Véloroute

itinéraire cyclable

Une véloroute est un itinéraire cyclable de moyenne ou longue distance, continu (sans interruption, y compris dans les villes), adapté à la circulation à vélo (sécurité, balisage).

Véloroute en Allemagne.

En France, une véloroute n'est généralement pas entièrement en site propre : elle est composée d'un mélange de voies partagées avec les modes de transport motorisés et de voies en site propre pouvant être des voies vertes aux caractéristiques elles-mêmes normalisées. La véloroute permet de mettre en place des itinéraires cyclables sur de grandes distances, en exploitant notamment le réseau de routes secondaires très dense et peu fréquenté.

Définition (France) modifier

Une véloroute est un itinéraire pour cyclistes à moyenne et longue distance d'intérêt départemental, régional, national ou européen, reliant les régions entre elles en empruntant tous types de voies y compris partagées avec les véhicules motorisés dans la mesure où elles sont sécurisées. Une véloroute peut comprendre des voies vertes, qui sont des aménagements en site propre réservés aux déplacements non motorisés des cyclistes, rollers, personnes à mobilité réduite et piétons. Une véloroute doit répondre aux caractéristiques suivantes[1] :

  • Continuité : l'itinéraire ne doit pas être interrompu.
  • Sécurité : les cyclistes doivent bénéficier d'un haut niveau de sécurité vis-à-vis des véhicules à moteur. Les routes empruntées doivent avoir un trafic modéré (< 1000 véhicules par jour).
  • Il doit exister un balisage et un jalonnement dédié et uniforme.
  • Services : l'itinéraire doit offrir aux usagers des services tels que des transports en commun à des points clés de l'itinéraire.
  • Entretien : l'itinéraire doit être entretenu en permanence.
  • Facilité : une véloroute doit être adaptée à tous les cyclistes, notamment la déclivité doit être inférieure à 3 % sauf en zone de montagne.
  • Incitatif : l'utilisation d'une véloroute par les cyclistes n'est pas une obligation.

Véloroutes et voies vertes sont deux concepts différents, mais en relation :

  • la fréquentation d’une véloroute s'accroît avec la proportion de voies vertes qu'elle comporte;
  • une voie verte est d’autant plus fréquentée par les cyclistes qu’elle est intégrée à une véloroute[2].

Elles sont fréquentées aussi bien par des usagers locaux (cyclisme utilitaire pour les trajets du quotidien) que par des cyclotouristes[3].

Les acteurs (France) modifier

Après la chute du Mur de Berlin, des moniteurs et compétiteurs d'associations sportives, étudiantes, de jumelages et d'amicales laïques du grand-ouest (Rouen, Le Havre, Angers, Saint-Brieuc) du Schleswig-Holstein (RFA) et de Virginie (USA) ont proposé en 1990[4] aux marques de cycles, médias, fondations et à des conseils départementaux d'organiser un Tour de l'Europe à vélo cross-country (« VTT de voyage » durant l'été 1991 PlanèteVtt (TeamVttEvasion 1996).

En effet depuis 1989, des associations (vtt, cyclo-cross, aventuriers...) recensent des cartes locales, organisent des raids longues distances et animent les itinéraires vtt testés et arpentés. En lien avec les propriétaires, les associations pédestres et équestres, des partenariats ou autorisations temporaires permettent ainsi de voyager légalement au plus près des beaux paysages en évitant les routes dangereuses, les barrières, les clôtures des chemins et d'assurer des entraînements ou vacances pour des débutants (colonies de vacances, centres-aérés, clubs vélo, déplacements scolaires, universitaires ou professionnels...)[5].

Une association d’usagers, l'Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes (AF3V), fait la promotion de ces véloroutes depuis 1998.

L'association Vélo & Territoires est un groupement de collectivités territoriales qui coordonne au niveau national le développement du réseau des voies vertes. Elle a pour objectifs l'achèvement des schémas vélo (national et EuroVélo), de développer le tourisme à vélo, et d'en faire un mode de déplacement à part entière. Elle dispose d'un observatoire national des véloroutes et voies vertes (suivi de l'avancement du réseau), et d'une plateforme nationale des fréquentations (comptages vélo)[6].

EuroVelo modifier

EuroVelo est le réseau des véloroutes européennes porté par la Fédération européenne des cyclistes (ECF).

En novembre 2020, le réseau est constitué de 19 itinéraires cyclables[7] traversant 42 pays et représentant 91 500 km[8]. Dix itinéraires EuroVélo passent par le territoire français avec un kilométrage très variable compris entre 71 kilomètres (EV12) et 1807 km (EV3).

Itinéraires des EuroVelo en France[9]
Numéro Désignation Départ-arrivée Longueur totale Tronçon en France Désignation locale Longueur Taux d'achèvement (2023)
EuroVelo 1 (EV1) Véloroute de la côte Atlantique De Cap Nord (Norvège) Caminha (Portugal) 10650 km de Roscoff (29) à Urrugne (64) La Vélodyssée 1304 km 100%
EuroVelo 3 (EV3) Véloroute des Pèlerins De Trondheim (Norvège)à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) 5650 km de Jeumont (59) à Estérençuby (64) La Scandibérique 1807 km 96%
EuroVelo 4 (EV4) Véloroute de l'Europe Centrale De Roscoff à Kiev (Ukraine) 5100 km De Roscoff (29) à Bray-Dunes (59) La Vélomaritime 1514 km 99%
EuroVelo 5 (EV5) Via Romea Francigena De Canterbury (Royaume Uni) à Brindisi} (Italie) 3200 km De Grosbliederstroff (57) à Huningue (68) 592 km 85%
EuroVelo 6 (EV6) Atlantique - Mer Noire De Saint-Brevin-les-Pins (France) à Constanța (Roumanie) 4450 km De Saint-Brevin-les-Pins (France) à Huningue (68) Véloroute des Fleuves 1263 km 100%
EuroVelo 8 (EV8) Véloroute de la Méditerranée De Cadix (Espagne) à Limassol (Chypre) 7500 km Du Perthus (66) à Menton (06) La Méditerranée à vélo 857 km 82%
EuroVelo 12 (EV12) Véloroute de la Mer du Nord De Bergen (Norvège) aux Shetland (Royaume-Uni) 5932 km De Bray-Dunes (59) à Calais (62) 71 km 100%
EuroVelo 15 (EV15) Véloroute du Rhin De Andermatt (Suisse) à Hoek van Holland (Pays-Bas) 1500 km De Lauterbourg (67) à Huningue (68) 201 km 100%
EuroVelo 17 (EV17) Véloroute du Rhône De Andermatt (Suisse) à Sète (France) 1250 km De Saint-Gingolph (74)à Sète (34) ViaRhôna 869 km 99%
EuroVelo 19 (EV19) La Meuse à Vélo De Langres (France) à Rotterdam (Pays-Bas) 1050 km De Givet (08) à Langres (52) 448 km 100%

Le schéma national des véloroutes (France) modifier

Définition modifier

Un schéma national des véloroutes a été élaboré progressivement à compter de 1998. Il a été pensé de façon à proposer au moins une véloroute par région, à assurer la continuité avec les réseaux de véloroutes européens, à réutiliser des infrastructures existantes (voies ferrées désaffectées, chemins de service le long des canaux et rivières, voies cyclables existantes, etc.) et à relier les principales villes entre elles et les traverser[1]. La Mission Nationale Véloroutes et Voies Vertes (MN3V) a été chargée par la circulaire interministérielle du 31 mai 2001 de mettre en le schéma national au niveau régional[10].

Historique modifier

Un premier "réseau des itinéraires cyclables d’intérêt national" (futur Schéma National Véloroutes et VoiesVertes) a été adopté par le Comité interministériel d’aménagement du territoire (CIADT) du [11],[12]. Ce schéma prévoit la réalisation d’un réseau structurant d'environ 7 000 km à 9 000 km traversant l’ensemble des régions françaises[1]. Les objectifs sont d'assurer aux utilisateurs du vélo la continuité d’itinéraire et la sécurité nécessaires pour une pratique sur de longues distances, de participer à la logique du schéma de services collectifs des transports de personnes et de favoriser la mobilité douce[13].

