Ouvrir le menu principal

USS Badoeng Strait (CVE-116)

USS Badoeng Strait
Image illustrative de l’article USS Badoeng Strait (CVE-116)
L'USS Badoeng Strait au large de la Corée le .
Type Porte-avions d'escorte
Classe Commencement Bay
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire Congrès des États-Unis
Constructeur Todd Pacific Shipyards (en)
Chantier naval San Pedro (Los Angeles), Californie
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Démoli en 1972
Équipage
Commandant Thomas A. Turner, Jr.
Équipage 1 066 officiers et hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 557 pieds (169,8 m)
Maître-bau 75 pieds (22,9 m)
Tirant d'eau 30,6 pieds (9,3 m)
Déplacement 11 100 t
À pleine charge 24 500 t
Puissance 16 000 ch
Vitesse 19 nœuds (35,2 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 × canon de 130 mm
36 × canons de 40 mm
20 × canons de 20 mm
Rayon d'action 10 240 milles marins (18 964 km) à 15 nœuds (27,8 km/h)
Aéronefs 34
Carrière
Indicatif CVE-118

L'USS Badoeng Strait (CVE-116) est un porte-avions d'escorte de classe Commencement Bay construit pour l'United States Navy peu après la Seconde Guerre mondiale.

Il est mis sur cale en tant que pétrolier T3 au chantier naval Todd Pacific Shipyards (en) de San Pedro (Los Angeles), dans l'État de Californie (États-Unis) le . Converti en porte-avions d'escorte, il est lancé le et admis au service actif le , sous le commandement du captain Thomas A. Turner, Jr.. Le CVE-116 est le seul navire de l'US Navy nommé en l'honneur du détroit de Badung, détroit qui fut le théâtre d'une bataille entre les Alliés et les forces Japonaises pendant la guerre du Pacifique.

HistoriqueModifier

Pendant la totalité de sa carrière (douze ans) il servit exclusivement dans le Pacifique, à l'exception d'un séjour de huit mois entre avril 1946 et janvier 1947 au cours duquel il fut hors service.

 
Un Grumman TBF Avenger survolant l'USS Badoeng Strait (vers 1950).

Il fut principalement utilisé pour la lutte anti-sous-marine lors d'opérations dans le Pacifique dans les années 1940, changeant de cap au début des années 1950 pour contribuer à la guerre de Corée. En juillet 1950, il embarqua dans des avions du Corps des Marines et se dirigea vers les mers coréennes au cours duquel il mena des opérations de combat jusqu'en janvier 1951. Lors de son déploiement, il participa activement au débarquement d'Inchon et à l'évacuation de Hungnam.

Le Badoeng Strait eut deux autres déploiements pendant la guerre de Corée jusqu'en 1953, apportant un soutien aux avions de lutte anti-sous-marine et aux avions de combat-bombardiers du Corps des Marines.

Le navire a été envoyé en révision après ses derniers déploiements, avant d'être utilisé dans des opérations d’assaut anti-sous-marins, effectuant une dernière visite en Extrême-Orient dans les années 1950. Il participa aux essais nucléaires de l'opération Redwing en 1956 dans le Pacifique central avant d'être déclassé en mai 1957 et vendu pour démolition en mai 1972.

Dans la culture populaireModifier

Dans les premiers jours de la guerre de Corée, son rôle a été mis en avant dans le roman Retreat, Hell de W. E. B. Griffin, livre dix de la série The Corps.

Juste avant sa démolition en 1972, le Badoeng Strait a été utilisé pour le tournage des dernières scènes du film Magnum Force.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier