Ouvrir le menu principal

SAM 27000
Vue de l'avion.
SAM 27000 au décollage de Heathrow

Premier vol
Mise en service
Date de retrait

SAM 27000 était le deuxième de deux Boeing VC-137C de l'United States Air Force qui ont été spécialement configurés et maintenus pour l'utilisation du Président des États-Unis. Il utilisait l'indicatif d'appel Air Force One quand le président était à bord, les autres fois l'indicatif SAM 27000. Le VC-137C numéro de série 72-7000 est une version personnalisée du Boeing 707, qui est entrée en service au cours de l'administration Nixon en 1972. Il a servi tous les présidents américains jusqu'à George W. Bush et a pris sa retraite en 2001 ; il est maintenant exposée à la Ronald Reagan Presidential Library.

Sommaire

Histoire opérationnelleModifier

Le premier avion est entré en service en 1972 pendant l'administration de Richard Nixon. SAM 27000 a remplacé le vieillissant SAM 26000 comme principal moyen de transport présidentiel, bien que SAM 26000 est resté comme moyen de remplacement. SAM 27000 a servi sept présidents durant ses vingt-neuf années de service : Richard Nixon, Gerald Ford, Jimmy Carter, Ronald Reagan, George H. W. Bush, Bill Clinton et George W. Bush. En 1990, il a été remplacé en tant qu'avion présidentiel principal par deux gros porteurs Boeing VC-25 : SAM 28000 et SAM 29000.

Nixon et FordModifier

 
Les Ford à l'avant de la cabine du Président sur SAM 27000.

Nixon fut le premier président à utiliser cet Air Force One, en double avec SAM 26000, le «Spirit of 76»[1],[2]. Le président Nixon avait fait peindre cette phrase sur le nez des deux avions (enlevé plus tard par le président Carter). Bien que SAM 27000 avait remplacé SAM 26000 comme principal mode de transport aérien de Nixon, il a choisissait de prendre SAM 26000 lorsque sa famille était avec lui.

Nixon a suscité beaucoup d'attention pour ses vols fréquents à bord d'Air Force One, allant souvent à ses maisons en Californie et en Floride, mais il a aussi fait de nombreux voyages à l'étranger, comme son voyage en Chine en 1972. Les conseillers principaux et des ministres ont utilisé l'avion, y compris le secrétaire d'État Henry Kissinger. Lorsque Nixon a démissionné de la présidence le , il est allé à son domicile dans le comté d'Orange, en Californie, à bord de SAM 27000. En survolant le Missouri en route vers leur destination, le pilote, le colonel Ralph Albertazzie, a contacté Kansas City Center et a eu son indicatif d'appel changé d'Air Force One à SAM 27000 car Gerald Ford était assermenté.

Gerald Ford a utilisé SAM 27000 assez souvent, surtout pour ses voyages à l'étranger, tels que sa rencontre avec le Premier ministre soviétique Léonid Brejnev à Vladivostok en 1974. Après deux tentatives d'assassinat, Ford est retourné à l'avion pour entendre la boutade de sa femme Betty : « Eh bien comment vous ont-ils traité à San Francisco? » Pendant les années de Ford, comme il y avait un nombre croissant de détournements d'avions et une menace terroriste grandissante, les deux SAM 27000 et 26000 ont été équipés de systèmes de défense pour détecter les missiles à tête chercheuse. C'est président de Ford qui a le premier décidé que le nom de l'avion lui-même devrait être Air Force One, comme l'indicatif d'appel.

Carter et ReaganModifier

 
Ronald et Nancy Reagan sortant de Air Force One (SAM 27000) se préparent à descendre l'escalier à Moscou.

Jimmy Carter a apporté quelques modifications à Air Force One qui reflètent ses valeurs personnelles.

Carter préfère un style de vie plus simple, quelque chose qu'il a fait apparent sur SAM 27000 ; il a même insisté sur le fait que lui et sa famille portent eux-mêmes leurs propres bagages à bord. Carter fait un usage régulier de l'avion à la fois pour l'usage domestique et pour une utilisation à l'étranger. En 1980, après que l'équipe américaine de hockey a battu l'équipe soviétique, Carter a envoyé SAM 27000 pour chercher l'équipe et les ramener à Washington pour une cérémonie de félicitations. Le dernier voyage de Carter à bord de 27000 a été fait en tant qu'ancien président, lorsque Ronald Reagan l'a envoyé en Allemagne pour accueillir au nom du peuple américain les 52 otages américains retenus prisonniers en Iran.

