Union sportive Marmande rugby

club de rugby à XV en France

L'Union sportive marmandaise rugby (US Marmande, ou USM) est un club français de rugby à XV basé à Marmande, en Lot-et-Garonne.

Union sportive marmandaise rugby
Logo du Union sportive marmandaise rugby
Généralités
Nom complet Union sportive marmandaise rugby
Surnoms Les Bleu et Blanc
Noms précédents Union sportive marmandaise (USM, 1911-2007)
Union rugby Marmande-Casteljaloux (URMC, 2007-2011)
Fondation 1911
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade Georges Dartiailh
Siège 2 Rue Portogruaro
47200 Marmande
Championnat actuel Nationale 2 (2023-2024)
Président Gilles Bertrandias, Daniel Prevot, François Ricard
Entraîneur Jérémy Dumont, Baptiste François et Rémy Monpouillan
Site web www.usmarmande-rugby.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat D1 - Groupe B (1)

Maillots

Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Nationale 2 2023-2024
0

Dernière mise à jour : 18 juillet 2022.

Il évolue actuellement en Nationale 2.

Histoire modifier

Débuts du club modifier

 
L'US Marmande en 1935, présidée par Pierre Miller et emmenée par Albert Ferrasse (debout, deuxième en partant de la gauche)

Le club est fondé en 1911 sous le nom d'Union sportive marmandaise.

Montée en première division modifier

Le club dispute le championnat de France de première division pendant 6 saisons consécutives entre 1948 et 1953.

Descendu en Fédérale[Note 2], il en est finaliste lors de la saison 1959-1960, finale perdue 16 à 3 contre l'US Bergerac. Il retrouve la première division à plusieurs reprises de 1961 à 1964, en 1973 puis de 1975 à 1976.

Champion de France du groupe B 1985 modifier

C'est lors de la saison 1984-1985 que le club, renforcé par l'ailier agenais Éric Saphy remporte son premier titre en battant le SA Hagetmau en finale du championnat de France du groupe B à Condom.

Entre le groupe A et le groupe B entre 1986 à 1995 modifier

La saison suivante, le club est relégué avec un bilan de 4 victoires, un nul et 13 défaites. Marmande retourne en groupe B en 1987 puis profite d’un changement de formule du championnat pour retrouver l’élite en 1988 via une poule de brassage où il réussit à devancer le club de Nîmes, qui jouait depuis 6 ans en groupe A. Le club est la même année finaliste du challenge de l'Espérance[1]. Marmande joue ensuite en groupe B entre 1989 et 1996. Pour son retour en groupe B en 1989, Marmande termine quatrième d'une poule difficile avec le SC Tulle, l'USA Limoges, le RO Castelnaudary, l'US Ussel, le Stade ruthénois, l'Avenir valencien et le SA Condom mais échoue ensuite dès les premiers tours des phases finales.

La saison 1990 est plus difficile pour le club qui reste en groupe B puis ne termine que sixième de sa poule de huit. En 1991, l'USM termine en tête de sa poule mais ne parvient pas à remonter en groupe A, conséquence d'une défaite en quart de finale.

La saison 1992 voit arriver le futur demi de mêlée international Stéphane Castaignède qui ne tarde pas à devenir le leader de cette équipe. Troisième de son groupe, Marmande manque de peu d'accéder aux barrages d'accès au groupe A. Premier de sa poule en 1993, Marmande manque encore de peu la remontée en groupe A après avoir échoué en huitième de finale. L’entraîneur Michel Couturas champion avec le SU Agen en 1988 quitte alors le club pour rejoindre le CS Bourgoin-Jallieu[2].

Remontée en groupe A2 modifier

Avec l'arrivée du professionnalisme en 1995, Marmande rejoint le groupe A2 après une victoire en match de barrage contre Graulhet. En fin de saison, Sébastien Bonetti part pour le Biarritz olympique.

Le club qui garde son statut amateur jusqu'en 2000 continue ensuite de perdre ses meilleurs éléments comme le demi de mêlée Stéphane Castaignède. Resté en Pro D2 devenu professionnel, il quitte alors son statut amateur. Marmande reste en Pro D2 jusqu'en 2002-2003 puis le club redescend en Fédérale 1.

Fusion avec l'Union sportive casteljalousaine, création de l'URMC modifier

Le , le club fusionne avec l'Union sportive casteljalousaine et prend le nom de Union rugby Marmande Casteljaloux. Jean-François Fonteneau, alors président de l’US Casteljaloux, est président du nouveau club ainsi créé. Cette fusion a pour objectif de former une entité capable de jouer les premiers rôles en Fédérale 1, voire de viser la Pro D2. Les équipes de jeunes fusionnent également. Sous la houlette de Nicolas Escouteloup, l'Entente parvient effectivement à jouer les trouble-fêtes parmi la compétition de Fédérale 1 en se hissant à deux reprises au niveau des phases finales du trophée Jean Prat ; lors de la saison 2007-2008, et après avoir devancé Tyrosse et Périgueux lors de la phase régulière, l'URMC voit son parcours s'arrêter en huitièmes de finale après une défaite face à Aix-en-Provence (0-6). L'année suivante, c'est Lannemezan, futur vainqueur du trophée et promu en Pro D2, qui barre la route de la montée aux hommes du président Fonteneau, au terme d'une double confrontation bien maîtrisée (15-17, 23-7). Alors le dernier fait de gloire de l'URMC qui, pour la saison 2009-2010, ne parviendra pas à accéder aux phases finales du Jean Prat.

Fin de l'entente, retour de l'Union sportive marmandaise modifier

En 2010, l'entente entre Marmande et Casteljaloux se termine : Marmande reste en Fédérale 1 tandis que l'US Casteljaloux reprend son indépendance et repart en séries régionales (Promotion Honneur) du comité Périgord Agenais pour la saison 2010-2011[3]. Un « divorce » qui, pourtant, n'empêchera pas l'Union sportive marmandaise de goûter de nouveau aux joies des phases finales, qui plus est face à un adversaire prestigieux, l'AS Béziers emmenée par son ouvreur international néo-zélandais, Andrew Mehrtens (double revers 22-25 et 13-19).

Les saisons suivantes sont plus compliquées : l'US Marmande est reléguée en Fédérale 2 au terme de la saison 2012-2013. Une division dans laquelle elle recroisera la route... de l'US Casteljaloux, montée entre-temps de plusieurs divisions. Le , dans un stade de Lirac comble, les deux anciens comparses de l'URMC se rencontrent pour la première fois depuis la dé-fusion (victoire sur le fil de Casteljaloux 15-12). Au retour, l'US Marmande prendra le meilleur sur son voisin (succès 16-11).

Au terme de la saison 2017-2018, Marmande est promu en Fédérale 1. Marmande termine 8e de sa poule en avril 2019.

Les saisons 2019-2020 et 2020-2021 sont interrompues en raison de la situation sanitaire.

En 2022, le club est promu dans le nouveau championnat de Nationale 2.

Identité visuelle modifier

Couleurs et maillots modifier

Les couleurs historiques du club sont le bleu roi et le blanc[4]. Depuis 2020, le maillot est complété par la couleur bleu marine qui contraste avec le bleu roi.

modifier

En 2021, un nouveau logo est adopté, incluant un plant de tomates, une espèce végétale emblématique de la région marmandaise[4].

Palmarès modifier

Les finales du club modifier

Championnat de France groupe B
Date Vainqueur Finaliste Score Lieu Spectateurs
US Marmande SA Hagetmau 15 - 11[5] Stade Jean Trillo, Condom 7 826

Personnalités du club modifier

Effectif actuel (2021-2022) modifier

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections Dernier club Arrivée au club
(année)[Note 3]
Mehdi Ahaouche Pilier (28 ans)   Maroc AS Fleurance 2019
Jérémy Barès Pilier (36 ans)   France ? ?
Mathieu Barres Pilier (41 ans)   France RC Strasbourg ?
Mathis Dumain Pilier (34 ans)   France US Dax 2021
Julien Moretto Pilier (31 ans)   France Stade langonnais 2019
Fabien Vial Pilier (28 ans)   France Stado Tarbes PR 2021
Axel Benjamin Talonneur (26 ans)   France CS Vienne 2021
Vicente del Hoyo Talonneur (28 ans)   Espagne     El Salvador Rugby 2021
Robin Pomies Talonneur (22 ans)   France SU Agen (espoirs) 2021
Florent Biason 2e ligne ?   France ? 2021
Thomas Germain 2e ligne (37 ans)   France ? 2012
Pierre Marmié 2e ligne (30 ans)   France Stade langonnais 2021
Guillaume Mortier 2e ligne (26 ans)   Belgique   FC Oloron 2021
Cédric Thouchkaieff 2e ligne (28 ans)   France SO Chambéry 2021
Benoît Broudiscou 3e ligne (33 ans)   France ? 2018
Nils Carreno 3e ligne (26 ans)   France ? 2020
Luigi Dias 3e ligne (26 ans)   Portugal   US Dax 2021
Mehdy Djebablah 3e ligne (30 ans)   France RC Bon-Encontre-Boé 2020
Yohann Ren 3e ligne (28 ans)   France RC Strasbourg 2018
Hendri Storm 3e ligne (29 ans)   Afrique du Sud   Border Bulldogs 2018
William Vaccaril 3e ligne (29 ans)   France Stade aurillacois 2018
Hugo Vengeon 3e ligne (24 ans)   France RC Bon-Encontre-Boé 2021
Rémy Chateauraynaud Mêlée (26 ans)   France Aviron bayonnais 2019
Maëlann Perret-Tourlonias Mêlée (26 ans)   France SA Trélissac 2021
Justin Simonnet Mêlée ?   France ? 2021
Fouad Boulaghrifa Ouverture (22 ans)   France CA Brive (espoirs) 2021
Enzo Kralfa Ouverture (28 ans)   Algérie   SA Trélissac 2020
Dylan Pierre Ouverture (26 ans)   France Oyonnax rugby (espoirs) 2019
Hugo Buzonie Centre (24 ans)   France SU Agen (espoirs) 2020
Jovelian de Koker Centre (32 ans)   Afrique du Sud   Boland Cavaliers 2018
Cameron Gregory-Ring Centre (28 ans)   Angleterre RC Châteaurenard 2021
Thibault Laborde Centre ?   France ? 2021
Andre Potgieter Centre (27 ans)   Afrique du Sud AS Fleurance 2019
Andrea Rabago Centre (28 ans)   Espagne   Stade dijonnais 2021
Mathieu Simple Centre (24 ans)   France Avenir valencien 2019
Gauthier Barès Ailier (29 ans)   Luxembourg   CM Floirac 2021
Baptiste Chamagne Ailier (31 ans)   France Stade Rodez Aveyron 2019
Killian Laborde Ailier ?   France ? 2021
Lucas Laporte Ailier (24 ans)   France SU Agen (espoirs) 2019
Raphaël Rioualen Arrière (27 ans)   France SU Agen (espoirs) 2019

Joueurs emblématiques modifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur de l'US Marmande.

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. C'est le nom de la deuxième division à l'époque.
  3. Pour les joueurs formés au club, année de leur première apparition en équipe professionnelle.

Références modifier

  1. « CHALLENGE DE L'ESPÉRANCE 1987-1988 »
  2. « Michel Couturas, l'«alchimiste venu du sud-ouest» », sur humanite.fr, L'Humanité, (consulté le ).
  3. Alain Goujon, « Marmande-Casteljaloux : ce sera chacun chez soi », Sud Ouest, (consulté le ).
  4. a et b « Marmande : l’USM met son logo à la sauce tomate », Sud Ouest, (consulté le ).
  5. « GROUPE B 1984-1985 », sur finalesrugby.fr.
  6. « "Guitou", un grand serviteur de l'USM », sur actu.fr

Lien externe modifier