Le schéma national des véloroutes a été actualisé en 2009 et officialisé lors du CIADT du 11 mai 2010. Il est ajouté 7 000 km de nouveaux itinéraires pour un total de 19 507 km, par l'intégration de schémas régionaux et départementaux, dont plus de 6 100 km d'EuroVélo. À cette date, 35% des infrastructures étaient ouvertes[14].

Une nouvelle actualisation du schéma a eu lieu durant l'année 2019, qui a permis de valider en avril 2020, 58 itinéraires cumulant 25 408 km, dont 8 093 km en site propre et 9 421 km réalisés en site partagé. Le schéma a inscrit 7 894 km à réaliser d'ici 2030[15],[8]. Ce schéma a été introduit dans la législation grâce à la loi du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités (LOM)[16].

Avancement modifier

Courant 2023 le schéma national des véloroutes comporte 26 115 kilomètres d'itinéraires. 79,5% ont été réalisés dont 9 630 km en site propre et 11 151 kilomètres en site partagé[9].

Schéma régionaux des véloroutes (France) modifier

Depuis une circulaire du 31 mai 2001 les régions peuvent disposer d’un schéma régional des véloroutes (SRV) sui vient compléter le schéma national des véloroutes. En 2016, toutes les régions de la France métropolitaine (la Corse mise à part) disposaient d’un schéma régional. En 2023 les schémas régionaux totalisent des itinéraires totalisant 38 807 km mais ce qui intègre toutefois 26 115 km d’itinéraires nationaux. Le taux de réalisation est de 70 %[9].

Schémas régionaux des véloroutes - état des lieux en 2023[9].
Région Kilométrage dont réseau national dont Eurovélo Taux de réalisation Réalisé en site propre Réalisé en site partagé Non réalisé
Auvergne-Rhône-Alpes 2712 km 2107 km 574 km 77  % 834 km 1265 km 613 km
Bourgogne-Franche-Comté 2007 km 1217 km 541 km 95 % 1271 km 626 km 110 km
Bretagne 2738 km 1053 km 685 km 84 % 1164 km 1142 km 432 km
Centre-Val de Loire 2363 km 1390 km 529 km 72  % 480 km 1226 km 657 km
Corse 1344 km 0 km 0 km 46  % 16 km 607 km 720 km
Grand Est 3407 km 1462 km 1065 km 66  % 1483 km 771 km 1153 km
Hauts-de-France 3143 km 808 km 773 km 49 % 868 km 664 km 1611 km
Île-de-France 815 km 622 km 192 km 74  % 316 km 286 km 214 km
La Réunion 231 km 229 km km 53 % 37 km 85 km 109 km
Normandie 2744 km 1133 km 807 km 78  % 895 km 1238 km 611 km
Nouvelle-Aquitaine 7168 km 3116 km 1528 km 78  % 1846 km 3210 km 2111 km
Occitanie 4417 km 2537 km 446 km 55 % 1054 km 1382 km 1981 km
Pays de la Loire 3610 km 1276 km 660 km 88 % 1333 km 1845 km 432 km
Provence-Alpes-Côte d'Azur 2147 km 811 km 608 km 51%  % 426 km 665 km 1057 km

Dans d'autres pays modifier

En Suisse, la fondation La Suisse à vélo, rebaptisée depuis 2008 « Suisse Mobile », est chargée de développer et d'entretenir le réseau national de véloroutes, ainsi que des itinéraires de randonnée à roller, à vélo, à pied et en canoë.

En région wallonne, le réseau autonome de voies lentes RAVeL comprend 45 itinéraires locaux, 10 régionaux et 4 internationaux (dont 2 EuroVelo), se développant sur plus de essentiellement sur les chemins de service des voies navigables et les voies ferrées désaffectées, avec des liaisons sur routes secondaires[17].

En Grande-Bretagne, les 246 véloroutes du National Cycle Network représentaient en 2018, un réseau de 26 674 km, dont 32% en voies vertes. En 2017, elles avaient été utilisées pour 786 millions de déplacements, effectués par 4.4 millions de personnes.

Au Québec, la route verte forme un réseau de plus de 5 300 km comprenant une proportion importante de voies vertes en site propre.

Quelques véloroutes modifier

Nom Pays Villes traversées Longueur
Véloroute du vignoble d'Alsace   France Molsheim, Obernai, Ribeauvillé, Guebwiller, Thann 137 km
Véloroute Ruwer-Hochwald   Allemagne Ruwer, Reinsfeld 50 km
La Route Verte   Québec Montréal, Québec, Laval 5 300 km
Véloroute des Bleuets   Québec Alma, Dolbeau-Mistassini, Hébertville, Saguenay 256 km
La Loire à vélo   France Blois, Tours, Angers, Nantes 800 km
L'Échappée bleue   France Gand, Nancy, Dijon, Lyon 697 km
EuroVelo 6 de   France à   Roumanie Nantes, Orléans, Bâle, Vienne, Bratislava, Belgrade, Constanța 3 653 km
EuroVelo 15   Suisse,   France,   Allemagne,   Pays-Bas Andermatt, Bâle, Strasbourg, Mannheim, Cologne, Rotterdam 1 320 km
Voie verte Trans-Ardennes   France Charleville-Mézières, Sedan 120 km
Avenue verte   France,   Royaume-Uni Cergy, Gisors, Dieppe, Newhaven 502 km
Vélo Francette   France Caen, Laval, Saumur, Niort, La Rochelle 630 km
Véloscénie   France Paris, Massy, Chartres, Alençon 450 km


Notes et références modifier

  1. a b et c Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement, Cahier des charges des véloroutes et voies vertes, , 13 p. (lire en ligne [PDF]), p. 3
  2. « Véloroutes et Voies Vertes », sur Vélo & Territoires (consulté le )
  3. Anne Hecker, « Véloroutes et voies vertes : supports, ou objets touristiques ? », Cahiers de géographie, EDYTEM, no Transport et tourisme,‎ , p. 199-208 (lire en ligne).
  4. Jean-Marc Aucouturier; Arnaud Corre, Samuel Pinon-Madiot, Douglas Lamb, Matthias Tesche, Hongrie 1991 : Le Vélo-tous-terrains le nouvel art de la découverte, 60 Quai du Havre, 76000 Rouen, CICFrance, , 15 p.
  5. Club FFC (A.L.Maromme 76; V.C Château-Gontier-sur-Mayenne 53), Mairie Rouen-Vacances-Jeunes76; Ass.Sportive.E.S.A Angers 49; Ufolep (76,74,49,29,22)
  6. « Présentation », sur Vélo & Territoires (consulté le )
  7. « EuroVelo », sur fr.eurovelo.com (consulté le )
  8. a et b Vélo & Territoires, « Carte du Schéma national des véloroutes – version 2020 » [PDF], sur velo-territoires.org, (consulté le )
  9. a b c d et e « Carte du Schéma national des véloroutes de 2023 », sur Vélo & Territoires,
  10. Circulaire du 31 mai 2001 relative à la mise en œuvre du schéma national de véloroutes et voies vertes. - Élaboration des volets régionaux, (lire en ligne [PDF])
  11. « Communiqué des services du Premier ministre sur les décisions du Comité | Vie publique.fr », sur www.vie-publique.fr, (consulté le )
  12. « France : Schéma National véloroutes et voies vertes SN3V - au5v », sur www.au5v.fr (consulté le )
  13. COTITA Centre Est, Schéma national et Observatoire national des véloroutes & voies vertes, , 25 p. (lire en ligne [PDF]), p. 4
  14. ON3V, Atlas national des véloroutes et voies vertes - 2ème édition, , 100 p. (lire en ligne [PDF]), p. 12
  15. « Schéma national », sur Vélo & Territoires (consulté le )
  16. « Article L1212-3-4 - Code des transports - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  17. « RAVeL, Voies vertes & Véloroutes en Wallonie », sur ravel.wallonie.be (consulté le )

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier