Ouvrir le menu principal

Usine Audi Brussels

constructeur automobile
Usine Audi Brussels
Audi A1 1.4 TFSI Ambition S-line – Frontansicht, 21. Juli 2012, Velbert.jpg
Installations
Type d'usine
Superficie
54
Fonctionnement
Opérateur
Effectif
2531 collaborateurs fin 2014
Date d'ouverture
1949 - 1970 D’Ieteren
1970 - 2007 Volkswagen AG
depuis 2007 AUDI AG
Destination actuelle
Usine de production
Production
Produits
Marques
Modèles
Localisation
Situation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Forest]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Forest|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Forest]])|class=noviewer]]
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

L'usine Audi Brussels est une usine automobile du constructeur allemand Audi située à Forest, à Bruxelles en Belgique.

Sommaire

HistoireModifier

L’histoire du site commence en 1948, alors que la société D’Ieteren, qui assemble à l’époque des Studebaker dans son usine de la rue du Mail à Ixelles, décide de construire une nouvelle usine d’assemblage sur le site de Forest pour augmenter sa production. La première pierre est posée le 27 septembre 1948, le complexe fera alors 14.000 m2.

En 1949, plus de 1.000 véhicules sortiront de l’usine de Forest.

L’usine s’agrandit en 1952 pour pouvoir accueillir la production de la Coccinelle, dont le premier exemplaire sort en 1954 de la chaine.

En 1957 le site s’agrandit de nouveau pour atteindre 50.000m2.

Le 13 mai 1960, la 100.000ème Coccinelle sort de l’usine de Forest.

En 1965, l’usine de Forest produit 350 véhicules par jour.

En 1970, l'entreprise est rachetée par Volkswagen, qui lance sa modernisation complète et devient alors « Volkswagen Bruxelles S.A. – Brussel N.V. ».

Le 7 juin 1973, l'usine fête la sortie des chaînes de montage de la 1 000 000e Coccinelle. La même année voit le lancement de la production de la VW Passat.

En 2006, ce site employait environ 4500 personnes à la production d'un peu plus de 200 000 véhicules, essentiellement des Volkswagen Golf et quelques Volkswagen Polo. Le groupe a annoncé le la fin de la production des Golf lors de son remplacement en 2009 et dans un premier temps la suppression d'environ 3000 emplois[1].

Quelques jours plus tard, le groupe évoque la production en compensation de l'Audi A1 (100 000 véhicules prévus) pour limiter l'impact sur l'emploi, à la condition d'un gain de coûts de 20 % (flexibilité, hausse du temps de travail, modération salariale...)[2] et d'un soutien public à l'investissement.

Le samedi , une manifestation organisée par la Fédération européenne des métallurgistes rassemble de 15 à 25 000[3] syndicalistes, citoyens et responsables politiques pour défendre l'emploi sur le site. Le souvenir de la fermeture de Renault Vilvorde en 1997 reste très vif dans les mémoires.

ProductionModifier

  • 1954 – 1975 : VW Coccinelle (1 143 664 unités)
  • 1973 – 1997 : VW Passat (1 257 235 unités)
  • 1980 – 2007 : Golf (3 870 701 unités)
  • 1985 – 1988 : VW Iltis (3918 unités)
  • 1997 – 2001 : Seat Toledo (194 789 unités)
  • 1998 – 2000 : Seat León
  • 2001 – 2005 : VW Lupo (176 506 unités)
  • 2004 – 2009 : Audi A3
  • 2007 – 2010 : Audi A3 Sportback
  • 2006 – 2009 : VW Polo (146 019 unités)
  • 2010 – 2018 : Audi A1 (909 164 unités) [4]
  • 2018 – maintenant : Audi e-tron

Situation actuelleModifier

Le 31 juillet 2018, la dernière Audi A1 sort de l'usine. Le site entre dans une période de transformation, afin de démarrer l'assemblage dès l'automne 2018 de la nouvelle Audi e-tron (SUV électrique).

Notes et référencesModifier