 
Ronald Reagan travaillant à bord de SAM 27000 en 1986.

Ronald Reagan fut un grand utilisateur de SAM 27000, il a volé plus longtemps et plus loin que tous les autres présidents, parcourant plus de 675 000 miles à son bord[3]. Reagan a utilisé Air Force One pour se rendre dans toutes les parties du monde pour suivre ses objectifs diplomatiques ambitieux, effectuant trois voyages en Asie, six en Europe et douze ailleurs en occident. Reagan a volé à trois des quatre réunions au sommet avec le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev à bord SAM 27000 : Genève, Reykjavik, et Moscou (la quatrième a eu lieu à Washington, DC).

Pendant ses voyages sur SAM 27000, Reagan passait la plupart de son temps dans sa cabine à l'avant, mais il a parfois utilisé le salon pour des réunions avec ses collaborateurs. Reagan dormait rarement dans l'avion, même sur les longs trajets. La première dame Nancy Reagan était aussi enthousiaste à propos de Air Force One, rappelant la première fois où elle a volé sur l'avion : « Ronnie lisait des rapports et s'occupait de la paperasserie, tandis que j'écrivais des lettres à en tête Air Force One à des amis : Regardez, je vole sur Air Force One ! » Le dernier vol de Reagan à bord de l'avion eut lieu le , lorsque le désormais ancien Président et la Première Dame sont retournés en Californie.

Missions après le remplacementModifier

 
George W. et Laura Bush arrivent à Waco, au Texas, dernier voyage présidentiel de SAM 27000.
 
L'avion dans la Reagan Library.

George HW Bush fut le dernier président à utiliser SAM 27000 comme principal moyen de transport présidentiel. En 1990, l'avion a été remplacé par deux avions gros porteurs Boeing 747-200B, désignés VC-25 ; SAM 27000 a été gardé comme plan de secours pendant le reste du mandat présidentiel de Bush.

L'ancien président Richard Nixon est décédé le à New York. SAM 27000 a ramené son corps à la Marine Corps Air Station El Toro dans le comté d'Orange, en Californie, quatre jours plus tard.

Son dernier voyage présidentiel était , quand il a transporté George W. Bush et Laura Bush en route vers leur ranch Prairie Chapel à TSTC Waco Airport (en).

Reagan LibraryModifier

SAM 27000 a été désarmé et transporté à l'aéroport international de San Bernardino (en) (anciennement Norton Air Force Base) en septembre 2001 où il a été présenté à la Fondation Reagan. En ce qui a été connu comme l'Opération Homeward Bound, Boeing, le constructeur de l'avion, démonté l'avion et l'a transporté en morceaux à la bibliothèque[4] . Après la construction de la fondation du pavillon lui-même, l'avion a été remonté et restauré[4], ainsi que posé sur des socles 7,6 m au-dessus du sol[5]. Le pavillon a été inauguré le , par Nancy Reagan, le président George W. Bush et la Première Dame Laura Bush[6].

RéférencesModifier

  1. (en) United Press International, « Air Force 1 Is Named 'Spirit of '76' by Nixon », The New York Times,‎ , p. 10
  2. « 'Spirit of '76' Deleted From President's Plane », The New York Times,‎ , p. 52
  3. (en) Kenneth T. Walsh, Air Force One: A History of the Presidents and Their Planes, New York, Hyperion,
  4. a et b « Reagan Air Force One Moves to Presidential Library », Boeing, (consulté le 3 décembre 2007)
  5. (en) « The Journey of Air Force One » [archive du ], Ronald Reagan Presidential Foundation (consulté le 3 décembre 2007), p. 3
  6. (en) George W. Bush, « President Participates in Opening Ceremony for Air Force One Pavilion », Simi Valley, Californie, (consulté le 23 novembre 2007)
  • (en) Von Hardesty, Air Force One: The Aircraft that Shaped the Modern Presidency, San Diego, Californie, Tehabi Books,

Voir aussiModifier