Ouvrir le menu principal

Calendrier Tzolk'in

(Redirigé depuis Tzolk'in)

Le calendrier Tzolk'in est basé sur un cycle de 13 * 20 = 260 jours à caractère divinatoire et religieux du calendrier maya.

Ce calendrier rituel de 260 jours est commun à toutes les civilisations précolombiennes de la Mésoamérique (les Nahuas l'appelaient tonalpohualli). L'origine de ce calendrier est obscure. Les plus anciennes attestations remontent à dans des noms calendaires[1].

Sommaire

StructureModifier

C'est le produit d'un cycle de 13 rangs « a » (numéros allant de 1 à 13) et d'un cycle ordonné de 20 signes « X » de jours (le premier signe est lu Imix, il est suivi par Ik, le dernier est Ahau, la liste exhaustive est précisée plus bas).

Un jour du tzolk'in se dit « a X », par exemple 4 Ahau (qui est la très célèbre date du jour origine associé à un lever de Vénus). La loi de succession est : successeur de « a X » = successeur de « a » successeur de « X » : 1 Imix, 2 Ik, 3 Akbal, 4 Kan... (le successeur de 13 est 1, et celui de Ahau est Imix). 13 étant premier avec 20, le procédé permet de faire se succéder toutes les combinaisons possibles, soit 260.

La combinaison d'une date du calendrier tzolk'in avec une date du calendrier haab se représente une fois tous les 18 980 jours (73 tzolk'in ou 52 ha'ab, soit 52 ans environ), ce qui fait de cette période, souvent appelée Calendrier Rituel ou Calendar Round (CR), une sorte d'équivalent d'un « siècle » dans le calendrier grégorien actuellement en usage dans de très nombreux pays essentiellement du monde occidental. Les dates CR ont deux constituants : une date tzolk'in et une date ha'ab, par exemple : 4 Ahau 8 Cumku. À noter que les spécialistes (archéologues, épigraphistes) n'ont trouvé, chez les Aztèques, aucune date CR parce que les Aztèques n'ont pas écrit de dates équivalentes aux dates ha'ab des Mayas.

Jours et glyphesModifier

Voici les 20 signes de jour du tzolk'in

calendrier Tzolk'in: nom de jours et glyphes associés
No 
séq.[2]
Nom du
Jour[3]
Exemple de
glyphe gravé[4]
Exemple de
glyphe de codex[5]
Yucatèque
du 16e[6]
Maya classique
reconstruit[7]
Phénomène associé
ou sens[8]
01 Imix'     Imix Imix (?) / Ha' (?) nénuphar
02 Ik'     Ik Ik' vent
03 Ak'b'al     Akbal Ak'b'al (?) noir, nuit
04 K'an     Kan K'an (?) maïs
05 Chikchan     Chicchan (inconnue) serpent céleste
06 Kimi     Cimi Cham (?) mort
07 Manik'     Manik Manich' (?) cerf
08 Lamat     Lamat Ek' (?) Vénus
09 Muluk     Muluc (inconnue) jade, eau
10 Ok     Oc (inconnue) chien
11 Chuwen     Chuen (inconnue) singe
12 Eb'     Eb (inconnue) pluie
13 B'en     Ben (inconnue) maïs vert/jeune
14 Ix     Ix Hix (?) jaguar
15 Men     Men (inconnue) Aigle
16 Kib'     Cib (inconnue) cire
17 Kab'an     Caban Chab' (?) terre
18 Etz'nab'     Etznab (inconnue) silex
19 Kawak     Cauac (inconnue) tempête
20 Ajaw     Ahau Ajaw seigneur

(Ainsi, après 5 Imix on aurait 6 Ik, puis 7 Akbal, etc., jusqu'à 13 Muluc, puis 1 Oc, 2 Chuen, etc., jusqu'à 12 Imix, puis 13 Ik.)

Notes et référencesModifier

  1. Pohl, M., et alt., 2002, « Olmec Origins of Mesoamerican Writing », Science, 6-298, p. 1984-7.
  2. Le numéro de séquence du jour dans le calendrier Tzolk'in.
  3. Le nom du jour, dans son orthographe standardisée et révisée par la Guatemalan Academia de Lenguas Mayas.
  4. Exemple de glyphe du jour, normalement gravé sur les monuments. Note : il existe souvent plusieurs glyphes alternatifs.
  5. Exemple de glyphe du jour, trouvé dans les codex mayas (style plus économique). Note: il existe aussi des variations.
  6. Le nom du jour, telle qu'il était utilisé au XVIe siècle en Yucatèque (d'après Diego de Landa) ; orthographe souvent utilisée jusqu'à récemment.
  7. Le nom du jour, tel qu'il était prononcé pendant la période classique (c. 200-900) quand la plupart des inscriptions ont été faites (d'après une reconstruction phonologique).
  8. Chaque jour est associé à ou identifié avec un phénomène naturel.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier