Ouvrir le menu principal
Voh, Koné et Pouembout sur une carte administrative de Nouvelle-Calédonie.

Le sigle VKP désigne les trois communes néo-calédoniennes de Voh, Koné et Pouembout. Depuis 2004, cette zone urbaine est le centre du rééquilibrage économique et démographique en faveur de la Province Nord, basé sur la construction de l'« usine du nord » dédiée à la production de nickel par la Société minière du Sud Pacifique.

Histoire et projet de rééquilibrage économiqueModifier

Charles de Gaulle avait déjà prévu en 1966 la construction d'une seconde usine de nickel, mais le projet n'aboutit pas. À la suite des accords de Matignon qui prévoient la provincialisation ainsi que le rééquilibrage économique et l'accès à la richesse minière en faveur des Kanaks, le projet de l'usine du nord, qui brise le monopole de la SLN, est véritablement lancé et finira par aboutir[1],[2]. Le protocole de Bercy, qui entérine le transfert des gisements de nickel est signé le  ; les conventions d'exploitation sont signées la même année[3],[4].

C'est en 2004 qu'est adopté le schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme[5].

L'usine du nord est la propriété à 49 % de la Société minière du Sud Pacifique, elle même sous le contrôle de la société d'économie mixte de la province nord (SOFINOR), et donc sous le contrôle politique des tribus kanakes qui dominent la province. Elle est mise en service en 2012[6], et emploie principalement de la main d'œuvre locale, et une part importante de femmes.

LogementModifier

La zone connait une forte croissance démographique, impliquant la construction de nombreux logements[7].

TransportModifier

L'aérodrome de Koné étant trop petit pour un trafic croissant, un nouvel aérodrome est en construction. Les travaux de terrassement ont débuté en 2017, la construction devant commencer en 2019 et s’achever en 2021[8],[9].

EauModifier

Un comité de gestion de l'eau a été créé en 2010[10]. La construction d'un barrage à Pouembout doit commencer en 2021[11]. La zone rencontre des problèmes d'accès à l'eau potable en 2018[12].

Notes et référencesModifier

  1. Angela Bolis, « Petite histoire de l'usine du Nord », sur Le Monde, (consulté le 30 janvier 2019)
  2. AFP, « Edouard Philippe en Nouvelle-Calédonie: En terre indépendantiste, Edouard Philippe défend le « rééquilibrage » économique », sur Outremers360.com, (consulté le 30 janvier 2019)
  3. « Notre histoire », sur koniambonickel.nc (consulté le 30 janvier 2019)
  4. Éri Doligé, commission des finances, « Nickel en Nouvelle-Calédonie : tirer les leçons d'une défiscalisation réussie », sur Sénat français, (consulté le 30 janvier 2019)
  5. « "VKP 2004-2016, LE NOUVEAU PÔLE URBAIN" », sur Province Nord (consulté le 30 janvier 2019)
  6. Daniel Krajka, « Au cœur de l'usine de nickel de Koniambo, au nord de la Nouvelle-Calédonie », sur Usine Nouvelle, (consulté le 30 janvier 2019)
  7. « VKP : le développement du nord en très bonne voie », sur limmo.nc (consulté le 30 janvier 2019)
  8. Stéphane C., « VKP dévoile son futur aérodrome », sur vkpinfos.nc, (consulté le 30 janvier 2019)
  9. « Les images du futur aérodrome de Koné », sur lnc.nc, (consulté le 30 janvier 2019)
  10. « LA RESSOURCE EN EAU », sur Province Nord (consulté le 30 janvier 2019)
  11. Cédrick Wakahugnème, Gilbert Assawa et Carawiane Carawiane, « Le barrage multiusage de Pouembout se profile », sur la 1ère, (consulté le 30 janvier 2019)
  12. Malia Noukouan, « L'eau se raréfie et sa qualité est à améliorer », sur la 1ère, (consulté le 30 janvier 2019)