Union athlétique gaillacoise

club de rugby à XV en France
Union athlétique gaillacoise
Logo du Union athlétique gaillacoise

Généralités
Fondation 1901
Couleurs rouge et noir
Stade Stade Laborie-Bernard Laporte
(4 792 places)
Siège Avenue Flandres Dunkerque
81600 Gaillac
Championnat actuel Fédérale 2
Président Viatgé Laurent
Entraîneur Jérôme Arru
Philippe Garrigues
Site web www.uag-rugby.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Challenge de l'Espérance (2)
Trophée Jean-Prat (1)

Maillots

Kit left arm rennes9495.png
Kit body collarblack.png
Kit right arm rennes9495.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm rennes9495.png
Kit body collarblack.png
Kit right arm rennes9495.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Dernière mise à jour : 10 décembre 2010.

L'Union athlétique gaillacoise (UA Gaillac) est un club de rugby à XV français, basé à Gaillac évoluant en Fédérale 2.

HistoireModifier

Fondation du clubModifier

Le club est fondé en 1901 sous le nom de Stade gaillacois. Chronologiquement, il est le troisième club du département du Tarn. Ce sont les élèves du collège de la ville qui défendent ses couleurs au début. En 1905, premier changement de nom : Stade Athlétique gaillacois. Le club emménage à Laborie, dans ce qui est toujours son stade, en .

Le SAG remporte son premier titre (celui de 4e série des Pyrénées) en 1927. Il accède à la deuxième série cette année-là, en remporte le titre en 1929 et monte en 1e série.

La politique sportive du gouvernement de Vichy obligeant les villes de moins de 50 000 habitants à n’avoir qu’un seul club, le SAG est contraint de fusionner avec les autres sociétés sportives de la ville : l’US Gaillac est ainsi fondée en .

Après la guerre, le club devient l’Union Athlétique des Cheminots de Gaillac pendant deux années (1948-1950) avant de reprendre son ancienne dénomination et de réintégrer l’UAG omnisports.

Ascension dans les années 1960 et 1970Modifier

Après quelques titres régionaux, le club accède à la troisième Division (dite Excellence) en 1959. Il en atteint la finale en 1961 (défaite contre Figeac 3-10) et monte en deuxième Division (la Fédérale).

Demi-finaliste du championnat de France de deuxième division en 1965, Gaillac n'est toutefois pas autorisé à monter en première division. En effet, les dernières places pour le championnat de France 1966 sont attribués à la discrétion du comité de direction de la FFR entre les demi-finaliste du championnat de France de deuxième division et les derniers de leur poule de première division[1].

Double vainqueur du challenge de l’EssorModifier

Gaillac remporte 2 fois consécutivement le challenge de l’Essor en 1966 où il dispose de Bagnères en finale et en 1967 où il dispose de Bergerac en finale tandis qu'en championnat, il atteint les huitièmes de finale en 1966.

Vice-champion de France de deuxième division 1968Modifier

Le club obtient enfin l’accession en 1968, malgré une défaite en finale contre Saint-Jean-de-Luz.

6 clubs du Tarn participent ainsi au championnat de France de première division 1969 de première division : Graulhet, Castres, Albi, Mazamet, Carmaux et Gaillac.

Gaillac dans l’élite du rugby français (1969-1974)Modifier

Il redescendra en groupe B lorsque l’élite est réduite à 32 club en 1974 puis remontera l’année suivante alors que l’élite est de nouveau élargie à 64 clubs.

Gaillac en première division groupe B (1976-1980)Modifier

À partir de la saison 1976, la première division est séparé en un groupe A et un groupe B de 40 clubs chacun. Gaillac fréquente le groupe B puis fini par descendre en deuxième division en 1978 puis remonte la saison suivante pour un an en groupe B en 1980.

Descente en deuxième division mais succès dans les catégories de jeunesModifier

Pendant cette période de disette ce sont les jeunes qui maintiennent les couleurs du club au sommet, avec des titres de champions des Pyrénées chez les cadets et les juniors.

Double champion de France crabos 1983 et 1984Modifier

Gaillac remporte aussi deux titres consécutifs de champions de France en juniors Crabos en 1983 et 1984. Ces équipes juniors comptent notamment dans leurs rangs des joueurs comme Vincent Moscato et Bernard Laporte.

Ascension vers le rugby professionnelModifier

Arrivée de l’homme d’affaire Hubert Mauillon et montée en Fédérale 1Modifier

La remontée s’amorce en 2002 sous la houlette de Hubert Mauillon, homme d'affaires gaillacois, avec l’accession à la Fédérale 1.

Double champion de France Reichel B 2003 et 2004Modifier

La même année, les juniors Reichel B sont sacrés champions de France. Ils répèteront l’exploit en 2003 et 2004.

Demi-finaliste du championnat de Fédérale 1 2004 et 2005Modifier

L’équipe première, pour sa part menée par Alain Gaillard et renforcé par l’ancien professionnel Laurent Labit, échoue deux fois d’un rien pour l’accession à la Pro D2 en demi-finale, d’abord en 2004 (contre le Stade bordelais) à Marmande et en 2005 (contre l’US Colomiers) lors des demi-finales aller-retour.

Vainqueur du Trophée Jean Prat 2006Modifier

La consécration arrive en 2006 à Lourdes avec le titre de champion de France (Trophée Jean-Prat) grâce à sa victoire contre Limoges 21-18 grâce à un drop de l’ancien albigeois Patrice Giry dans les dernières secondes du match. Le club évolue pour la première fois de son histoire en deuxième division professionnelle pour la saison 2006-07 .

Gaillac en Pro D2 (2007)Modifier

Sportivement, l'équipe fait bonne figure en deuxième division et termine la saison à la dixième place[2]. Mais c'est financièrement que l'UAG connait des difficultés.

Difficultés financières à la fin des années 2000Modifier

Fusion avec le SC Graulhet avortée, liquidation judiciaire et triple rétrogradationModifier

Le club envisage un temps une fusion avec le club voisin de Graulhet. Celle-ci n'aboutit pas et à l'issue de la saison, la Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) décide de rétrograder Gaillac en Fédérale 3. Le club est mis en liquidation judiciaire le [3],[2].

Finaliste du championnat de Fédérale 3 2012Modifier

Durant la saison 2011-2012 le travail imposé par le duo d'entraîneurs et le sérieux des joueurs porte ses fruits : près de cent essais sont marqués tout au long de la saison. L'équipe arrive jusqu'en finale du championnat où elle s'incline face à l'entente du Bassin d'Arcachon[4]. Ce parcours (deuxième sur cent-soixante clubs engagés) assure néanmoins sa montée en fédérale 2[Note 2].

 
Match entre l'UAG et le Céret sportif en championnat de France de Fédérale 2 en 2017

Gaillac en Fédérale 2 depuis les années 2010Modifier

Gaillac évolue en Fédérale 2. La saison 2019-2020 est interrompue à cause de la pandémie de coronavirus en France.

PalmarèsModifier

Équipe masculineModifier

Équipes de jeunesModifier

  • Championnat de France Cadets
    • Champion (1) : 2005

Structures du clubModifier

Stade Bernard LaporteModifier

Équipe féminineModifier

 
Rencontre de championnat de Fédérale 1 féminine entre l'US Dax et l'UA Gaillac, en .

Personnalités du clubModifier

Joueurs célèbresModifier

EntraîneursModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Division dans laquelle le club évolue depuis et jusqu'à ce jour (saison 2015-2016)

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Yves Billet, 1906-2006 - CSBJ RUGBY 100 ans – Du Grenat dans le Ciel, CSBJ Rugby, , 95 p.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :