Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Une affaire de famille.
Une affaire de famille
Description de cette image, également commentée ci-après
Logotype original du film.

Titre original 万引き家族
Manbiki kazoku
Réalisation Hirokazu Kore-eda
Scénario Hirokazu Kore-eda
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre drame
Durée 121 min
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une affaire de famille (万引き家族, Manbiki kazoku?, litt. « La famille des vols à l'étalage ») est un film japonais réalisé par Hirokazu Kore-eda, sorti en 2018. Le film est en sélection officielle au Festival de Cannes 2018[1] et remporte la Palme d'or.

Sommaire

SynopsisModifier

Les Shibata, famille pauvre qui vit grâce à la débrouille, recueillent une petite fille dans la rue.

Hatsue, la vieille dame qui les héberge, perçoit une petite retraite. Osamu travaille en indépendant sur un chantier de construction, se blesse sans pouvoir prétendre à des indemnités. Nobuyo travaille dans une blanchisserie, subit une compression de personnel. Aki est une adolescente qui a quitté ses parents et vit de ses charmes, en cabine privative de peep show. Shōta, le jeune garçon, a été trouvé dans une voiture. Et Juri/Yuri, la petite fille, a manifestement été battue et délaissée par ses parents, depuis que sa grand-mère est morte. Tout ce chaos forme une famille, parce que chacun de ses membres l'a choisi. Osamu et Shota volent à l'étalage. Et Yuri, devenue Rin, est initiée, alors que Shota commence à s'interroger.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

SortieModifier

Accueil critiqueModifier

En France, le site Allociné propose une moyenne de 4,5/5 à partir de 39 critiques de presse[2].

Pour Thomas Sotinel du Monde, « Hirokazu Kore-eda construit un récit rigoureux fait de dévoilements successifs, de retournements bouleversants, mis en scène avec la grâce qu'on lui connaît, augmentée cette fois d’une vigueur sensuelle inédite. »[3].

Pour Cécile Mury de Télérama, « Le cinéaste Hirokazu Kore-eda, chouchou de la Croisette, n'a pas déçu avec ce drame familial. Sa subtilité, son art de détricoter les apparences et la magnifique interprétation des comédiens ressurgissent dans cette œuvre, l'une des meilleures de sa filmographie. »[4].

Pour Etienne Sorin du Figaro, « Kore-eda, à 56 ans, signe avec Une affaire de famille l'un de ses plus beaux films, sinon le plus beau. »[5].

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cécile Mury, « Cannes 2018 - Kore-eda signe Une affaire de famille, qui s'apparente à la perfection », sur Télérama, (consulté le 15 mai 2018).
  2. « Une affaire de famille », sur Allociné (consulté le 28 décembre 2018).
  3. Thomas Sotinel, « « Une affaire de famille » : l’amour à la dérobée », sur Le Monde, (consulté le 27 janvier 2019).
  4. Cécile Mury, « Cannes 2018 - Kore-eda signe “Une affaire de famille”, qui s’apparente à la perfection », sur Télérama, (consulté le 27 janvier 2019).
  5. Etienne Sorin, « La palme d'or Une affaire de famille, le plus beau film de Kore-eda », sur Le Figaro, (consulté le 27 janvier 2019).
  6. JP-Boxoffice.com ; page du film Une affaire de famille, consulté le 26 janvier 2019.
  7. (en) « '3 Faces', 'Shoplifters' win top prizes at Antalya Film Festival », sur screendaily.com, (consulté le 13 octobre 2018)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier