Ouvrir le menu principal
L'Oncle Buck
Description de cette image, également commentée ci-après
John Candy, interprète de Buck (1993).
Titre québécois Oncle Buck
Titre original Uncle Buck
Réalisation John Hughes
Scénario John Hughes
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Hughes Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 100 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Oncle Buck ou Oncle Buck au Québec (Uncle Buck) est un film américain réalisé par John Hughes, sorti en salles en 1989. Il n'est jamais sorti en salles en France, mais directement en vidéo.

SynopsisModifier

Bob et Cindy Russell viennent d'emménager à Chicago avec leurs trois enfants : Tia, 15 ans, Miles, 8 ans et Maizy, 6 ans. Une nuit, Cindy apprend que son père, resté à Indianapolis, a été victime d'une crise cardiaque. Ils décident de se rendre aussitôt à son chevet, mais il leur faut d'abord trouver quelqu'un pour garder les enfants. En désespoir de cause, ils font appel à l'oncle Buck, le frère de Bob en qui Cindy n'a pas du tout confiance. En effet, Buck est un chômeur paresseux vivant dans un appartement, qui boit et fume, mais également joue aux courses et conduit une Mercury Grand Marquis de 1978.

Le séjour de ce dernier ne va pas être de tout repos.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source pour le doublage francophone : Voxofilm

ProductionModifier

John Goodman, Robin Williams, Steve Martin, Joe Pesci, George Wendt, John Travolta, Tom Hanks, Jack Nicholson ou encore Danny DeVito ont été envisagés pour le rôle de Buck. Le rôle revient finalement à John Candy, qui est déjà apparu dans plusieurs films du réalisateur John Hughes. Par ailleurs, ce dernier voulait Winona Ryder pour incarner Tia, séduit par sa prestation dans Beetlejuice (1988) mais elle est déjà engagée sur Fatal Games (1989)[5].

Le tournage débute en janvier 1989 à Chicago. Il a ensuite lieu principalement dans l'ancienne école New Trier High School (en) de Northfield, reconvertie en studio de cinéma[5]. Le reste du tournage se déroule dans d'autres villes de l'Illinois : Cicero, Skokie, Northbrook, Wilmette, Winnetka, Glencoe et Riverwoods[6]. Bien que la plupart des films de John Hughes soient tournés dans cet Etat, le tournage devait initialement se dérouler à Saint-Louis dans le Missouri[5].

AccueilModifier

Le film obtient des critiques partagées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il obtient 61 % de critiques favorables, sur la base de 23 commentaires collectés et une note moyenne de 5,910[7]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 51100 pour 12 critiques[8].

Aux États-Unis, le film a rencontré un succès commercial en se classant premier du box-office pendant quatre semaines, engrangeant 41 659 603 dollars[9], pour finir son exploitation en salles avec 66 758 538 dollars de recettes sur le territoire américain, se classant dix-huitième des meilleures recettes au box-office américain de l'année 1989[10].

Le film a rapporté 79,2 millions de dollars de recettes dans le monde, se classant vingtième des meilleures recettes au box-office mondial en 1989[11].

AdaptationsModifier

Le film a donné naissance à deux séries télévisées. La première, diffusée en 1990, ne dura qu'une saison. Dans la série, les parents meurent et l'oncle Buck (interprété par Kevin Meaney) est chargé d'élever les enfants[12].

Une seconde série, Uncle Buck, est diffusée en 2016. Le rôle de Buck est repris par Mike Epps. Par ailleurs, un remake en langue malayalam, Uncle Bun (en), sort en 1991.

CommentaireModifier

Lors de la scène où Miles (Macaulay Culkin) parle avec Chanice à travers la fente de la boîte à lettres, le jeune Miles effrayé croit voir 3 inconnus de l'autre côté de la porte. Cette scène furtive inspira au réalisateur John Hughes le scénario du film Maman, j'ai raté l'avion qui sortit l'année suivante et rendit célèbre Macaulay Culkin et dans lequel figure également John Candy.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier