Ouvrir le menu principal

Union pour la démocratie
Présentation
Président Oscar Temaru
Fondation 2004
Siège Papeete
Positionnement Gauche[1] à centre[1]
Idéologie Indépendantisme[1]
Autonomisme[1]
Social-démocratie
Couleurs Bleu
Site web www.go-upld.org
Présidents de groupe
Assemblée nationale André Chassaigne (GDR)
Assemblée de la Polynésie française Antony Géros (UPLD)
Représentation
Députés
1 / 577
Élus polynésiens
9 / 57

L’Union pour la démocratie (UPLD) est une coalition de partis politiques de Polynésie française, formée en 2004. Elle regroupait à l'origine les formations indépendantistes et autonomistes, adversaires du Tahoeraa huiraatira du centre et de gauche, dont la composante principale est le Tavini huiraatira, parti d'Oscar Temaru. À partir de 2007, l'UPLD est une coalition entièrement de gauche et indépendantiste (il faut attendre 2013 pour voir le retour d'une composante autonomiste, l'Ai'a Api).

HistoriqueModifier

Lors de la création, elle regroupait les partis suivants :

Les deux derniers sont désormais proches du Mouvement démocrate qui soutient leurs candidats aux législatives.

Le Fetia Api s'est désolidarisé de l'UPLD ainsi que No oe e te nunaa et le Ai'a api à la suite des déclarations sur la revendication à l'indépendance de la Polynésie Française faites par le leader du Tavini Oscar Temaru. Le Ai'a Api est ensuite revenu dans l'UPLD en .

L'UPLD est représentée par 20 élus à l'Assemblée de la Polynésie française, qui en compte en tout 57 (2007). Ces 20 élus rejoignent le groupe de l'Union pour le développement, la stabilité et la paix en février 2008, formé avec leur ancien adversaire le Tahoeraa huiraatira. Cette alliance s'achève par le retour de ce dernier dans l'opposition à Oscar Temaru en , et le groupe UPLD est reformé en .

L'UPLD est représentée à Paris par Richard Tuheiava, élu sénateur le aux côtés de Gaston Flosse. L'UPLD subit un revers en perdant l'élection des représentants à l'Assemblée de la Polynésie française de 2013 en obtenant 40 441 voix, soit 29,26 % des voix et 11 sièges sur 57 le 5 mai, au second tour.

Depuis 2013, l'UPLD est composée des partis suivants :

Résultats électorauxModifier

Élections territorialesModifier

Année 1er tour 2d tour Sièges
Voix % Rang Voix % Rang
2004
28 / 57
2008
20 / 57
2013 30 781 24,09 2e 40 441 29,26 2e
11 / 57

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Laurent de Boissieu, « Union pour la Démocratie (UPLD) », sur france-politique.fr, .

Voir aussiModifier