Unterseeboot 25 (1913)

SM U-25
Unterseeboot 25
Type Sous-marin
Classe U 23
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Constructeur Germaniawerft
Chantier naval Kiel
N° de coque: 179
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Reddition le 23 février 1919
Équipage
Équipage 4 officiers et 31 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 64,7 m
(Coque pressurisée: 52,36 mètres)
Maître-bau 6,32 m
(Coque pressurisée : 4,05 mètres)
Tirant d'eau 3,56 m
Tirant d'air 4,12 m
Déplacement 685 t (surface)
878 t (plongée)
Port en lourd 971 t
Propulsion 2 moteurs Germania 6 cylindres 2 temps diesel en surface
2 moteurs électriques SSW double dynamos en plongée
2 arbres d'hélice
Puissance 1 800 ch (1 320 kW) en surface
1 200 ch (880 kW) en plongée
Vitesse 16,7 nœuds (30,9 km/h) en surface
10,3 nœuds (19,1 km/h) en plongée
Profondeur 50 m
Caractéristiques militaires
Armement 2 tubes lance-torpilles de 45 cm à l'avant et à l'arrière avec 6 torpilles
1 canon de pont de 8,8 cm SK L/30
Rayon d'action 8 790 milles nautique à 8 nœuds (16 280 km à 14,8 km/h) en surface
80 milles nautiques à 5 nœuds (148 km à 9,3 km/h) en plongée
Carrière
Pavillon Reich allemand
Coût 2 808 000 Goldmark

Le sous-marin allemand Unterseeboot 25 (Seiner Majestät Unterseeboot 25 ou SM U-25[Note 1]), de type U 23 a été construit par la Germaniawerft de Kiel, et lancé le pour une mise en service le . Il a servi pendant la Première Guerre mondiale sous pavillon de la Kaiserliche Marine.

Caractéristiques techniquesModifier

Le U-Boot SM U-25 mesurait 64,7 mètres de long, 6,32 m de large et 7,68 m de haut. Il déplaçait 685 tonnes (640 tonnes de long) en surface et 878 tonnes (824 tonnes de long) en immersion. Le système de propulsion du sous-marin était composé d'une paire de moteurs diesel à deux temps de 8 cylindres fabriqués par Germania de 1 800 CV (1 320 kW) pour une utilisation en surface, et de deux moteurs électriques à double dynamos construits par SSW de 1 200 CV (880 kW) pour une utilisation en immersion. Les moteurs électriques étaient alimentés par un banc de deux batteries de 110 cellules. le SM U-25 pouvait naviguer à une vitesse maximale de 16,7 nœuds (30,9 km/h) en surface et de 10,3 nœuds (19,1 km/h) en immersion. La direction était contrôlée par une paire d'hydroplanes à l'avant et une autre paire à l'arrière, et un seul gouvernail[1].

Le SM U-25 était armé de quatre tubes torpilles de 50 centimètres (19,7 pouces), qui étaient fournis avec un total de six torpilles. Une paire de tubes était située à l'avant et l'autre à l'arrière. Il était équipée d'un canon SK L/30 de 8,8 cm (3,5 in) pour une utilisation en surface[2].

Le SM U-25 était manœuvré par 4 officiers et 31 membres d'équipage.

HistoireModifier

Entre juin et , le SM U-25 effectue trois patrouilles de guerre en mer du Nord sous les ordres du Kapitänleutnant Otto Wünschet, d'abord au large des côtes orientales de la Grande-Bretagne, puis dans celles du Sud de la Norvège[3]. Au cours de ces trois missions, il coule 21 navires marchands et en a endommagé un autre.

Le SM U-25 est utilisé pour des tâches d'entraînement pendant le reste du conflit, du au , sous les ordres du Kapitänleutnant Alfred Saalwächter, puis de Emil Heusinger von Waldegg[4].

À la suite de l'armistice du 11 novembre 1918, le SM U-25 est livré à la France le et mis au rebut à Cherbourg en 1921/22 [5].

CommandantsModifier

  • Kapitänleutnant (Kptlt.) Otto Wünschet du au
  • Kapitänleutnant Alfred Saalwächter du au
  • ? Emil Heusinger von Waldegg du au

FlottillesModifier

  • Flottille IV du au ?
  • Flottille d'entrainement du ? au

PatrouillesModifier

Le SM U-25 a effectué 3 patrouilles pendant son service.

PalmarèsModifier

Le SM U-25 a coulé 21 navires marchands pour un total de 14 145 tonneaux et endommagé 1 navire marchand de 163 tonneaux[Note 2].

Date Nom du navire Nationalité Tonnage[Note 2] Fait[6]
Glittertind   Norvège 717 Coulé
Nottingham   Royaume-Uni 165 Coulé
Pentland   Royaume-Uni 204 Coulé
Saturn   Royaume-Uni 183 Coulé
Velocity   Royaume-Uni 186 Coulé
Cardiff   Royaume-Uni 163 Coulé
Castor   Royaume-Uni 182 Coulé
J. Leyman   Royaume-Uni 197 Coulé
Tunisian   Royaume-Uni 211 Coulé
Sunbeam   Royaume-Uni 132 Coulé
Anna   Empire russe 2 000 Coulé
Guido   Royaume-Uni 2 093 Coulé
Nordaas   Norvège 1 111 Coulé
Hainton   Royaume-Uni 156 Coulé
Syrian   Royaume-Uni 176 Coulé
Fleetwood   Royaume-Uni 163 Endommagé
Maj   Suède 920 Coulé
Norman   Norvège 1 060 Coulé
Aura   Norvège 396 Coulé
Albis   Norvège 1 381 Coulé
Mineral   Norvège 649 Coulé
Bras   Norvège 1 863 Coulé

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. "SM" pour "Seiner Majestät" (français : Sa Majesté) et combiné avec le U pour Unterseeboot peut être traduit comme Sous-marin de Sa Majesté.
  2. a et b Le tonnage des navires marchands sont en Tonneaux. Les navires militaires sont désignés par le tonnage de leur déplacement.

RéférencesModifier

  1. Gröner, p. 4
  2. Gröner, p. 5
  3. Asta 2014, p. 62.
  4. .Biographie de Emil Heusinger von Waldegg (en anglais), sur Axis Biographical Research, 21 juillet 2016
  5. Bodo Herzog : Deutsche U-Boote 1906–1966. Erlangen: Karl Müller Verlag, 1993, S. 88.
  6. « Palmarès du U-25 », UBoat.net (consulté le 19 février 2014)

SourceModifier

BibliographieModifier

  • Erich Gröner, Dieter Jung et Martin Maass, U-boats and Mine Warfare Vessels, vol. 2, London, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-593-4)
  • (en) Paul Kemp, U-boats destroyed, German submarine losses in the World Wars, Londres, Arms & Armour Press, , 288 p. (ISBN 1-85409-321-5)

Liens internesModifier

Lien externeModifier