Un génie, deux associés, une cloche

film sorti en 1975
Un génie, deux associés, une cloche
Titre original Un genio, due compari, un pollo
Réalisation Damiano Damiani
Scénario Ernesto Gastaldi
Sergio Leone
Musique Ennio Morricone
Acteurs principaux
Sociétés de production Rafran Cinematografica
Renn productions
Rialto Film Preben Philipsen GmbH & Co. KG
Pays de production Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Genre Comédie
Western
Sortie 1975


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un génie, deux associés, une cloche (titre original : Un genio, due compari, un pollo) est un film franco-germano-italien réalisé par Damiano Damiani, sorti en 1975. Il s'agit de la suite de Mon nom est Personne.

Le producteur et scénariste Sergio Leone[1], qui n'a réalisé que la toute première scène du film, a préféré ne pas être mentionné au générique[2]. Il s'agit du dernier western auquel Sergio Leone collabora. Par la suite, il ne travailla que sur d'autres genres cinématographiques.

Suivant les pays, le film sortit sous de nombreux titres, tentant de le rapprocher d'autres héros incarnés par Terence Hill et ayant connu un gros succès, tels que Trinità ou Nobody.

Le vol de certains négatifs obligea à la réalisation de plusieurs variantes de montage, aucune n'ayant une parfaite cohérence dans le scénario.

SynopsisModifier

Le colonel Pembroke est envoyé par le gouvernement des États-Unis pour enquêter sur les agissements du major Cabot, commandant la garnison de Fort Cristobal, qui multiplie les exactions et les meurtres d'Indiens. D'autre part, Cabot a gardé pour lui la somme de 300 000 dollars que le gouvernement devait aux Indiens à la suite de la signature d'un traité. Le colonel Pembroke est tué par la bande de Mortimer, qui d'ordinaire s'occupe à commettre des meurtres en les mettant sur le dos des Indiens que Cabot fait exécuter ensuite. Joe Merci (Joe Thanks), ami des Indiens, voudrait au contraire récupérer la somme pour la rendre à ses légitimes propriétaires, les Indiens déjà dépossédés de leurs terres ancestrales. Il se sert de Locomotive Bill et de Lucy et trompe tout ce beau monde en sauvant in fine les 300 000 dollars qu'il rend au chef Indien.

ProductionModifier

Film relativement peu connu, il s'agit d'une comédie d'ambiance western, typique des westerns spaghetti très en vogue dans les années 1960-70. La musique est composée et dirigée par Ennio Morricone.

Tout comme pour Mon nom est Personne, tourné en 1973, et également interprété par Terence Hill, Sergio Leone ne dirige presque aucune scène du film, et ne figure pas au générique. Il n'en fut pas non-plus le producteur exécutif. Il n'en est vraiment que le scénariste, comme pour Mon nom est Personne. Le consultant pour les scènes de prestidigitation aux cartes est Tony Binarelli (alias Mister Contromani) qui prêtera encore ses mains à Terence Hill dans On continue à l'appeler Trinita et Cul et Chemise.

Certains des meilleurs négatifs furent malheureusement volés. La production refusa de payer la rançon exigée pour les récupérer, et il fallut donc refaire quelques scènes avant le montage et utiliser des négatifs de seconde qualité. Cela finit par poser de nombreux problèmes de cohérence au montage, ce qui explique le scénario parfois décousu et le fait que le film sortit en plusieurs versions suivant les pays.

Le film est bien une suite de Mon nom est Personne, même s'il n'y a pas de lien scénaristique, et que le personnage principal porte bien un nom, cette fois-ci : Joe Merci (Joe Thanks dans la version originale). Les vêtements que porte Terence Hill pour incarner Joe Merci sont exactement ceux qu'il portait pour interpréter le personnage se faisant nommer "Personne".

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

TournageModifier

Le tournage eut lieu en partie aux États-Unis dans Monument Valley et à la rivière San Juan.

Différents titres et versionsModifier

Dans les pays anglophones, le film sortit sous deux traductions différentes de son titre original italien, puis sous deux autres titres :

  • A Genius, Two Partners and A Dupe
  • A Genius, Two Friends And An Idiot
  • Trinity Is Back Again
  • Nobody's The Greatest

Les deux derniers titres cherchaient bien sûr à tirer parti d'autres succès de Terence Hill, en faisant référence à la série des Trinità et à Mon nom est Personne.

Il existe au moins 3 versions de montage.

La version italienne est la plus longue, comptant 2 min de plus que les versions communes à la plupart des autres pays du monde. La version allemande est nettement plus courte, comptant 9 min de moins que les versions des autres pays, et 11 de moins que la version italienne.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (de) « Nobody ist der Größte », sur filmportal.de (consulté le )
  2. (en) Stuart Galbraith IV, « Un genio, due compare, un pollo (A Genius, Two Partners, and a Dupe) (Region 2) », sur dvdtalk,

Liens externesModifier