Giuseppe Cesari, Diane et Actéon, vers 1603-1604, Musée du Louvre : « un bijou, une superbe petite huile sur bois peinte d'une touche fine et voluptueuse »[1]

Bonjour à tous ! Bienvenue sur ma page wikipédia.

Maximes

modifier
 
Christian Krohg, Leif Eriksson découvre l'Amérique, 1893. En 2023, le Musée national d'Oslo décide de remiser ce tableau de Christian Krohg. Cette œuvre typique du courant romantique prédominant à la fin du XIXe siècle sera reléguée dans les réserves. Une décision correspondant selon la direction du Musée à une volonté de « s’adapter au monde actuel »[2].

Quelques maximes pour les wikipédiens et les autres :

« Ogni parola non vuol risposta » Proverbe italien

Nullius in verba : « Nullius addictus iurare in verba magistri, – quo me cumque rapit tempestas, deferor hospes » Horace

qui va de pair avec : E pur si muove!. La science a tout le temps pour elle et se moque de l'esprit de chapelle.

Pour les gardiens de tous les temples : « Quis custodiet ipsos custodes? » Juvénal

Sans oublier l'économie : La Liberté se chérit mais les libertés s'organisent

et la liberté d´expression : «  une société bâillonnée où s’exerce la tyrannie des minorités »


45 000+


​ ​

Image labellisée du jour

Des briques de construction Duplo.
(définition réelle 4 288 × 2 848)

Projets

modifier


Biais politique et cognitif

modifier
ENTJ
Profil de personnalité ENTJ

Ma boussole politique 2019 09


Les biais politiques de nos sources

modifier
 
Hans Gude, Spinnkusten längs Sörlandskusten (1872).

Les décisions des juges

modifier

« Selon les réalistes américains, le droit est moins composé par des règles que par les décisions rendues par les juges, qui sont influencés par leurs partis pris politiques, économiques ou moraux ainsi que par des facteurs uniquement individuels. »[3]

Bout de la lorgnette et violences policières

modifier

Si un thème est profondément révélateur du caractère nombriliste et auto-centré sur la francophonie de wikipédia.fr, c'est le thème des violences policières.

Un martien parlant français découvrirait ainsi les pays dans lesquelles les violences policières font rage. Au 27 juin 2023, nous avons pour les articles : Violence policière en France : 200 078 signes Violences policières en Suisse : 58 751 signes qui se révèle au regard du nombre d'habitants le théâtre d'une violence policière dont on ne trouve pour ainsi dire aucun équivalent au monde en terme de brutalité, Fort heureusement, la violence policière aux États-Unis est developpée en 5 392 signes, mais semble très faible en comparaison du déchaînement de la violence policière en Belgique : 18 725 signes!

La Chine, heureux pays de cocagne en terme de libertés individuelles, n'est même pas évoquée dans l'article général Violence policière, la Turquie pourtant décrite comme « le leader régional de la violence policière » a droit a seulement 2 042 signes. la Russie 1 701! Heureux habitants que ceux du Pakistan, de l'Algérie, du Brésil et j'en passe qui semblent échapper totalement à toute violence policière.

Bien entendu, on pourrait faire le reproche aux wikipédiens de mésuser des sources événementielles au détriment des analyses et des sources secondaires sur le temps long. Mais, d'une manière générale, cette boursouflure des articles consacrés à la France, la Suisse ou la Belgique, n'est-elle pas simplement le reflet de la presse francophone en générale et des quelques études académiques sur ces sujets. Moins dangereux d'étudier ou d'écrire sur la violence policière en Suisse pour un journaliste ou un universitaire suisse que pour leurs homologues turcs ou chinois dans leurs pays respectifs ? Un biais cognitif qui n'est pas près de prendre fin.

« Théories du complot » : un outil de contrôle social ?

modifier

« La variété des acteurs, des idéologies, des pratiques et des arguments auxquels sont apposé le qualificatif de « théorie du complot » témoigne de sa faiblesse conceptuelle, du moins dans certains usages. Le label extrêmement générique de « théories du complot » est ainsi largement utilisé comme un simple motif infamant.

Il vise à discréditer ou à disqualifier des énoncés contestataires au sein des champs du pouvoir et des médias, devenant in fine un outil de contrôle social.

L’opposition aux « théories du complot » permet de stigmatiser et de discriminer autant que de légitimer les institutions médiatiques, politiques ou scientifiques établies... »

Covid-19 : les faits

modifier

Questions techniques

modifier
  1. Timour Öztürk, Un collège des Yvelines sous tension à cause d'un tableau de la Renaissance avec des femmes dénudées
  2. Tempête en Norvège autour d’un tableau “colonialiste” relégué dans les réserves du Musée national, courrierinternational.com, 24 février 2023
  3. Jérémie Van Meerbeeck, Lon Fuller, le jusnaturaliste procédural, Revue interdisciplinaire d'études juridiques, 2018/1 (Volume 80), pages 143 à 165