Ouvrir le menu principal

Un homme de trop est un film franco-italien réalisé par Costa-Gavras, sorti en 1967. Il est tiré du roman autobiographique publié sous le même titre neuf ans plus tôt par Jean-Pierre Chabrol.

Sommaire

SynopsisModifier

En 1943, au prix d'une opération risquée, un groupe de résistants d'un maquis des Cévennes réussit à libérer de leur prison douze condamnés à mort. Une fois en lieu sûr, il s'avère que, parmi les évadés, il y a un homme de trop. Tandis que les Allemands sont sur leurs traces, les chefs du maquis se demandent ce qu'il faut faire de cet inconnu.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Après le succès de Compartiment tueurs, Costa-Gavras est contacté par le producteur américain Harry Saltzman qui le laisse libre sur son prochain projet. Le cinéaste voulait adapter La Condition humaine d'André Malraux mais Saltzman prit peur. Ce dernier lui proposa le roman de Jean-Pierre Chabrol sur la résistance française[1].

Lieux de tournageModifier

Ce film a été tourné à Saint-Flour, dans le Cantal, pour toutes les scènes en ville, ainsi que sur le site du château d'Alleuze, et de ses environs, dans le Cantal, également au pont d'Alès.

La fin a été filmée sur le viaduc de Garabit.

RéceptionModifier

Le film est un échec avec 900 000 entrées en France, le cinéaste l'explique par le mythe encore tenace de la résistance unie[2],[1].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier