Utilisateur:Hopea/Conférence sur Wikipédia à Lyon 2/Programme

Ce programme est une ébauche à compléter, à organiser... N'hésitez pas à ajouter, modifier voire supprimer le contenu existant en usant des balises wiki appropriées (texte supprimé, texte à modifier - et indiquer en dessous avec un retrait ce par quoi remplacer).

N.B. : les textes en-dessous de la ligne horizontale ne sont pas des modèles d'objectivité et seront donc neutralisés au fur et à mesure au-dessus de cette ligne.


Wikipédia est une encyclopédie, c'est à dire «un ouvrage où l'on expose méthodiquement l'ensemble des connaissances universelles ou spécifiques à un domaine du savoir» (Dictionnaire des noms communs et noms propres, Larousse, 1994, Paris). L'analyse étymologique du nom permet d'en savoir un peu plus : Wikipédia est un mot-valise composé de wiki, diminutif de wiki wiki qui signifie rapide en hawaïen, et du suffixe grec -pédia (peadia) qui signfie éducation. Il serait ainsi possible de s'éduquer rapidement grâce à cette encyclopédie qui se distingue essentiellement des autres par trois caractéristiques fondamentales :

  • une ouverture aux contributions de tous les visiteurs, qui peuvent éditer rapidement n'importe quel article grâce au principe du WikiWiki.
  • un contenu disponible gracieusement, et qui est libre de droit ;
  • une absence de politique éditoriale en bonne et due forme, auxquelles sont substituées des principes plus généraux, tels que la neutralité de point de vue et la vérification des informations ;

Ces trois caractères distinctifs sont tout à fait inhabituels pour les encyclopédies. La liberté formelle d'édition sera le premier aspect d'analyse et de présentation de Wikipédia, tandis que l'absence de politique éditoriale constituera le deuxième aspect, en tant que conséquence logique du premier. Dans un troisième temps seront abordés les aspects techniques et légaux de Wikipédia, tandis que la dernière partie de l'analyse aura pour thématique l'introduction à la démarche encyclopédique.

Une encyclopédie ouverte à tousModifier

La première et principale caractéristique de Wikipédia est, comme nous l'avons mentionné précédemment, son ouverture. Pour être plus précis, elle est ouverte au sens que chacun peut librement et simplement créer et éditer des articles. Avant d'entrer dans les détails pratiques et aussi éthiques, il est nécessaire de retracer la démarche des créateurs de Wikipédia pour comprendre les raisons d'une telle liberté. Wikipédia n'est pas issue de l'illumination d'un encyclopédiste, elle est le fruit des réflexions portées sur un projet analogue appelé Nupédia.

NupediaModifier

Nupedia était un projet encyclopédique sur Internet, fondé par Jimbo Wales en mars 2000, éditée par son entreprise Bomis et dirigée par Larry Sanger, rédacteur-en-chef. Visant l'exactitude et l'exhaustivité des connaissances, l'édition de Nupédia était confiée à des spécialistes, tel que l'indiquait cette mention sur son site : «Nous souhaitons que les éditeurs soient de vrais experts dans chacune de leur matière et (quelques exceptions faîtes) qu'ils soient détenteurs d'un doctorat universitaire». Le processus d'édition comprenait sept étapes :

  1. Assignation d'une thématique aux éditeurs ;
  2. Désignation d'un directeur d'étude ;
  3. Étude dirigée ;
  4. Étude libre ;
  5. Rédaction dirigée ;
  6. Rédaction libre ;
  7. Approbation finale et publication.

Particulièrement rigoureux, ce processus de rédaction aboutit à des contenus disponibles sur Internet, et répondant aux critères suivants :

  • être de qualité comparable aux autres encyclopédies ;
  • être disponibles gracieusement ;
  • être libre de droits.

Jimbo Wales et Larry Sanger entamèrent alors des discussions sur la manière de compléter Nupedia, avec un projet plus ouvert et plus collaboratif que cette dernière. Ben Kowitz, un développeur de logiciel, expliqua le principe du wiki à Sanger ; ce dernier, convaincu de l'utilité de ce système, s'empressa d'en référer à Wales, qui le connaissait déjà. Ainsi un wiki fut adjoint à Nupedia le 10 janvier 2001, date de création de Wikipédia.

Le principe du WikiModifier

Un wiki est un système de sites web dynamiques, qui permet à tous les visiteurs d'en éditer simplement et rapidement les pages. C'est un modèle collaboratif de rédaction de documents : chacun est invité à contribuer dans la limites de sa volonté. Les modifications apportées sont enregistrées, et indiquées dans un historique. Il est ainsi possible de consulter l'ensemble des versions historiques d'un article.

Concrètement, chaque page d'un wiki comporte un lien modifier, qui mène à un formulaire. Le visiteur y entre son contenu, ou y modifie le contenu existant sans se soucier de la forme. Il le soumet ensuite au site qui enregistre les données, renseigne l'historique et met à jour la base de données. La page enfin générée par le moteur wiki, en toute transparence pour le visiteur qui n'a eu d'autre souci que le contenu lui-même.

Quand l'élève dépasse le maîtreModifier

Lancé le 15 janvier 2001, Wikipédia suscita l'enthousiasme des uns, mais aussi la résistance de certains des éditeurs de Nupedia. Ouverte à tous, l'encyclopédie libre fut dans un premier temps éditée par les employés de la société Mopis, propriété de Jimbo Wales. Le projet gagna en notoriété lorsque Slashdot, site dédié à l'actualité technologique, publia trois articles en mars et juin 2001. Dès lors, le nombre d'éditeurs, et par conséquent d'articles ne cessa d'augmenter :

  • 1 000 articles en février 2001 ;
  • 10 000 articles le 7 septembre ;
  • plus de 20 000 au début de l'année 2002 ;
  • 40 000 le 30 août.

L'expension internationale de Wikipedia aboutit à la formation d'encyclopédies non-anglophones, dont la version francophone le 21 mars 2003. Rapidement l'anarchie initiale inhérente au wiki laissa place à la formation d'une réelle communauté, qui décida entre autres de sa souveraineté sur l'encyclopédie.

À l'origine un projet parallèle de Nupedia, Wikipédia devînt par la force des choses un projet indépendant et souverain, basé sur le travail communautaire. Et faute d'avoir su réunir la substance nécessaire à son élaboration, à savoir des experts prêts à s'investir dans un modèle de développement fermé et collégial, le projet Nupédia devînt inactif avant de s'arrêter définitivement le 26 septembre 2003. La majeure partie de ses 98 articles, dont 24 considérés comme achevés, ont été progressivement intégré à Wikipédia en toute transparence.

Désormais mû par ses propres ailes, le projet Wikipédia ne cessa de se développer. À chaque cap symbolique franchi, sa couverture médiatique s'accrût, incitant de nouveaux visiteurs à y contribuer. On recensa ainsi dans les 105 langues de Wikipédia près de 100 000 articles en janvier 2003, 450 000 articles l'année suivante, 500 000 articles un mois plus tard, et 1 000 000 d'articles le 20 septembre 2004, oeuvres de plus de 30 000 éditeurs bénévoles.

D'autres projets parallèles et spécialisés furent par ailleurs crées sur le principe de Wikipédia :

  • un dictionnaire et thésaurus (Wiktionnaire) ;
  • une bibliothèque de textes pédagogiques (Wikilivres) ;
  • un recueil de citations (Wikiquotes) ;
  • un dépôt de textes politiques ou du domaine public (Wikisource) ;
  • une banque d'images libres (Wikicommons) ;
  • un repertoire du vivant (Wikispecies).

Problème du vandalismeModifier

Si le wiki est le moteur de la réussite du projet Wikipédia, dans le sens où il offre une liberté jamais atteinte dans la gestion du contenu, il n'est pas exempt de défauts inhérents à son fonctionnement. Ainsi la prise en compte immédiate des modifications, et donc l'absence de modération à priori, sont régulièrement utilisés à mauvais escients dans le cadre d'actes de vandalisme, qui se traduisent à titre d'exemples par l'effacement d'une page ou le remplacement du contenu par quelque chose d'impertinent. Ces actes sont particulièrement nombreux et ne cesseront logiquement d'augmenter avec la popularité croissante de Wikipédia.

On distingue plusieurs types de vandalisme, selon la forme et l'intension de l'auteur. Tous se traduisent nécessairement par une volonté claire de nuire, que ce soit à la communauté ou à l'encyclopédie elle-même : les tentatives d'un débutant qui souhaite essayer l'édition d'un article n'y sont pas assimilées, et sont généralement bien traitées par la communauté qui se charge de les informer sur les procédures à suivre.

