Université Lille-III

université située à Lille (sciences humaines et sociales) de 1970 à 2017
(Redirigé depuis Université de Lille III)

L'université Lille-III ou université Charles-de-Gaulle est une ancienne université française de Lille dans les Hauts-de-France, de 1970 à 2017, principalement implantée sur la commune de Villeneuve-d'Ascq, au sein du campus Pont-de-Bois avec des annexes à Roubaix et Tourcoing.

Université Lille-III
Lille 3.png
Histoire et statut
Fondation
Dissolution
Le 31 décembre 2017 au profit de l'université de Lille
Type
Forme juridique
Régime linguistique
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
23 000 (2016)
Localisation
Campus
Pays

Elle s'est réunifiée avec les universités Lille-I et Lille-II en 2018 pour former une seule grande université de Lille pluridisciplinaire de 70 000 étudiants.

HistoireModifier

Elle s'est également provisoirement appelée université de Lille, sciences humaines et sociales pour amorcer la réunification (mais ce dernier nom n'était pas officiel et n'apparait pas dans les décrets). Spécialisée en sciences humaines et sociales, lettres, langues et arts, elle était issue de l'ancienne faculté de lettres de l’université de Lille, héritière de l'université de Douai créée en 1559.

Les annexes de Roubaix concernaient l'UFR des langues étrangères appliquées ainsi que le département (qui a valeur d'école) « Infocom », ancien IUP, et qui est aujourd'hui pôle d'excellence en sciences de l'information et de la communication.

ChronologieModifier

La faculté de Douai (1559-1789)Modifier

Une université fondée à Douai en 1559 disparaît durant la Révolution française.

La faculté de lettresModifier

La faculté de lettres de Douai ne connaît qu'une brève renaissance sous le Premier Empire entre 1808 et 1815. L'année 1854 est marquée par la résurrection effective d'une faculté de Lettres qui s'implante de nouveau à Douai. Après de vifs débats, la faculté est transférée à Lille en 1887 et intègre des locaux situés à proximité de la rue Gautier de Châtillon (actuelle rue Angellier). Les bâtiments des facultés de droit et de lettres sont inaugurés en mai 1895. L'université de Lille chapeaute l'ensemble des facultés publiques de Lille à partir de 1896.

Campus Lille-III - Pont-de-BoisModifier

En 1969, le ciné-club « Kino » est ouvert sur le futur campus de l'université Lille-III[1]. Le chantier de l’ensemble universitaire est ouvert en 1971. En 1974, devenue université Lille-III, la faculté lilloise de lettres et sciences humaines quitte le cœur de la ville pour la banlieue. En effet, elle part s'installer dans la ville nouvelle de Villeneuve-d'Ascq, quartier Pont-de-Bois, et intègre des locaux imaginés par les architectes Pierre Vago et André Lys.

Entre 1994 et 1996, l'université accroît ses capacités d'accueil des étudiants. Elle bénéficie notamment d'une extension de ses locaux et elle entre en possession d'un bâtiment du site du Pont-de-Bois jusqu'à présent occupé par la faculté de droit (université Lille-II). En 2006, l'université Lille-III participe au mouvement contre le contrat première embauche, et accueille la Coordination nationale du mouvement les 1er et .

Doyens de la faculté des lettres et présidents de l'université Lille-IIIModifier

Composantes en 2017Modifier

Entre la rentrée 2012 et la dissolution de l'université en 2018, les UFR Angellier, Études germaniques et scandinaves et Études Romanes Slaves et Orientales sont regroupées dans la nouvelle UFR LLCE (Langues, Littératures et Civilisations Étrangères)[2]. De même, les UFR Arts, Langues et Cultures antiques, Lettres modernes, Philosophie et Science du Langage sont regroupées dans la nouvelle UFR Humanités[2]. Et enfin, les UFR Sciences de l'Éducation, Infocom, Sciences de l'Information et de la Communication, Culture et Sociologie et Développement Social se sont regroupées pour former l'UFR DECCID (Développement Social, Éducation, Culture, Communication, Information Documentation)[2].

Et aussi :

  • Un service commun de Formation Continue (FCEP)
  • Un institut de formation de Musiciens Intervenants
  • Un Institut Universitaire de Technologie (IUTB)
  • Une préparation aux IEP.

Anciennes unités de rechercheModifier

Service commun de la documentationModifier

Le Service commun de documentation de Lille-III s'organisait en un réseau impliquant, outre la Bibliothèque universitaire centrale, les bibliothèques d'UFR et de recherche de l'université. Ces bibliothèques de proximité offraient aux étudiants et aux enseignants-chercheurs des espaces de travail où ils pouvaient se procurer les ouvrages et documents propres à leurs domaines d'études.

Personnalités liées à l'universitéModifier

EnseignantsModifier

ÉtudiantsModifier

Vie étudianteModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution démographique de la population étudiante inscrite à la faculté des lettres de Lille puis à l'université Lille-III comprend plusieurs phases, qui ne sont pas corrélées avec les paliers d'accroissement de la population de Lille.

Évolution démographique de la population étudiante inscrite en lettres à Lille
1887 1895 1906 1913 1914 1915 1918 1920 1939
138[3]305[4]162[5]341[3]22[3]55[3]26[3]239[3]547[3]
1940 1943 1945 1967 2000 2001 2002 2003 2004
613[3]1 021[3]1 333[3]7 859[3]21 055[6]20 839[7]21 094[8]21 669[9]21 632[10]
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 - -
20 532[11]19 795[12]18 318[13]17 532[14]18 357[15]18 141[16]18 814[17]--

Vie associativeModifier

En novembre 2011, l'université Lille-III comptait 51 associations étudiantes :

  • 26 associations de filières :
  • 8 associations liées à une formation ;
  • 17 associations trans ou supra UFR.
  • le forum des associations de novembre ;
  • le cross universitaire (organisé en partenariat avec la ville de Villeneuve-d'Ascq et le Service Commun d'Action Sociale de l'université) ;
  • le printemps des étudiants (jeux, concours, concerts et expositions).

AumônerieModifier

L'aumônerie était commune aux universités Lille-I et Lille-III et se situait au 91 rue Yves-Decugis, à Villeneuve-d'Ascq. Elle avait pour « saint patron » le bienheureux Pier Giorgio Frassati[18].

Parc des facultésModifier

Le parc des facultés, au milieu du campus abritait notamment La Tour de Rêves, une sculpture métallique de Berto Lardera (1911-1999).

Notes et référencesModifier

  1. Face au multiplexe, le ciné de quartier complexe, C.L., La Voix du Nord, 31 octobre 2009.
  2. a b et c http://www.univ-lille3.fr/fr/actualites/?actu=7073
  3. a b c d e f g h i j et k IRHIS, « Chronologie de l'université Lille 3 », sur irhis.recherche.univ-lille3.fr
  4. Louis Trénard, De Douai à Lille, une université et son histoire, Villeneuve-d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion,, , 145 p. (ISBN 2-85939-098-7 et 9782859390983, lire en ligne), p. 92
  5. Louis Trénard, De Douai à Lille, une université et son histoire, Villeneuve-d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion,, , 145 p. (ISBN 2-85939-098-7 et 9782859390983, lire en ligne), p. 101
  6. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  11. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  12. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  13. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  14. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  15. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  16. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011
  17. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2012, Imprimerie moderne de l’Est, p. 177, (ISBN 978-2-11-099368-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 30 août 2012
  18. Site officiel de l'aumônerie

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jean-François Condette (préf. Bernard Ménager), Une faculté dans l'histoire : la faculté des lettres de Lille de 1887 à 1945, Villeneuve-d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, , 430 p. (ISBN 2-85939-592-X)
  • Jean-François Condette, Les lettrés de la République. Les enseignants de la Faculté des lettres de Douai puis Lille sous la Troisième République (1870-1940). Dictionnaire biographique., Villeneuve d’Ascq, Université Charles-de-Gaulle Lille 3 - CEGES - IRHiS, compte rendu
  • Louis Trénard, De Douai à Lille, une université et son histoire, Villeneuve-d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion,, , 145 p. (ISBN 2-85939-098-7)

Articles connexesModifier