvre des résidences de tourisme[3].

Modèle économiqueModifier

Le modèle économique relève de l'économie sociale et solidaire[4]. Il repose sur l'investissement de ses associés :

  • les maires des communes propriétaires de ses villages (75 % des villages gérés par VVF Villages appartiennent aux collectivités territoriales - communes, communautés de communes, départements) ;
  • les fédérations de sports-loisirs et professionnels du tourisme ;
  • les partenaires de l'action sociale.

En 2017, avec ses 85 villages, l'association a atteint un chiffre d'affaires de 79,3 millions d'euros[5].

En 2018, VVF Villages propose un parc de 32 000 lits[6] et prévoit une poursuite de sa croissance de 8 %[7].

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Alma Smoluch, L'aventure des VVF, Éditions du patrimoine, (ISBN 978-2-75770-522-3) [présentation en ligne].
  2. Logotype déposé à l'INPI le , Bulletin officiel de la propriété industrielle, n°16/12, vol 1, [lire en ligne].
  3. Françoise Sigot, « VVF Villages diversifie ses gammes d'hébergement », sur le site du quotidien La Tribune, (consulté le 18 septembre 2019).
  4. « VVF - Villages vacances », sur le site de la fondation Jean Moulin (consulté le 18 septembre 2019).
  5. David Savary, « VVF Villages multiplie les offres et poursuit sa croissance », sur le site du Quotidien du tourisme, (consulté le 18 septembre 2019).
  6. Christophe Palierse, « VVF Villages s'offre une nouvelle jeunesse à 60 ans », (consulté le 18 septembre 2019).
  7. Rémi Amalvy, « À 60 ans, VVF Villages défend plus que jamais le « tourisme social » », sur le site du quotidien La Croix, (consulté le 18 septembre 2019).