Université publique de Navarre

université espagnole
Université publique de Navarre
Lgotipo UPNA.png
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
21 avril 1987
Statut
Type
Université publique
Nom officiel
Universidad Pública de Navarra
Nafarroako Unibertsitate Publikoa
Régime linguistique
Recteur
Julio Lafuente López
Membre de
Association des universités européennes, Conferencia de Rectores de las Universidades Españolas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
[ttp://www.unavarra.es www.unavarra.es]
Chiffres-clés
Étudiants
8 059
Enseignants
> 800
Budget
Localisation
Pays
Campus
Ville
Localisation sur la carte d’Espagne
voir sur la carte d’Espagne
Red pog.svg

L'université publique de Navarre (UPNA) (Nafarroako Unibertsitate Publikoa (NUP) en basque) a été créée à Pampelune (Navarre, Espagne) en 1987 par le Parlement de Navarre, dans le but d'étendre l'offre de titres existants et dont il réunirait les enseignements universitaires dispensés dans des centres publics qui, jusqu'à ce moment, agissaient sans une coordination suffisante.

Actuellement, l'université publique de Navarre (UPNA) possède trois campus, deux d'entre eux à Pampelune et un dans la commune de Tudela. Le campus de Pampelune se situe dans la zone hospitalière de la ville où on trouve l'Escuela Universitaria d'Estudios Sanitarios (diplôme en infirmerie), et dans le campus d'Arrosadía, au sud de la ville, où on trouve presque la totalité des titres qui sont dispensés à l'université. D'autre part, dans le campus de Tudela on distribue les titres de diplôme en physiothérapie (Hospital Reina Sofia de Tudela) et l'ingénierie technique industrielle mécanique avec intensification en design industriel.

EnseignementModifier

On peut suivre 22 titres officiels et spécialités de premier et second cycle, et plus de 30 programmes de postgraduate, outre 8 titres propres dans deux facultés, deux écoles supérieures et une école universitaire.

Intitulés et spécialités du premier et second cycleModifier

Faculté des sciences économiques et entreprisesModifier

École technique supérieure d'ingénieur agronomeModifier

 
Serres climatisés de l'exploitation de practices
 
Exploitation de practices de l'ETSIA
 
Campus d'Arrosadía

École technique supérieure d'ingénieurs industriels et de télécommunicationsModifier

Faculté des sciences humaines et socialesModifier

École universitaire d'études sanitairesModifier

Études propresModifier

MastersModifier

  • Master en Direction de commerce international
  • Master en Prévention des risques du travail

Experts de second degréModifier

Programme de formation de postgraduat de magistratureModifier

  • Expert Universitaire en "Estomaterapia"

Titres transversesModifier

  • Conception et Innovation
  • Habilités Directives
  • Habilités en Gestion Environnementale
  • Ingénierie Médicale
  • Sécurité et Prévention De travail : Habilités de Gestion

InstallationsModifier

Le campus d'Arrosadía, œuvre de Francisco Javier Sáenz de Oiza, avec 26 hectares urbanisés, se trouve à Pampelune et regroupe la salle de classe, la Bibliothèque, sept bâtiments départementaux, le Rectorat, le bâtiment d'Administration et de Gestion, le bâtiment Ateliers et de Laboratoires, la cafétéria, Réfectoire, et le bâtiment de El Sario. Avec El Sario, on trouve l'exploitation practice et de recherche agricole, les Installations sportives (où elles jouent actuellement Portland San Antonio et le MRA Navarre) et l'Institut d'Agro-biotechnologie.

En outre, dans l'enceinte hospitalière de Pampelune, se trouve le bâtiment des Sciences de la Santé avec le département du même nom et l'École universitaire d'études sanitaires.

Dans ce cours 2008-2009 est entré en fonctionnement le nouveau campus de Tudela.

Notes et référencesModifier

  1. Le mot agropecuare ou agricole, est un adjectif qui est utilisé pour dire "qu'il a une relation avec l'agriculture et le bétail". «agropecuare» est composé étymologiquement de terres cultivables et d'élevage. Terres cultivables provient du latin ager ou agri, à son tour des terres cultivables grecques ("domaine" dans les deux cas), tant que d'élevage qui dérive de latin pecus ("bétail"), qui à son tour commence dans le grec pekus ("bœuf").

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Article connexeModifier