Ukrainiens de Russie

Ukrainiens de Russie
Description de l'image Ukrainians Russia.jpg.

Populations significatives par région
Population totale

en diminution 1 927 988 s'identifient comme Ukrainiens d'après Recensement de 2010 en Russie.

2,03 % de la population de la Fédération de Russie (2010)[1]
Autres
Langues Russe, ukrainien
Religions Christiannisme orthodoxe, Irréligion
Ethnies liées Ukrainiens, Cosaques du Kouban et autres Slaves orientaux
Description de cette image, également commentée ci-après
Répartition de la population ukrainienne en 2010.

Les Ukrainiens de Russie constituent le plus grand groupe de la diaspora ukrainienne. En 2010, 1,9 million d'Ukrainiens vivaient en Russie, ce qui représentait plus de 1,4 % de la population totale de la Fédération de Russie et constituait le troisième groupe ethnique en importance, après les Russes et les Tatars. Environ 340 000 personnes nées en Ukraine (principalement des jeunes) s'établissent de manière permanente en Russie chaque année[2].

À la suite du déclenchement de la guerre du Donbass en 2014, plus de 420 000 demandeurs d'asile et réfugiés ukrainiens s'étaient enregistrés en Russie en [3].

HistoireModifier

Extrême-Orient russeModifier

Un grand nombre d'Ukrainiens vivent aujourd'hui en Extrême-Orient russe. Une grande partie d'entre eux ont été victimes ou sont nés de victimes des déportation soviétiques.

DémographieModifier

N Recensement[4] Nombre Pourcentage (%)
1 1926 6 871 194 7,41
2 1939 3 359 184 3,07
3 1959 3 359 083 2,86
4 1970 3 345 885 2,57
5 1979 3 657 647 2,66
6 1989 4 362 872 2,97
7 2002 2 942 961 2,03
8 2010 1 927 988[5] 1,40
9 2015 (estimation) 5 864 000 4,01

TendanceModifier

Au cours des années 1990, la population ukrainienne en Russie diminue sensiblement. Cela est dû à un certain nombre de facteurs. Le plus important était le déclin général de la population russe. Dans le même temps, de nombreux migrants économiques d'Ukraine s'installent en Russie à la recherche d'emplois mieux rémunérés. On estime qu'il y a jusqu'à 300 000 migrants[6] légalement enregistrés. À la suite de sentiments négatifs à l'égard de la majorité des travailleurs migrants du Caucase et d'Asie centrale, les Ukrainiens sont donc souvent plus fiables aux yeux d'une part de la population russe. L'assimilation est également un facteur important de la baisse du nombre d'Ukrainiens. En raison de leur dispersion et de leur similitude culturelle avec les Russes, les Ukrainiens finissent souvent par épouser des Russes et leurs enfants sont comptés comme russes dans le recensement. Dans le cas contraire, la population ukrainienne est restée essentiellement stable en raison de l'immigration en provenance d'Ukraine.

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Всероссийская перепись населения 2010 г.: Национальный состав населения Российской Федерации » [archive du ], Russian Federal Service of State Statistics, Demoscope.ru,‎ (consulté le ).
  2. « MPC Migration Profile: Ukraine » [PDF], European University institute, Migration Policy Centre, (consulté le ).
  3. (en) « Ukraine: UNHCR Operational Update, 01 - 30 November 2017 », ReliefWeb,‎ (lire en ligne).
  4. Таблица 22. Украинцы в структуре населения регионов России (численность и удельный вес), переписи 1897-2010 гг. / Завьялов А. В. Социальная адаптация украинских иммигрантов : монография / А. В. Завьялов. – Иркутск : Изд-во ИГУ, 2017. – 179 с. (Russian).
  5. (ru) « Национальный состав населения Российской Федерации 2010 г. » [« National composition of the population of the Russian Federation in 2010 »], sur Russian Federation - Federal State Statistics Service (consulté le ).
  6. (ru) « Украинцы в России: еще братья, но уже гости - О "средне-потолочной" гипотезе про 4 миллиона "заробітчан" в РФ и бесславном конце "Родной Украины" » [« Ukrainians in Russia: still brothers, but now guests - On the "medium ceiling" hypothesis on 4 million "(Ukrainian) workers" in the RF and the inglorious end of "Mother Ukraine" »] [archive du ], Ukrainians of Russia – Kobza,‎ .