Ouvrir le menu principal
En guise de présentation provisoire


Formation (un vilain mot) :

celle d'un historien médiéviste - à l'époque et dans un petit monde où, bien avant que la mode ne déferle, on ne savait pas très bien distinguer l'histoire de l'ethnologie.
J'ai donc fait longtemps dans ma jeunesse de l'ethnologie mérovingienne à la B.N. (qui n'avait pas encore de F.),
sans m'interdire de longues excursions en amont jusque dans l'Orient et en aval jusque dans les terres nordiques.
Je ne suis jamais vraiment revenu de mes terrains.

J'en ai gardé en vrac :

  • la nostalgie de la salle Labrouste, rue de Richelieu (la plus belle salle de lecture du monde)
  • du goût pour les Vies de saints ; une tendresse (très laïque) pour les vieux théologiens
  • une admiration sincère pour beaucoup d'érudits anciens (et pour quelques modernes) ;
  • l'amour humble et gourmand des textes.

Puis, je suis devenu un rat professionnel.

J'ai rongé et grignoté des bibliothèques entières.
J'ai fait de l'expertise de livres anciens, la préparation de catalogues de vente,
des orgies de papiers, d'estampes et d'archives... et bien d'autres choses
Maintenant, l'état de mes artères et la lourdeur de ma tête m'ont signifié qu'il fallait retraiter.

Mes langues ?

  • Un dialecte en perdition pour langue maternelle
  • je parle à peu près le français et l'allemand ; l'anglais (la seule langue que je déteste)
  • je parviens à demander mon chemin en quelques langues voisines des précédentes
  • je déchiffre aussi quelques patois morts, la sueur au front et la langue entre les dents.

De quoi je vais m'occuper ici ?

Pour l'instant, plus de grand chose :
  • encore un peu de moyenâgeries (mais sur WP le secteur est franchement effrayant)
  • de vieilles lunes théologiques et de dieux morts dans leur linceul de pourpre (mais accablés de modernes dévôts qu'ils ne méritaient pas...)
Cela prend presque toujours la forme de corrections discrètes, cosmétiques et ipéiques
Je fréquente quasi-quotidiennement - comme lecteur - de (très) bonnes pages de WP.
on ne peut pas me courrieller pour le moment
mais on peut de nouveau utiliser ma page de discussion.


Et puis je déteste (autant prévenir)

  • les professionnels de la communication, les psys de tout poil, les philosophes logorrhéiques
  • les googleurs frénétiques et les surdoués congénitaux, c'est-à-dire ceux qui savent tout et ceux qui ne veulent rien savoir
  • les ennemis des chats
  • les curés anti-cléricaux, ceux qui rêvent de brûler des livres et n'osent pas
  • les adeptes du new âge et ceux qui croient que la liberté est dans la confusion mentale
  • ceux qui m'insultent en me traitant de baby-boomer - et quelques autres.