Véronique Pecqueux-Rolland

handballeuse française

Véronique Pecqueux-Rolland
Véronique Pecqueux-Rolland, le 11 mai 2014
Véronique Pecqueux-Rolland, le 11 mai 2014
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (48 ans)
Lieu Voiron
Taille 1,72 m (5 8)
Masse 63 kg (139 lb)
Poste pivot
Surnom(s) Véro - Miss Chabala - Chien fou
Situation en club
Club actuel fin de carrière
Parcours junior
Saisons Club
1986-1988 Drapeau : France HBC Coublevie
1988-1990 Drapeau : France St Egrève / Echirolles
1990-1991 Drapeau : France HBC Chambéry
1991-1992 Drapeau : France SHBC La Motte-Servolex
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1992-1996 Drapeau : France CSL Dijon
1996-1999 Drapeau : France ES Besançon
1999-2002 Drapeau : France Cercle Dijon Bourgogne
2002-2006 Drapeau : France ES Besançon
2006-2009 Drapeau : France Cercle Dijon Bourgogne
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1993-2008 Drapeau : France France 301 (917)[1]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Véronique Pecqueux-Rolland, née Véronique Pecqueux le à Voiron, est une ancienne joueuse de handball française, évoluant au poste de pivot. Elle a été l'une des meilleures joueuses française au poste de pivot, ayant notamment élue dans l'équipe-type des Jeux olympiques en 2000 et en 2004 et ayant été nommée à trois reprises dans l'élection de la meilleure joueuse de l'année en 2002, en 2004 et en 2006.

BiographieModifier

Dès sa plus tendre enfance, Véronique Pecqueux a toujours aimé le sport. Elle commence ainsi par la gymnastique puis passe au basket-ball. En entrant au collège, elle se passionne pour le handball qui devient très rapidement son sport de prédilection. D'abord licenciée en Isère au HBC Coublevie entre 1986 et 1988 puis à St Egrève / Echirolles, elle évolue en Savoie ensuite au HBC Chambéry puis au SHBC La Motte-Servolex[2]. Si elle débute aux postes d'arrière ou demi centre et tire les pénalties, elle se tourne ensuite vers le poste de pivot.

En 1992, elle rejoint en première division le CSL Dijon où elle va évoluer pendant dix saisons, entrecoupées de deux passages à l'ES Besançon entre 1996 et 1999 et entre 2002 et 2006. Dès sa première saison avec Dijon, elle réalise un excellent parcours en coupe d'Europe puisqu'elle atteint la finale de la Coupe de l'IHF (C3). Par la suite, elle remportera la Coupe des vainqueurs de coupe (C2) en 2003 ainsi que chaque compétition nationale à deux reprises : championnat de France en 1998 et 2003, coupe de France en 2003 et 2005 et coupe de la Ligue en 2003, 2004.

Le , elle connaît la première des ses 301 sélections en équipe de France lors d'un match contre l'Allemagne[1]. Au Championnat du monde 1999, Véronique et les Françaises remportent la première médaille internationale de l'équipe de France après avoir atteint la finale de la compétition. Quatre plus tard, Véronique Pecqueux-Rolland remporte le titre mondial lors du Championnat du monde 2003 en Croatie. Elle glane également une médaille de bronze au Championnat d'Europe 2002 et a participé deux fois aux Jeux olympiques : si la France ne termine qu'à la 6e place en 2000 à Sydney puis à la 4e place en 2004 à Athènes, Véronique Pecqueux-Rolland est à titre individuel élue les deux fois meilleure pivot de la compétition.

Après avoir pris du recul avec l'équipe de France de à [3], elle complète son palmarès d'une seconde médaille de bronze au Championnat d'Europe 2006 mais termine sa carrière internationale sur deux cinquièmes places au Championnat du monde 2007 en France puis aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin.

Elle prend sa retraite internationale à l'issue de cette compétition puis met un terme à sa carrière en [4],[5] et est désormais directrice de centres commerciaux[6].

PalmarèsModifier

ClubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Équipe de FranceModifier

Championnats du monde
Championnats d'Europe
Jeux olympiques
Jeux méditerranéens
Divers

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Salle des légendes, Véronique Pecqueux-Rollan », sur Site officiel de la FFHB, Fédération française de handball (consulté le 29 juillet 2020)
  2. « Véronique Pecqueux Rolland : « Je n’arrive pas comme le messie ! » », sur handzone.net, (consulté le 29 juillet 2020)
  3. « Véronique Pecqueux-Rolland tente un retour gagnant avec l'équipe de France », Le Monde, (consulté le 29 juillet 2020)
  4. « Quel beau baisser de rideau ! », sur handzone.net, (consulté le 29 juillet 2020)
  5. « Véronique Pecqueux-Rolland tire sa révérence », sur Blog Issy HBF, (consulté le 29 juillet 2020)
  6. « Pecqueux-Rolland, taille patronne », Le Dauphiné libéré, (consulté le 29 juillet 2020)
  7. « Handball hebdo n°272 : Jeux méditerranéens 1993, de l'argent plein les poches », Fédération française de handball, (consulté le 22 mai 2020), p. 1 à 7
  8. « Bertrand Gille meilleur joueur du monde 2002 !!! », sur handzone.net, (consulté le 29 juillet 2020)
  9. « Élection de la meilleure joueuse de l'année 2004 » (consulté le 29 juillet 2020)
  10. « Élection de la meilleure joueuse de l'année 2006 », sur handzone.net, (consulté le 29 juillet 2020)
  11. « Le Handball féminin à l’honneur ! », sur handzone.net, (consulté le 29 juillet 2020)
  12. « Pecqueux-Rolland nommée chevalier de la légion d'honneur », sur handnews.fr, (consulté le 29 juillet 2020)

Liens externesModifier