L'Unterseeboot 427 ou U-427 était un U-Boot type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Unterseeboot 427
illustration de Unterseeboot 427
U-Boot type VIIC

Autres noms U-427
Type Sous-marin Type VIIC
Classe Type VIIC (d)
Histoire
A servi dans  Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Danziger Werft, Dantzig
N° de coque : 128
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Carl-Gabriel von Gudenus
Statut Sabordé le lors de l’opération Deadlight
Équipage
Commandant Carl-Gabriel von Gudenus
Équipage 51 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel F46
2 moteurs électrique Siemens-Schuckert
Puissance moteur diesel : 2 100–2 400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 m (maximale)
250–295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
Rayon d'action en surface : 15 700 km (9 800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Pavillon Troisième Reich
Port d'attache Stavanger
Trondheim
Bergen
Narvik
Kilbotn
Localisation
Coordonnées 56° 04′ 01″ nord, 9° 34′ 59″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Unterseeboot 427
Unterseeboot 427

L'U-427 n'a ni coulé ni endommagé de navire au cours des cinq patrouilles (146 jours en mer) qu'il effectua.

Le sous-marin a également participé à une Rudeltaktik.

Conception modifier

Unterseeboot type VII, l'U-427 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m, et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1.23 m, deux moteurs diesel F46 de 6 cylindres produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure), en surface, son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-427 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon anti-aérien de 20 mm Flak. Son équipage comprenait 51 sous mariniers.

Historique modifier

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig (Danziger Werft), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Carl-Gabriel von Gudenus.

Le sous-marin effectue toute la guerre. Si la plupart des U-Boote ont acquis leur notoriété en raison du nombre de navires coulés, la célébrité de l' U-427 provient d'une raison différente.

Parti au combat le , et ce jusqu’à la fin de la guerre, l’U-427 n’a jamais détruit de navire ennemi. Il prend part à la dernière attaque de convoi de la guerre, tirant trois torpilles contre les vaisseaux canadiens, les NCSM Haida et HMCS Iroquois le  ; il les manque tous les deux. L’escorte d’accompagnement le prend alors en chasse. L'U-Boot 427 est connu pour avoir subi sans dommage ultime [réf. nécessaire] 678 explosions de grenades anti-sous-marines, son livre de bord (KTB) en mentionnant 260. Grâce à une bonne chance et sans doute à une égale habileté, l’U-Boot s’échappe et revient le à sa base à Kilbotn. Incapable de plonger, il est escorté par les U-968 et U-481 à Narvik.

Les sous-marins qui se trouvent dans la région de Narvik à la fin de la guerre sont tous déplacés le vers Skjomenfjord sur ordre des Alliés pour éviter des tensions avec les Norvégiens. Le , un convoi allemand de cinq navires (le Grille, le cargo-pétrolier de ravitaillement Kärnten, le navire de réparation Kamerun, les navires d’approvisionnement Huascaran et Stella Polaris) et 15 sous-marins (U-278, U-294, U-295, U-312, U-313, U-318, U-363, U-427, U-481, U-668, U-716, U-968, U-992, U-997 et U-1165) furent interceptés durant leur transfert vers Trondheim. Après y avoir fait relâche, les sous-marins furent conduits par le 9e groupe d'escorte au Loch Eriboll, en Écosse où ils arrivent le . Ils sont ensuite envoyés à Loch Ryan en vue de leur destruction. Dans le cadre de l’opération alliée de destruction massive d'U-Boote, l’U-427 est coulé le (après son remorquage) à 15 h 05 par l’artillerie du HMS Enchanter à la position 56° 04′ N, 9° 35′ O.

Son commandant, Carl-Gabriel von Gudenus est libéré de captivité le [1]

Opérations Wolfpack modifier

L'U-427 pris part à une Rudeltaktik (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle.

  • Faust (21-)

Affectations modifier

Commandement modifier

Notes et références modifier

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

  • Guðmundur Helgason, « The Type VIIC boat U-427 », sur German U-boats of WWII - uboat.net (consulté le )