Ouvrir le menu principal

Drapeau.


L'United States Border Patrol (USBP, en français « Patrouille frontalière des États-Unis ») est une agence fédérale de police (law enforcement agency) dont la mission est de détecter et empêcher l'immigration illégale, l'entrée de terroristes ou de leurs armes sur le territoire américain et d'empêcher la traite humaine ou la contrebande[1].

Créée en 1928 avec 450 agents pour la protection des 3 200 km de la frontière avec le Mexique, la Border Patrol est devenue depuis 2003, le bras armé et en uniforme de l'U.S. Customs and Border Protection (CBP), une composante du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis créé cette année-là[2].

Elle compte aujourd'hui 19 887 agents[3], répartis le long des frontières canadienne et mexicaine mais contrôlant aussi les eaux territoriales de Floride et de Porto Rico, ce qui en fait l'une des plus importantes agences de police des États-Unis[4]. Pour l'année 2017, le Congrès américain lui a accordé un budget de 3,8 milliards de dollars[5]. Son actuelle chef est Carla Provost (en)[6].

Son syndicat majoritaire, le National border Patrol Council, est le seul syndicat de travailleurs des États-Unis à avoir appelé à voter Donald Trump pour l'élection présidentielle de 2016[7].

PolémiquesModifier

La Border Patrol est critiquée pour ses méthodes jugées cruelles. Les condamnations pour homicide demeurent néanmoins très rares, suscitant la colère de certaines associations de défense des droits de l'homme[7]. En 2016, un rapport des autorités américaines souligne le risque de « corruption endémique » présent au sein de la force. Celle-ci est largement infiltrée par les cartels de drogue et des dizaines d'agents ont été retournés[7].

RéférencesModifier

  1. « Border Patrol Overview: Mission » [archive du ], U.S. Customs and Border Protection,
  2. « Along U.S. Borders » [archive du ], Department of Homeland Security,
  3. « United States Border Patrol Agent Nationwide Staffing by Fiscal Year », sur U.S. Customs and Border Protection, U.S. Department of Homeland Security (consulté le 24 juin 2018)
  4. « On a Typical Day in Fiscal Year 2011 » [archive du ], U.S. Customs and Border Protection (consulté le 21 septembre 2016)
  5. « United States Enacted Border Patrol Program Budget by Fiscal Year », sur U.S. Customs and Border Protection, U.S. Department of Homeland Security (consulté le 24 juin 2018)
  6. « Border Patrol Names Carla Provost Acting Chief », U.S. News & World Report, (consulté le 28 juin 2017)
  7. a b et c Maxime Robin, « En Arizona, le mur de Donald Trump existe déjà », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2018)

Articles connexesModifier