Union nationale des associations familiales

association loi de 1901

L'Union nationale des associations familiales (Unaf), est une association française représentant les intérêts des familles françaises dans le cadre de l’élaboration de la politique familiale.

Union nationale des associations familiales
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Organisation
Présidente du conseil d'administration
Marie-Andrée Blanc
Site web
Identifiants
data.gouv.fr

Reconnue d’intérêt général, elle est le porte-parole officiel des familles auprès des pouvoirs publics. Elle regroupe 70 mouvements familiaux et 6 500 associations familiales.

Elle anime le réseau des Unions départementales des associations familiales (Udaf) et des Unions régionales des associations familiales (Uraf) qui mènent dans chaque département et chaque région des missions de représentation et de services aux familles.

Historique

modifier

Création

modifier

L'Union nationale des associations familiales a été instituée par l'ordonnance du [1] qui fixe les objectifs: « Enrayer le fléau de la dénatalité » et apporter au gouvernement le « soutien sans réserve de l’opinion publique familiale »[2].

L'Unaf se voit confier la représentation des familles auprès des pouvoirs publics. Elle est chargée de promouvoir, de défendre et de représenter les intérêts de toutes les familles vivant sur le territoire français quelles que soient leurs croyances ou leur appartenance politique.

L'article L. 211-5 du Code de l'action sociale et des familles dispose que :

« L'union nationale est composée par les unions départementales des associations familiales, constituées conformément à l'article L. 211-4 et qui lui apportent leur adhésion, et les fédérations, confédérations, associations familiales nationales regroupant au niveau national les associations et sections adhérentes aux unions départementales. »

— Article L211-5 du Code de l'action sociale et des familles.[3]

Prises de position

modifier

Loi Neuwirth

modifier

En 1966, au moment de la loi Neuwirth qui légalise la contraception, l'Unaf exprime son "inquiétude" sur le "libre usage" de la pilule et réclame une interdiction de sa publicité[4].

Loi Veil

modifier

En 1975, l'Unaf s'oppose à la légalisation de l'IVG[5].

En 1999, l'Unaf s'oppose à la loi sur le PACS[6].

Mariage pour tous

modifier

Promesse du candidat François Hollande au moment de son élection en 2012, le mariage pour tous est vivement critiqué par l'Unaf[7]. Lors de son intervention à l'assemblée générale de l'Unaf de 2012, la ministre de la famille Dominique Bertinotti est ainsi huée lorsqu'elle évoque cette mesure[8],[9].

Fonctionnement

modifier

Critères d’appartenance à l'Unaf

modifier

L'Unaf est l'union des associations reconnues comme association familiale au titre de la loi, c'est-à-dire des associations

« qui ont pour but essentiel la défense de l'ensemble des intérêts matériels et moraux, soit de toutes les familles, soit de certaines catégories d'entre elles et qui regroupent :

  • des familles constituées par le mariage ou le pacte civil de solidarité et la filiation ;
  • des couples mariés ou liés par un pacte civil de solidarité sans enfant ;
  • toutes personnes physiques soit ayant charge légale d'enfants par filiation ou adoption, soit exerçant l'autorité parentale ou la tutelle sur un ou plusieurs enfants dont elles ont la charge effective et permanente. »

— Article L211-1 du Code de l'action sociale et des familles.[10]

Regroupement des associations membres

modifier

L'Unaf anime le réseau des Unions régionales des associations familiales (Uraf) à l'échelle des régions et des Unions départementales des associations familiales (Udaf) à l'échelle des départements et les appuie dans leurs missions institutionnelles et de services aux familles.

L'Unaf regroupe des associations familiales qui sont réparties en mouvements familiaux nationaux dont une loi de 1975 a amélioré la représentation au sein de l'Unaf. Les membres de l'Unaf sont répartis entre membres actifs et membres associés[11] :

  • les membres actifs regroupent :
  • les quarante-trois membres associés qui représentent plusieurs secteurs de la vie quotidienne des familles :
    • Action sociale pour l'enfance et la famille : Conseil des Associations d’immigrés en France, Couples et Familles, Défenses Familles et Individus (UNADFI), France Alzheimer, La médiation familiale, L’Égalité parentale, Le Moulin Vert, Population et Avenir, SOS France, SOS Papa, Villages d’Enfants…
    • Aide à la famille : Associations d’Aides Familiales populaires, Union des gardes temporaires d’enfants, Vivre son deuil…
    • Jeunesse : Fédération française des Maisons des Jeunes et de la Culture
    • Vacances - Loisirs : CAP France, Centre de Vacances et de loisirs, Centres de Vacances familiaux, Centres sociaux, Foyers des jeunes travailleurs, Loisirs Vacances et Tourisme, Maisons Familiales de Vacances…

Financement

modifier

Le fonctionnement de l'Unaf, des Udaf et des associations familiales, est financé par le « fonds spécial » institué par la loi no 51- 602 du . Depuis 2005, ce fonds est alimenté par des versements effectués par la Cnaf pour un montant de 1 % de la masse des prestations familiales. Ce financement est de l'ordre de 29 M€ par an en moyenne depuis 2017 et la Cout des comptes relève en 2022, que ce montant n'a « progressé que de 2,8 % entre 2017 et 2022 »[13].

Ce « fonds spécial » comprend une première partie dite « part 1 » destinée à financer le fonctionnement et les missions générales de l'Unaf et des Udaf[14] et une seconde partie dite « part 2 » entièrement consacrée au financement d’actions définies par voie conventionnelle avec le gouvernement[15],[16].

Gouvernance

modifier

Du point de vue juridique, l'Unaf est une association loi de 1901. Depuis 1945, sept présidents se sont succédé :

Période Nom Issu du Mouvement Origine
1945 - 1948 Dr Maurice Monsaingeon Ligue des familles nombreuses
1948 - 1961 Lucien Guibourgé Familles de France
1961 - 1976 Paul Noddings Familles de France
1976 - 1996 Roger Burnel Familles de France
- Hubert Brin Confédération syndicale des familles
[Note 1] - [Note 2],[17]. François Fondard Confédération syndicale des familles Ancien secrétaire général de l'Unaf
depuis le [17] Marie Andrée Blanc Familles rurales Présidente de l'Udaf de la Haute-Loire

Pour approfondir

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Le 18 juin 2006, ont eu lieu les élections au conseil d'administration et à la présidence : au premier tour, ont obtenu : Jean-Marie Bonnemayre (CNAFAL) 6 voix, F. Fondard (CSF) 12 voix, H. Joyeux (FF) 9 voix, M-C. Petit (FR) 11 voix ; au second tour : F. Fondard (CSF) 20 voix, M.-C. Petit (FR) 18 voix. François Fondard est ensuite réélu le , le , en et en
  2. François Fondard avait prévenu qu'il démissionnerait à l'issue de la célébration des 70 ans de l'UNAF.

Références

modifier
  1. René Théry, Droit social, 1954, p. 362-512.
  2. Anne-Claude Ambroise-Rendu, Histoire de la pédophilie, Fayard, , 352 p. (ISBN 978-2-213-67232-8), p. 210.
  3. Article L211-5 du Code de l'action sociale et des familles., sur Légifrance
  4. Raymond Debord, « L’UNAF face à la diversification des modèles familiaux », Enfances Familles Générations. Revue interdisciplinaire sur la famille contemporaine, no 35,‎ (ISSN 1708-6310, lire en ligne, consulté le )
  5. Raymond Debord, « L’UNAF face aux mutations de la famille », thèse,‎ , p. 61 (lire en ligne)
  6. « PACS : JACQUES CHIRAC PASSE À L'OFFENSIVE », sur Les Echos, (consulté le )
  7. Le Point magazine, « Les associations familiales majoritairement opposées au mariage homo », sur Le Point, (consulté le )
  8. « La ministre à la Famille huée devant l'UNAF quand elle parle d'adoption et de mariage gay », sur lelab.europe1.fr (consulté le )
  9. La rédaction, « Adoption et mariage gay: la ministre de la Famille huée à Toulon », sur Var-Matin, (consulté le )
  10. Article L211-1 du Code de l'action sociale et des familles., sur Légifrance
  11. Données Unaf sur le site web.
  12. « Typologie des mouvements familiaux », Rapport de la Cour des comptes - UNAF exercices 2017 à 2021, p. 24, [lire en ligne].
  13. « Typologie des mouvements familiaux », Rapport de la Cour des comptes - UNAF exercices 2017 à 2021, p. 16, [lire en ligne].
  14. Article L. 211-3 du Code de l'action sociale et des familles.
  15. Article L. 211-10 du Code de l'action sociale et des familles.
  16. « Typologie des mouvements familiaux », Rapport de la Cour des comptes - UNAF exercices 2017 à 2021, p. 15, [lire en ligne].
  17. a et b Denis Peiron, « Marie-Andrée Blanc, nouvelle présidente de l’Unaf », sur le site du quotidien La Croix, (consulté le ).