Koreller

Seilebost Panorama - panoramio (cropped2).jpg

Koreller
Contributeur des projets Wikimédia

« Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément. »

— Albert Einstein

Keep-calm-and-click-edit-cropped.png

À propos de moi

Mon pseudo c'est Koreller, je suis né en 1995 et j'habite Nantes. Je contribue à Wikipédia (et très légèrement aux autres projets) depuis juin 2015, j'essaye de participer aux savoirs communs, je pense qu'il est important, et je suis content d'apporter ma petite pierre à ce vaste édifice qu’est Wikipédia et ce projet collaboratif comme il n'en n'existe nul part ailleurs !

À propos de mon travail

(on plutôt de mes contributions sur Wikipédia)
Je participe globalement sur tous types de sujets, mais je m'intéresse particulièrement au Projet:Jeu vidéo et au Projet:Corée même si celui sur la Corée n'est pas très actif, et dernièrement je fais la refonte graphique de quelques portails/projets et page méta. Ma Bible

Contactez-moi

Informations diversesModifier

95
Je suis né en 1995
 
J'utilise un compte global
 
 
 
Faillible
 

WikiprofilModifier

 
800+
90
Créateur d'articles
 
 
 
Projet charte graphique
 
Wikiconcours
 
Wikiconcours
 
Mois asiatique Wikipédia

Sur WikimédiaModifier

Français   
Anglais     

Contributions récentesModifier

Spécial:Contributions/Koreller

CitationsModifier

« La complexité de Wikipédia peut rebuter certaines personnes qui pourraient devenir contributeurs, cela ne doit pas les empêcher de faire des modifications. Le plus important est de ne pas hésiter à modifier un article si on le juge nécessaire à son amélioration. Tout en restant ouvert à la discussion, comprendre ce que l'autre veut dire, se mettre à sa place et de toujours à avoir à l'esprit ce que Wikipédia est et n'est pas. »Sanao
« L'information est avant tout une marchandise qu'il faut vendre » — Alain Duahmel - Analyse du doc Les Nouveaux Chiens de garde
« La seule chose qui permet au mal de triompher est l'inaction des hommes de bien. »Edmund Burke (1729 - 1797)
« Si tu ne paies rien pour le produit, c’est que tu es le produit. » — Proverbe du Net
« Avec les erreurs, on apprend. Avec le temps, on comprend. » — Aurore Caparros
« Les petits ruisseaux font les grandes rivières. » — Proverbe
« La seule certitude que j'ai c'est d'être dans le doute » — Pierre Desproges
« Par des citations on affiche son érudition, on sacrifie son originalité. »Arthur Schopenhauer
« La NPOV ne nous demande pas non plus de faire semblant d'être cons. »Barraki
« La pensée bourgeoise dit toujours au Peuple : “Croyez-moi sur parole ; ce que je vous annonce est vrai. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, de repasser par leurs chemins, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs. De ces hommes marqués d'un grand signe, ces hommes qui détiennent à l'écart des hommes du commun pour qui ils travaillent, les secrets de la vérité et de la justice.” »Les Nouveaux Chiens de garde
« La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »Henri Queuille
« Quand on est emmerdé par une affaire il faut susciter une affaire dans l'affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l'affaire de l'affaire, jusqu'à ce que personne n'y comprenne plus rien »Charles Pasqua ?
« Derrière tout pseudonyme, il y a quelqu'un à respecter »Orikrin1998
« Un expert ne dit pas de connerie, il l'affirme »Sur un forum
« L'utopie est inspiratrice mais le pragmatisme est structurant »Voxhominis
« Il est d’une âme grande de mépriser les grandeurs, et d’aimer mieux la médiocrité que l’excès : la médiocrité seule est utile et fait vivre l’homme ; l’excès nuit par son superflu même. Ainsi versent les épis trop pressés ; ainsi la branche surchargée de fruits se rompra ; ainsi l’exubérance n’arrive point à maturité. Il en est de même des esprits ; une prospérité sans mesure les brise : ils n’en usent qu’au préjudice d’autrui comme au leur. » — Sénèque, Lettres à Lucilius, Lettre XXXIX "Aimer mieux la médiocrité que l’excès"
« La plupart des problèmes informatiques viennent bien de l'interface chaise/clavier. C'est prouvé ! »Céréales Killer (d · c) sur le Bulletin des bureaucrates
« Ce n'est pas parce qu'il y a écart qu'il n'y a pas accord » — François Laplantine
« On est tous le boomer de quelqu'un » — Internet
« Wikimedia fonctionne par la concurrence. On tue une technique en proposant une meilleure méthode. »Pyb (d · c)
« Vous ne serez jamais trahir que par ceux à qui vous vous fiez » — Acermendax
« L’expérience de chacun est le trésor de tous. »Gérard de Nerval


Principes à méditerModifier

Dans sa sublime concision en anglais : « si une règle t'empêche d'améliorer Wikipédia, ignore-la » (en:WP:IGNORE) et Wikipédia:Principes fondateurs.

1. Qu'un vandale vous insulte est un bon indice que vous faites quelque chose de bien. « Écoutez les reproches de l'imbécile ! C'est un titre de roi ! » (William Blake, Proverbs of Hell)

2. Si vous vous faites bloquer, c'est que vous avez fait quelque chose de mal. Au lieu de vous plaindre d'abus de pouvoir, de censure ou de Dieu sait quoi, conduisez-vous simplement d'une façon qui ne vous fasse pas bloquer. Il y a des milliers de contributeurs qui ont contribué énormément à Wikipédia sans jamais se faire bloquer. Ça n'est pas si difficile.

3. C'est une bonne chose de se laisser dégonfler l'ego de temps en temps. La plupart d'entre nous, après plusieurs années et des dizaines de milliers de modifications, finissent par mettre dans ce travail beaucoup plus de leur ego qu'ils ne l'avaient voulu ou prévu au départ. Quoiqu'il soit naturel que cela arrive, cela a des conséquences indésirables comme le sentiment de posséder ses contributions et une tendance à réagir avec une bonne foi relative, voire avec arrogance. Quelqu'un annule vos contributions avec un commentaire sarcastique ? Laissez filer ! Quelqu'un vous fait mauvaise presse ? Ne répliquez pas. Laissez couler. Cela peut bien faire mal au début de laisser faire, mais en être capable est une vraie preuve de force et de maturité. On y gagne à long terme. Se venger apporte non seulement le discrédit mais aussi la colère, et accroît le risque de répondre hors de proportions au fur et à mesure que les provocations s'accumulent.

4. Sous l'effet de la colère, il est extrêmement difficile de reconnaître les modifications de bonne foi apportées par d'autres. Remettez la décision à un moment où vous ne serez plus en colère. On ne peut pas prédire les conséquences d'annuler une contribution faite de bonne foi avec un outil anti-vandalisme ou un commentaire « rvv », mais il est peu probable que cela vous attire la confiance ou la sympathie. En règle générale, ne révoquez rien quand vous êtes en colère. Attendez que l'émotion passe et d'être redevenu vous-même.

5. Essayez d'être aussi tolérant que possible aux modifications d'utilisateurs établis. S'il faut en reverter une, donnez-en une explication aussi courtoise que possible, laissant place au compromis. Et s'ils ont simplement tort, ne leur mettez pas le nez dedans. Le risque de perdre des contributeurs bien établis pour des broutilles est l'un des pires auxquels notre projet doive faire face. Ceux qui contribuent depuis un an ou plus et qui ont fait des milliers de contributions sont le plus grand atout du projet, et on ne le dira jamais assez.

6. Une proportion importante des wikipédiens est constituée de gens qui ont des problèmes avec la notion d'autorité. C'est la raison pour laquelle beaucoup de gens sont d'abord attirés par Wikipédia. Gardez cela à l'esprit si vous devenez un administrateur, parce qu'alors, sans même vous en douter, vous serez devenu ce que ces gens détestent ; et aussi bon votre travail soit-il, ils trouveront toujours une erreur, et vous persécuteront avec. Autant simplement accepter cette population comme la réalité qu'elle est. Ce sont souvent les meilleurs contributeurs, et tant que Wikipédia restera ouverte à tous, la situation perdurera.

7. Quand vous vous faites agresser par un troll, souvenez-vous que le choix de leurs insultes en dit plus long sur eux que sur vous, et c'est l'occasion de les prendre en pitié. Ils vous disent ce qui les blesse, et probablement, de façon oblique, ce qui les a blessés par le passé. Harper Lee le décrit bien dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur : « Ça n'est jamais une insulte de se faire traiter de ce que quelqu'un pense être une insulte. Cela vous montre à quel point cette personne est pauvre, ça ne vous fait pas mal... ». Si j'avais une objection à formuler, je dirais : cela fait bien mal, mais cela ne blesse pas

8. Petit test à deux questions à appliquer aux comptes utilisateurs suspects qui semblent causer des remous :

  • Est-ce que cette personne aide vraiment à construire une encyclopédie ?
  • Dans la négative, est-ce que cette personne interfère activement avec ceux qui y aident ?

Si les réponses sont respectivement « non » et « oui », bloquez immédiatement et passez à autre chose

9. « Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. » (Genèse 11:3, Segond). Chaque endroit de la terre a ses nationalistes. Ce sont les dupes des démagogues, les jouets des conquérants, et une grande peste sur Wikipédia. Écrivez un millier de mots sur un personnage important mais négligé, et un nationaliste apparaîtra pour contester l'orthographe de son nom, son lieu de naissance, sa généalogie, ou sa catégorie, sur le ton de la morale outragée. Voyez le « bon » côté des choses : ils donnent des emplois à nos amis qui travaillent dans l'armement. Un jour, quand la Terre sera recouverte de son dernier manteau de poussière radioactive, leurs fantômes péroreront: « ça n'est pas si mal, ils ont eu ce qu'ils méritaient ». Que les sains d'esprit les ignorent et soient de bons citoyens de l'humanité toute entière, plutôt que d'un de ses morceaux.

10. Prenez garde à vous mettre à aimer bloquer les vandales, écraser les trolls et bannir les enquiquineurs ; si vous passez trop de temps à éradiquer les monstres du projet, vous risquez d'en prendre les caractéristiques. Trop de combats contre les trolls est mauvais pour la concentration, la sensibilité et le bon goût. Il n'est pas étonnant que les chasseurs de trolls les plus expérimentés aient souvent les plus susceptibles des caractères. Le meilleur antidote à cette tendance est de faire régulièrement autre chose, comme par exemple avoir une vie hors de Wikipédia.

11. Les trolls, les utilisateurs bannis et les déficients mentaux vont essayer de vous pourrir la vie si vous contribuez activement. Faites du bon travail tout de même. Vengez-vous de vos ennemis en ne devenant pas comme eux.

12. Je cite le Dalai Lama : « quand vous rencontrez l'injustice, soyez fort - mais sans faire le mal ».

13. « Le ver que coupe la charrue, lui pardonne ». Les trolls et les utilisateurs bannis peuvent bien vous harceler constamment et essayer de provoquer une réaction. Laissez couler. Ils passeront bien par-dessus. La charrue l'a déjà fait.

14. On est plus vite remercié pour avoir reverté « t'es kun PEDE » d'une page utilisateur que pour avoir écrit un article érudit, complet et référencé sur un sujet encyclopédique. La meilleure façon de persister comme wikipédien « écrivain » pendant plusieurs années est d'être, selon les recommandations du Bouddha, « indifférent aux compliments comme aux blâmes ». L'indifférence aux compliments est une dure tâche pour de simples mortels, mais des millions de lecteurs anonymes potentiels l'exigent de vous, car si vous demandez des éloges, vous vous brûlerez les ailes comme ceux du no 59. Rappelez-vous : vous pouvez prendre au sérieux le travail que vous faites ici, et avoir vos efforts à cœur. Mais n'en parlez pas.

15. Les wikipédiens qui passent trop de temps sur les bulletins, sur les pages du comité d'arbitrage ou sur les pages de discussions d'articles conflictuels ont une probabilité élevée d'arriver à la conclusion que Wikipédia est dysfonctionnelle, incompétente, et condamnée à l'échec. Quand un wikipédien parvient à ces conclusions, on peut s'attendre à voir sa page utilisateur proclamer l'échec imminent du projet. La meilleure thérapie est de quitter ces endroits et de lire quelques articles sur des sujets vraiment encyclopédiques, en regardant à quel point ils sont bons. De même, si l'on regarde une table au niveau subatomique, on constate qu'elle se compose principalement de vide, avec quelques particules minuscules qui courent comme des folles dans toutes les directions, chacune avec une position arbitraire et inconnaissable ; et si vous regardez de trop près, elles changeront de place rien que pour vous mettre en rage. Prenez du recul, et l'ensemble redevient une table. Nous sommes une assez bonne encyclopédie, et ça se voit quand on s'éloigne un peu des zones de conflit.

16. La seule façon totalement sûre de se débarrasser d'un troll est de fermer l'onglet de votre navigateur. Et cela ne prend qu'un clic de souris. Mais... pas si facile à faire, n'est-ce pas ?

17. Toute modification qui améliore l'encyclopédie est un bonne modification. Avant de cliquer « Publier », passez toujours cette question dans votre vérificateur mental ultime : est-ce que ce que je viens de mettre dans cette boîte d'édition améliore l'encyclopédie ?

18. Gardez-vous du moment où vous vous croyez sage, car vous pourriez bien être devenu fou.

Je suis aussi susceptible de vanité que quiconque, et publier ces observations n'est pas une tentative de suggérer que je suis moi-même au-dessus de ces comportements — Utilisateur:Rama/Observations d'Antandrus sur la conduite wikipédienne

Je suis aussi susceptible de vanité que quiconque, et publier ces observations (ou plutôt d'avoir recopier sur Utilisateur:Rama qui à lui-même traduit le texte de User:Antandrus) n'est pas une tentative de suggérer que je suis moi-même au-dessus de ces comportements

19. Les articles de Wikipédia ne sont pas un endroit où mettre des opinions extrêmes. Ou, plus exactement, nous avons des opinions extrêmes la même idée que les muséums d'histoire naturelle se font des tigres. Nous les admirons et nous voulons que nos visiteurs les voient dans toute leur férocité et leur intelligence, alors nous les empaillons et les exposons pour que tout un chacun puisse les examiner de près. Nous rédigeons toutes sortes de textes minutieusement formulés pour inciter les gens à les apprécier autant que nous. Mais quelle que soit notre adoration pour les tigres, un tigre vivant en liberté dans le musée serait considéré comme un problème à régler sans délai — William Pietri