Le fléau du vandalisme n'a toutefois globalement pas gêné le développement du projet : la seule vague massive de vandalisme, dûe à un programme informatique sciemment programmé en ce sens, a rapidement été contrée, et les dégâts réparés. Plus généralement, une étude menée par IBM en 2002 à montré que le nombre d'actes de vandalisme sur les wikis n'était pas négligeable, mais que de tels actes étaient corrigés dans les minutes suivantes grâce à la vigilence des éditeurs.

Ainsi les atouts des wikis sont aussi des sources potentielles d'inconvénients, puisque la liberté formelle d'édition est absolue, et exploitée sciemment par des visiteurs malveillants, le nombre d'actes de vandalisme étant proportionnel au nombre d'éditeurs. Nombre d'éditeurs qui, paradoxalement, est également proportionnel à l'attention de la communauté face au vandalisme.

Si les dégâts liés aux actes bénins sont rapidement réparés, les actes de vandalisme plus insidieux, tels des modifications subtiles de sens, restent les plus problématiques et leurs conséquences ne seront probablement pas sans effets à long terme sur la teneur voire la réputation de Wikipédia.

Absence de politique éditorialeModifier

Il n'existe aucune politique éditoriale en bonne et due forme qui régisse l'élaboration de Wikipédia. La construction dans la différence, voire dans l'opposition avec Nupedia, ne saurait expliquer à elle seule cette absence, si tant est qu'elle puisse être une explication fondée.

Nupedia n'était en effet régie par aucune politique éditoriale explicite : les critères de séléction de ses éditeurs et sa démarche éditoriale suffisaient à imposer un modèle de rédaction, aussi bien dans la forme, avec une organisation semi-libre et collégiale, que dans le fond, puisque tous étaient experts, et suivaient donc un modèle de raisonnement généralement universitaire. Les divergences individuelles étaient sacrifiées au prix des connaissances établies et reconnues, ou du moins fortement présentes. Étaient ainsi admis dans Nupedia les faits avérés et les raisonnements reconnus par des pairs ou, du moins, l'opinion publique, si tant est qu'elle puisse jouer un rôle du fait de son indétermination.

Le wiki, s'il ne supprime l'analyse critique du contenu par des pairs, permet à chacun d'inscrire sa part de subjectivité, les changements y étant immédiatement effectifs. Il est nécessaire, pour évaluer les conséquences de cette subjectivité, d'analyser les principes ethiques qui caractérisent la démarche encyclopédique et différencient donc l'encyclopédie des essais et pamphlets.

Analyse de la démarche encyclopédiqueModifier

Si la démarche encyclopédique consiste à vouloir rassembler l'ensemble de la connaissance humaine dans un ouvrage, on peut en déduire une forte arbitrarité, volontaire ou non, ainsi qu'un emprunt à la subjectivité de tous. Ces biais inhérents à cette démarche sont motivés par des contraintes avec lesquelles il est nécessaire de composer. À supposer que cette démarche s'applique aux savoirs de toute l'humanité, est-il temporellement possible de le collecter et de le traiter ? Il est évident que non. Est-il possible de rassembler autant de connaissances que possible sans qu'elle soit dépréciée entretemps ? Négatif. Et si tant est que l'on décide d'inclure dans la mesure du possible les connaissances dépréciées à notre ouvrage, il faut accepter que leur traîtement, à savoir leur inclusion, nous empêche de porter une pleine attention aux connaissances qui se construisent.

La démarche encyclopédique consiste donc à être aussi exhaustif que possible, tout en sachant qu'elle ni absolue, ni finie. Les connaissances vont et viennent au gré de leur partage et de leur dépréciation au profit d'autres. En ce sens, la démarche de l'encyclopédiste présente un certain nombre de similitudes avec celle du linguiste qui est désireux de décrire une langue. Ce dernier sait pourtant qu'il ne saurait être absolument exhaustif, et que dans ce cas, le mieux est l'ami du bien.

On peut donc aisément concevoir qu'une encyclopédie n'est jamais exhaustive, mais tout au plus représentative d'un certain nombre de courants de pensées, d'idées et de conceptions de son temps, dont elle se fait un vecteur parmi d'autres de la conservation et de la transmission. Ces connaissances, terme suffisament vague pour être sujet à débat, ne sont pas absolues : elles sont intrasèquement subjectives, fruit d'un processus complexe, puisqu'elles sont transmises, analysées et mémorisées par deux sujets. Les connaissances scientifiques ne sont pas non plus absolues : la Science rejettant les principe du prédicat et de l'assertion implique que les connaissances admises ne sont valables que pour une conception scientifique donnée, résultant d'une démarche donnée avec des moyens donnés.

Par conséquent, le choix des connaissances à inclure un des enjeux ethiques de la démarche encyclopédique, qui nécessite de se positionner, de juger subjectivement la valeur des connaissances, et de définir tout aussi subjectivement les notions de vérité, d'exhaustivité et d'universalité.

La démarche subjectiviste de WikipédiaModifier

La communauté de Wikipédia s'est rapidement penchée sur les problèmes des enjeux ethiques de sa démarche. Ainsi ont émergées des réflexions éditoriales un vague principe, la «neutralité de point de vue», selon lequel est limitée, et non supprimée, la subjectivité des éditeurs en mentionnant l'ensemble des connaissances et opinions recensées sur une même question. Cette démarche, en rupture partielle d'avec les démarches encyclopédiques précédentes, est intimement liée au média de Wikipédia. Internet mettant directement en relation les individus, plus aucune censure ne peut réellement favoriser l'exhaustivité qualitative ; c'est l'opposition directe entre éditeurs qui motive ce choix d'exhaustivité quantitative, que l'on pourrait qualifier «d'objectivité par le nombre».

Neutralité de point de vueModifier

Si un maximum de connaissances sont mentionnées, la liberté formelle d'édition ne peut garantir une égalité de traîtement. Rien n'empêche tel visiteur de créer un article : sa rédaction fera appel à des processus complexes et subjectifs, difficilement détectables par l'intéressé, qui s'exprimeront, entre autres, dans ses pratiques linguistiques et cognitives. Le même problème ethique se pose dans la modification d'un article jugé non neutre : les critères de neutralité d'un article sont intimement subjectifs, et d'autant plus individuels que les notions litigieuses seront subtiles.

Paradoxalement, alors que le projet Wikipédia cherchait à s'affranchir des conceptions univoques d'experts ou plus généralement de professionnels, elle ne peut s'affranchir des subjectivités indviduelles qui la forment. Wikipédia ne peut, et ne se prétend être l'aboutissant ultime et absolu de la démarche encyclopédique objective. Elle est simplement un modèle, une conception alternative de l'encyclopédie en complémentarité avec les formes plus traditionnelles.

Tant les détracteurs que les partisans du modèle Wikipédia sont susceptible de dire que ce dernier n'est pas parfait, et émetteront ainsi un jugement de valeur : c'est dire l'importance de la subjectivité, qui conditionne par le jeu des convictions, l'adhésion à une démarche qui est raisonnablement valable. C'est pourquoi s'interroger sur la crédibilité des informations n'est pas plus un problème pour Wikipédia que pour d'autres encyclopédies ou médias ; tout au plus sera t-il judicieux d'en estimer la pertinence d'avec les connaissances que l'on dispose.


Retour aux origines : NupediaModifier

Nupedia était un projet visant à élaborer une encyclopédie au contenu disponible gracieusement sur Internet. Elle nécessitait des éditeurs aux connaisssances très précises pour créer et vérifier le contenu, puisque chaque article était validé par une commission d'éditeurs. Du fait de la lenteur inhérente au processus de construction des articles, il était nécessaire pour Nupédia de proposer une forme plus ouverte aux contributions extérieures.

Des réflexions sur Nupédia ont émergé certains principes, qui, de par leur application, ont donné naissance à Wikipédia. Ainsi la création du projet Wikipédia eut lieu le 15 janvier 2001 par les fondateurs de Nupedia, Jimbo Wales, Larry Sanger, des salariés de l'entreprise de J. Wales, ainsi que par quelques autres contributeurs anglophones. Parmi les principes retenus, le plus fondamental fut celui du système wiki, que nous aborderons un peu plus tard. L'hébergement de ce projet fut confié et payé par Jimbo Wales.

Évolution de WikipédiaModifier

Dès lors, la communauté initiale n'a cessé de croître et de développer l'encyclopédie au point de former des versions dans les diverses langues des éditeurs. À ce titre, la française fut la première en date de ce type.

La croissance de Wikipédia fut soutenue au point de devoir sans cesse mettre à jour le matériel informatique : pour les informaticiens et autres geeks, Wikipédia et les projets dérivés nécessitent l'emploi de 29 serveurs à plein temps et consomment plus d'1 gigaoctet de bande passante par mois !

Logiciels libres et donsModifier

Ceci serait tout à fait inabordable pour des structures de bénévoles sans l'emploi de logiciels libres (Apache, Squid, MySQL, PHP, etc.), dont un des avantages est de ne pas avoir à payer de licences. Sans m'étendre sur ce vaste sujet, les logiciels libres sont développés par des communautés qui mettent à disposition leurs recettes de fabrications : ainsi tout le monde peut en profiter, et même y contribuer. Vous mêmes utilisez des logiciels libres sans le savoir : par exemple, le bureau virtuel de l'université est developpé en PHP. Et c'est aussi avec des logiciels libres que j'ai réalisé cette présentation.

Rien de ceci ne serait possible sans également les dons : dons en nature si j'ose dire, de la bande passante par Mopis.com qui héberge gracieusement les serveurs, et de trois serveurs dits "cache" par Lost-Oasis.com, hébergeur français ; dons sonnants et trébuchants par des milliers de bénévoles, qui permettent d'acheter le matériel nécessaire au bon fonctionnement des projets.

Création d'entités administrativesModifier

Mais les dons, quels qu'ils soient, ont leurs limites : Wikipédia et les projets associés vivotent matériellement en financièrement. De plus, et cette conférence en est un exemple, il n'existait pas d'entités administratives chargés à la fois de gérer le matériel et de représenter Wikipédia auprès des institutions.

C'est pourquoi a été crée la Fondation Wikimédia (Wikimedia Foundation), dont les présidents et vice-présidents ont été élus par la communauté. Wikimedia Foundatin est en charge de la gestion des matériels (et non des serveurs), et des dons. D'autres associations se sont crées par la suite, notamment Wikimédia France, reconnue par la Fondation et dont je suis un des membres fondateurs. Nous aurons l'occasion d'y revenir.

Les principes fondamentaux de WikipédiaModifier

Le système wikiModifier

Rigidité des cathédrales du savoirModifier

Les encyclopédies commerciales, dites traditionnelles, sont assimilables à des cathédrales : le contenu proposé est propre, clair, net et organisé. Cette organisation est toutefois particulièrement rigide dans la structure, et forcément limité dans les contenus : il leur est nécessaire, d'une part de figer l'édition des contenus avant publication, et d'autre part de faire un travail qui peut s'avérer long quand à l'organisation des nouveaux contenus.

Il est ainsi fréquent, lorsque l'on consulte plusieurs encyclopédies, de rester bredouille dans nos recherches. On effectue alors un travail de recherches documentaires, de compilations des informations, de recoupements des sources et de productions de travaux plus ou moins encyclopédiques. Les connaissances n'ont de valeur que si elles sont partagées, ce qui est impossible avec les encyclopédies traditionnelles, nécessairement rigide dans leur structure.

La flexibilité du système WikiModifier

Présentation multimédia : écran-titre "Flexibilité du système Wiki".
Présentation multimédia : animation de diapositives sur la rapidité d'édition.

L'encyclopédie Wikipédia s'appuie sur le principe du wiki qui permet de créer et de modifier facilement des pages ("wiki" signifie "vite" en maori). Ainsi chaque page de l'encyclopédie comporte un lien modifier, qui permet à quiconque de modifier effectivement cette page, qu'il soit inscrit ou pas. Voici donc quelques avantages parmi d'autres du Wiki :

  • il ne nécessite aucune connaissance préalable des langages informatiques, si ce n'est une syntaxe très simple ;
    Présentation multimédia : exemples d'élements syntaxiques.
  • les pages crées sont en association les unes avec les autres grâce aux liens hypertextes, à la manière des connaissances dans le cerveau humain ;
    Présentation multimédia : exemple de relations inter-articles.
  • tout le monde peut créer des pages et modifier facilement celles qui existent déjà : il suffit de disposer d'une connexion Internet, et d'un navigateur tel Mozilla Firefox ou Internet Explorer ;
    Présentation multimédia : création en direct d'un exemple d'article.
  • il permet enfin de garder en mémoire l'historique des contributions et modifications apportées à une page.
    Présentation multimédia : consultation en direct de l'historique d'un article.

Par conséquent, n'importe qui peut d'une manière ou d'une autre contribuer à cette Tour de Babel des temps modernes : il suffit de choisir un thême, de cliquer sur le lien modifier d'un article et d'y rédiger un contenu avec les connaissances dont on dispose.

Présentation multimédia : animation de diapositives illustrant la création d'un article.

Une communauté soudée et dévouée au projetModifier

Il serait ainsi légitime de considérer le wiki comme un bazar, une profusion d'idées sans organisation, et en chantier perpétuel. Cette vision n'est valable qu'en faisant abstraction de l'importante communauté qui gère Wikipédia.

Cette communauté est :

  • composée de l'ensemble des éditeurs, de toutes langues, cultures et nationalités ;
  • indépendante des gouvernements, entreprises et même des propriétaires des serveurs ;
  • en auto-régulation : elle élabore, discute, et applique souverainement les règles de fonctionnement de l'encyclopédie.

Cette communauté qui, pendant trois ans, a tenté de rassembler l'ensemble de la connaissance humaine au prix d'un travail exigent, peut aujourd'hui se réjouir de la richesse de l'encyclopédie. Et c'est au prix de la pérénité du projet qu'elle veille scrupuleusement à sa pertinence.

C'est ainsi par l'attention d'une communauté que les modifications malveillantes, appelées plus couramment vandalismes, seront rapidement détectés : il suffira pour s'en rendre compte de comparer deux versions d'un même articles, et d'en restaurer la plus pertinente.

Ainsi les actes de vandalisme, qui sont l'oeuvre d'éléments isolés, sont facilement détectables grâce à la vigilence d'une communauté en plein effort, et facilement réversibles par le principe des historiques, inhérents aux systèmes wiki.

Un contenu universel, la connaissanceModifier

Si une liberté presque totale est offerte à tous pour contribuer à Wikipédia, qu'en est-il des contenus ?

Les contenus de Wikipédia sont mis à disposition sous licence GFDL, qui garantit à tous des libertés fondamentales, issues du modèle de développement des logiciels libres :

  • contenu libre de droit ;
  • liberté de le copier ;
  • liberté de le modifier ;

En échange de bon procédé, ces libertés sont associées à des devoirs :

  • obligation de mentionner Wikipédia comme source ;
  • obligation de redistribuer les contenus modifiés sous les mêmes conditions.

Qu'en est-il de la pertinence des contenus ? Il serait logique de penser que

Le lecteur, quel que soit le média qu'il consulte, doit nécessairement recouper ses sources, car de la confrontation des informations découle leur pertinence.

Règles applicables au contenu :

  • neutralité de point de vue, qui tient lieu de seule et unique ligne éditoriale.
Présentation multimédia «La neutralité est atteinte en exposant tous les points de vue qui existent, sans engager le projet Wikipédia. Un des moyens est d'utiliser les citations et d'attribuer les opinions, pour montrer la représentativité.» (Florence Devouard, dite Anthère, «Les nouveaux encyclopédistes» in Sciences et Vie Micro, septembre 2004, Paris)
  • citation des sources.

Richesse des contenus assurée par:

  • travail communautaire sur des thématiques précises (article de la semaine) ;
  • passion des contributeurs pour une discipline, ou un sujet d'après une expérience (mentionner le témoignage) ;

Ainsi Wikipédia compte de nombreux articles de qualités, comme ceux, par exemple, de la catégorie linguistique grâce à Vincent Ramos. Certains sont cités comme références ou compléments d'information par des médias (cf. articles dans Le Monde).

Si le lecteur s'aperçoit qu'un article est erroné, incomplet ou inexistant, il est libre et bien entendu invité à participer en apportant ses informations. C'est ainsi que se construit l'encyclopédie, par la reconnaissance d'une communauté de ceux qui y contribuent.

Si conflit, alors la communauté intervient :

  • procédures mises en place pour régler les conflits d'édition.

Présentation de Wikimédia FrModifier

Wikimédia est une association loi 1901 crée par les contributeurs à Wikipédia pour : (résumé des objectifs).

La participation au projet : être encyclopédiste...Modifier

  • Les pages personnelles : un blog de recherches... l'intérêt central de la liste de suivi, (voir fin Aide:Consultation)
  • Autres pages : typologie...
    • pages essentielles : article ; discussion ; historique.
    • pages spéciales : plutôt orientées veille ou dilettante
    • pages méta : pages de règles essentiellement.