Vérémond d'Ivrée

saint et évêque d'Ivrée

Vérémond d'Ivrée
Image illustrative de l’article Vérémond d'Ivrée
Autel et châsse du bienheureux dans la cathédrale d'Ivrée
Bienheureux
Naissance 930
Décès 1011 
Vénéré à cathédrale d'Ivrée
Béatification 17 septembre 1857
par Pie IX
Fête 13 novembre

Vérémond d'Ivrée (930? -1011?) ou Warmond est un évêque d'Ivrée reconnu bienheureux par l'Église catholique.

BiographieModifier

Il est élu évêque d'Ivrée entre 983 et 984 par recommandation de l'empereur Otton Ier. Ivrée est à l'époque une ville piémontaise qui est alors le siège d'un important marquisat. En 969, il assiste au synode de Milan[1]qui discute des diocèses du sud du Piémont dévastés par les incursions des Sarrasins. Il décide l'agrandissement et d'embellissement de la cathédrale[2]et donne un nouvel élan donné au scriptorium dans lequel travaillent copistes et enlumineurs[3].

Le marquis Arduin, est soupçonné d'avoir fait assassiner l'évêque de Verceil en 997. Vérémond publie contre le marquis une excommunication, confirmée plus tard par le pape Sylvestre II, pour réaffirmer la liberté pleine et légitime de l'Église[4]. Vérémond obtient de l'empereur Otton III la faculté d'administrer la justice, de percevoir les impôts, de mobiliser les troupes locales. Il assume donc le rôle de « comte-évêque » fidèle à l'empereur, un rôle alors répandu dans de nombreuses villes italiennes.

Vérémond accorde également d'importants privilèges à l'abbaye de Fruttuaria dirigée par Guillaume de Volpiano, comprenant l'importance qu'une telle institution peut avoir sur son diocèse. L'intense activité qu'il déploie est interrompue par son décès d'une année non précisée entre 1010 et 1014[5].

CulteModifier

Il est béatifié par Pie IX le en 1857 à la demande de Mgr Luigi Moreno, et sa fête fixée le . Ses reliques sont conservées dans la cathédrale de la ville.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Warmondo » (voir la liste des auteurs).
  1. (it) « Warmondo », sur http://www.treccani.it (consulté le 17 juillet 2020)
  2. (it) « Cattedrale di Santa Maria Assunta-Ivrea », sur http://www.serramorena.it (consulté le 17 juillet 2020)
  3. « Les codes », sur https://digilander.libero.it (consulté le 17 juillet 2020)
  4. (it) « Arduino re d'Italia », sur http://www.treccani.it (consulté le 17 juillet 2020)
  5. « Beato Veremondo (Varmondo) Arborio di Ivrea », sur http://www.santiebeati.it (consulté le 17 juillet 2020)