Université de Yangon

université birmane

L'université de Yangon (ou Yangon université, birman : ရန်ကုန် တက္ကသိုလ်, anciennement Rangoun collège, Rangoun université et Université des arts et des sciences de Rangoun) est l'université birmane la plus ancienne et la plus connue. L'université de Yangon a été au centre du mécontentement civil tout au long de son histoire. Les trois grèves nationales contre l'administration britannique (1920, 1936 et 1938) ont commencé à l'université de Rangoon. Les dirigeants du mouvement d'indépendance birman, tels que le général Aung San, U Nu, Ne Win et U Thant, sont parmi les anciens élèves les plus remarquables de l'université. La tradition de protestation des étudiants à l'université s'est poursuivie à l'époque post-coloniale en 1962, 1974, 1988 et 1996.

Université de Yangon
Image dans Infobox.
Le Convocation Hall, un bâtiment emblématique de l'université
Histoire et statut
Fondation
Dissolution
Type
Membre de
Site web
Localisation
Ville
Kamayut Township (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Géolocalisation sur la carte : Birmanie
(Voir situation sur carte : Birmanie)
Point carte.svg

HistoireModifier

 
Le Rangoon College en 1910, avant sa fusion avec le Judson College

Créé en 1878 en tant que collège affilié à l'université de Calcutta[1], le Rangoon College était géré par le Syndicat de l'éducation mis en place par l'administration coloniale britannique. Le collège a été rebaptisé Government College en 1904, et University College en 1920. L'Université de Rangoon a été fondée en 1920, lorsque l'University College (Rangoon College, laïc) et le Judson College (affilié aux Baptistes) ont été fusionnés par la loi sur l'Université de Rangoon. La Mission baptiste américaine a décidé de reconnaître le Judson College (anciennement Baptist College) comme une institution distincte au sein de l'Université de Rangoon. L'Université de Rangoon s'est modelée sur les universités de Cambridge et d'Oxford. Tous les établissements d'enseignement supérieur fondés par la suite par les Britanniques ont été placés sous l'administration de l'Université de Rangoon : Mandalay College à Mandalay en 1925, Teachers Training College et Medical College à Yangon en 1930, et Agriculture College à Mandalay en 1938.

Après la loi sur l'éducation universitaire de 1964, tous les collèges et instituts professionnels de l'université tels que l'Institut de médecine 1, l'Institut de technologie de Rangoon et l'Institut d'économie de Yangon sont devenus des universités indépendantes, laissant à l'Université de Yangon les arts libéraux, les sciences et le droit. Au Myanmar, la responsabilité de l'enseignement supérieur dépend de divers ministères. L'Université de Yangon dépend du ministère de l'éducation.

Après le coup d'État militaire de 1962 sous le général Ne Win, et sous la voie birmane vers le socialisme, l'université de Rangoon a été placée sous le contrôle direct de la Direction de l'enseignement supérieur, une agence du gouvernement central, alors qu'auparavant elle était dirigée par un conseil de professeurs, d'universitaires et de fonctionnaires. Les normes éducatives ont commencé à décliner sensiblement et les organismes internationaux ont cessé de reconnaître les diplômes délivrés ou obtenus à l'université. En outre, la langue d'enseignement est devenue le birman, ce qui constitue une rupture radicale avec l'anglais, qui était la langue d'enseignement de l'université depuis sa fondation. L'université a également été rebaptisée Université des arts et des sciences de Rangoon (en abrégé RASU), après que certains départements et facultés (médecine, économie, éducation, etc.) aient été séparés de l'université en 1964.

En novembre 1974, l'ancien secrétaire général des Nations unies, U Thant, est décédé. Le jour de ses funérailles, le 5 décembre 1974, des étudiants de l'université de Rangoon ont arraché son cercueil exposé au champ de courses de Kyaikkasan et ont érigé un mausolée de fortune sur le terrain de la RASU pour protester contre le gouvernement qui n'a pas honoré leur célèbre compatriote par des funérailles nationales. Les militaires ont pris d'assaut le campus le 11 décembre, tuant certains des étudiants, ont récupéré le cercueil et ont enterré U Thant au pied de la pagode Shwedagon.

L'université fut au centre du soulèvement 8888, 300 étudiants y ayant laissé la vie.

À la suite d'émeutes étudiantes, l'université ne délivra plus de bachelors complets entre 1996 et 2014.


GalerieModifier

Personnalités liéesModifier

RecteursModifier

Professeurs et anciens professeursModifier

AlumniModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Nyein El El Htwe, « Old-school is back - memories of Yangon University », The Myanmar Times,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

SourceModifier

Lien externeModifier