Monument de la Bataille des Nations

(Redirigé depuis Völkerschlachtdenkmal)

Le monument de la Bataille des Nations[1],[2] (Völkerschlachtdenkmal [ˈfœlkɐʃlaχtˌdɛŋkmaːl][3]) est un édifice monumental construit à Leipzig-Probstheida à Leipzig en Allemagne pour célébrer le centenaire de la bataille des nations (ou bataille de Leipzig). Il est souvent considéré comme l'archétype du « style Kolossal » cher à l'Allemagne wilhelmienne. Sur la façade est inscrite la fameuse devise militaire germanique Gott mit Uns.

Monument de la Bataille des Nations
Völkerschlachtdenkmal (de)
Völkerschlachtdenkmal Nacht.jpg
Présentation
Type
Destination actuelle
Commémoration de la bataille de Leipzig
Dédicataire
Style
Architecte
Construction
Hauteur
91 m
Statut patrimonial
Monument historique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Land
Ville
Altitude
155 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Ce combat, auquel ont pris part plus de 500 000 soldats, fut la plus grande bataille de l'histoire jusqu'à la Première Guerre mondiale, et la plus sanglante. Elle dura du 16 au et s'acheva sur une défaite décisive de Napoléon Ier face aux troupes coalisées de l'Autriche, de la Prusse, de la Russie et de la Suède.

Genèse du projetModifier

L'idée de dresser un monument en souvenir des morts allemands (prussiens, autrichiens, mais aussi saxons et ceux qui combattaient du côté français) de cette bataille revient à l'architecte Clemens Thieme, qui créa en 1894 dans ce but une association patriotique (Deutsche Patriotenbund zur Errichtung eines Völkerschlachtdenkmals bei Leipzig) afin de recueillir les dons et subventions.

Un an après sa fondation, l'association comptait déjà 45 000 adhérents. Elle lança en 1896 un concours auquel participèrent 72 architectes. Le 1er prix fut remporté par Wilhelm Kreis mais comme sa proposition, pas plus que les autres arrivées derrière, ne répondait pleinement à ce qu'attendait Thieme, ce dernier décida l'année suivante de confier le projet à Bruno Schmitz, spécialiste déjà réputé des monuments commémoratifs. Clemens Thieme apporta une importante contribution à la conception de l'édifice, et en dirigea le chantier.

La première pierre fut posée le . Pour compléter le financement, une loterie fut organisée en 1903 par l'association que présidait Thieme (elle comptait à cette date plus de 90 000 membres dans toute l'Allemagne).

L'inauguration eut lieu le , cent ans jour pour jour après la bataille. Fut construite dans les mêmes années, à proximité, église russe du souvenir, en mémoire des morts russes de la bataille.

Le monument est situé précisément au cœur du champ de bataille, là où les combats ont été les plus acharnés. Il est le plus grand et le plus haut mémorial de ce type jamais construit. Il est orné de statues colossales sculptées par Christian Behrens et Franz Metzner.

Contrairement à d'autres monuments célébrant la gloire guerrière de l'Allemagne, les autorités communistes est-allemandes se sont abstenues de détruire le Völkerschlachtdenkmal, dans la mesure où il référait indirectement à une fraternité d'armes germano-russe. Mais il a souffert d'un grave manque d'entretien dans la seconde moitié du XXe siècle, malgré sa robustesse intrinsèque. Une campagne de restauration a été lancée en 2003 pour un coût de 30 millions d'euros. Les travaux devaient être achevés pour 2013, cent ans après l'inauguration, mais il semble qu'ils devront se prolonger jusqu'en 2017[4].

 
Sculptures de Franz Metzner dans la crypte : les Veilleurs (Totenwächter) devant les Masques du Destin (Schicksalmasken).

Quelques chiffresModifier

  • Durée des travaux : 15 ans
  • Hauteur : 91 m
  • Hauteur sous clé de la coupole interne : 68 m
  • Largeur à la base : 126 m
  • Semelle de fondation : 70 × 80 × 2 m
  • Masse totale du bâti : 300 000 t
  • 120 000 t de béton
  • 26 500 blocs de porphyre granitique de Beucha
  • Coût : 6 millions de goldmarks (environ 31 millions d'euros 2010)

La musique au VölkerschlachtdenkmalModifier

Au monument est spécialement attaché un chœur, le Denkmalchor, qui compte 40 chanteurs et qui y donne régulièrement des concerts a cappella[5]. Y ont lieu aussi des concerts d'orgue. Le monument présente une acoustique unique en son genre qui amplifie les sons aigus et peut les réverbérer sur jusqu'à 10 secondes.

Des concerts de musique gothique et dark wave ont lieu chaque année dans la crypte du monument dans le cadre du festival Wave-Gotik-Treffen de Leipzig.

Notes et référencesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier