Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Blue et Blue.

USS Blue
Image illustrative de l’article USS Blue (DD-387)
Le Blue au chantier Mare Island Naval Shipyard le .
Type Destroyer
Classe Bagley
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Norfolk Naval Shipyard
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Sabordé le
Équipage
Équipage 158 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 104,14 m
Maître-bau 10,82 m
Tirant d'eau 3,91 m
Déplacement 2 325 t
Propulsion 4 chaudières
2 hélices
Puissance 49 000 ch
Vitesse 38,5 nœuds (71 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de 130 mm
4 mitrailleuses lourdes Browning M2
16 tubes lance-torpilles 533 mm
2 lanceurs de charges de profondeur
Rayon d'action 6 500 milles marins (12 000 km) à 12 nœuds (22 km/h)
Carrière
Indicatif DD-387
Localisation
Coordonnées 9° 07′ 47″ sud, 159° 58′ 23″ est

Géolocalisation sur la carte : Îles Salomon

(Voir situation sur carte : Îles Salomon)
USS Blue
USS Blue

L'USS Blue (DD-387) était un destroyer de classe Bagley en service dans l'United States Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut le premier navire baptisé sous le nom de Victor Blue (en), un Rear admiral de la marine de guerre des États-Unis.

Sa quille a été posé le au chantier Norfolk Naval Shipyard à Norfolk, en Virginie. Il est lancé le , parrainé par Miss Kate Lilly Blue, sœur de Victor Blue, et mis en service le sous le Lieutenant commander J. Wright.

HistoriqueModifier

Entre-deux-guerresModifier

Après une année de formation le long de la côte est et dans les Caraïbes, le Blue part pour le Pacifique en août 1938 et devient navire amiral de la 7e division de destroyers de la Battle Fleet. En avril 1940, le navire accompagne la flotte à Pearl Harbor. Après une refonte en février - mars 1941 au chantier Puget Sound Navy Yard et des exercices au large de San Diego durant le mois d'avril, le Blue reste basé à Pearl Harbor jusqu'au début de la guerre.

Seconde Guerre mondialeModifier

Lors de l'attaque sur Pearl Harbor le , le Blue quitte précipitamment le port avec seulement quatre enseignes à son bord. Il patrouille ensuite au large de Pearl Harbor de décembre 1941 à janvier 1942.

Le destroyer rejoint l'Enterprise pour des attaques aériennes sur Wotje, Maloelap, Kwajalein, et les îles Marshall le et sur l'île de Wake le 24 février. De mars à juin 1942, il escorte des convois entre Pearl Harbor et San Francisco avant de partir pour Wellington, qu'il atteint le 18 juillet.

Le Blue rejoint le Task Group 62.2 pour la bataille de Guadalcanal le 7 août, fournissant un appui-feu. Bien que présent, il ne prend part à aucune action notable lors de la bataille de l'île de Savo le 9 août, mais aide à l'évacuation des survivants du HMAS Canberra, gravement endommagé dans la bataille. Après des patrouilles à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, du 13 au 17 août, le navire retourne à Guadalcanal, qu'il atteint le 21 août. Le lendemain à 03 h 59, le navire patrouille dans l'Ironbottom Son lorsqu'il est torpillé par le Kawakaze. L'attaque tue neuf hommes et en blessant 21. Après deux jours de lutte infructueuse pour tenter de le remorquer jusqu'à Tulagi, le navire est sabordé le  à 22 h 21, à la position géographique 9° 07′ 11″ S, 159° 56′ 44″ E[1].

RécompensesModifier

Le Blue a reçu cinq Battle star pour son service dans la Seconde Guerre mondiale.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier